ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
15
16171819
20
21
2223242526
27
28
2930
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 15 septembre 2014


Livres

L'actualité vue par les livres : l'Écosse

Militant indépendantiste présentant de petits drapeaux écossais.
Militant indépendantiste présentant de petits drapeaux écossais.     Photo : ANDY BUCHANAN / Stringer

L'Écosse est à la croisée des chemins. Jeudi, le peuple écossais devra décider s'il souhaite poursuivre la cohabitation au sein du Royaume-Uni, ou se lancer dans une autre aventure en réclamant son indépendance. Le chroniqueur Jean-Philippe Cipriani présente deux livres qui permettent de beaucoup mieux comprendre la situation politique et sociale de ce bout de pays qui est baigné par la mer du Nord et l'Atlantique. 
 
Les deux livres mentionnés aujourd'hui : 
 
- L'Écosse et la tentation de l'indépendance : le référendum d'autodétermination de 2014, Edwige Camp-Pietrain (Septentrion presses universitaires). 
 
- Acts of union (What has held the UK together and what is dividing it?), acts of disunion, Linda Colley (Profile book).

Livres

La vie en art de Brigitte Haentjens

La dramaturge Brigitte Haentjens
La dramaturge Brigitte Haentjens     Photo : Radio-Canada/Christian Côté

Brigitte Haentjens lance ce soir Un regard qui te fracasse, un livre qui porte sur la création. La dramaturge y présente notamment sa vision d'auteurs qui l'ont marquée : Bernard-Marie Koltès et Heiner Müller, Louise Dupré et Sarah Kane, Marguerite Duras et Sylvia Plath, Georg Büchner et Bertolt Brecht. « Peut-être que j'écris ce livre parce que j'arrive à maturité dans mon art et que je m'en vais sur la pente descendante. Existe-t-il une vie plus fascinante qu'une vie en art? » 
 
Brigitte Haentjens a appris assez tôt dans sa carrière qu'elle allait devoir travailler deux fois plus fort pour un jour atteindre une liberté totale de création. Ses efforts semblent avoir payé. Elle dirige sa compagnie de production, Sybillines, qui propulse en scène des oeuvres théâtrales depuis 1999. 
 
Il demeure que ce n'est pas parce qu'elle s'est consacrée à l'écriture de son livre, Un regard qui te fracasse, que Brigitte Haentjens a mis un holà à son travail en scène. Elle a signé la mise en scène de Molly Bloom, présentée ce printemps à l'Espace Go. Et elle s'attaque maintenant à Richard III de Shakespeare, qui sera montrée à Montréal et Ottawa en mars et avril.

Livres

Au club de lecture : expériences marquantes, lectures enivrantes

Les couvertures des livres présentés au club de lecture du 15 septembre 2014.
Les couvertures des livres présentés au club de lecture du 15 septembre 2014.     Photo : JC Lattès/Grasset/Albin Michel

Émilie Dubreuil, Ogden Ridjanovic et Jean Fugère ont passé par toute la gamme des émotions pour cette nouvelle ronde du club de lecture.  
 
Émilie Dubreuil a lu On ne voyait que le bonheur, de Grégoire Delacourt (JC Lattès), dont voici un résumé. 
 
« Une vie, et j'étais bien placé pour le savoir, vaut entre trente et quarante mille euros. Une vie; le col enfin à dix centimètres, le souffle court, la naissance, le sang, les larmes, la joie, la douleur, le premier bain, les premières dents, les premiers pas; les mots nouveaux, la chute de vélo, l'appareil dentaire, la peur du tétanos, les blagues, les cousins. » 
 
« C'est un très beau livre, souligne Émilie, il y a de ces phrases que l'on médite, qu'on relit trois ou quatre fois tellement elles sont belles. C'est toutefois un livre vraiment dur. » 
 
Pour sa part, Ogden Ridjanovic a lu Comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante, de Mohsin Hamid (Grasset). 
 
« Lecteur, lectrice : tu viens d'acquérir le nouveau roman de Mohsin Hamid. Grand bien t'en a pris. Car celui-ci va te permettre de découvrir comment t'en mettre plein les poches en Asie mutante, comme le héros de cette édifiante et rocambolesque épopée .» 
 
Ogden Ridjanovic a vraiment aimé sa lecture.  
 
« L'auteur met en garde le lecteur dès le départ : ceci est un livre de développement personnel. C'est en quelque sorte un livre dont vous êtes le héros, puisque le narrateur est à la deuxième personne du singulier, explique-t-il. Il s'agit d'un livre très drôle. » 
 
Et pour terminer, Jean Fugère a lu Cataract city, de Craig Davidson (Albin Michel). 
 
Le résumé du livre : Avec la puissance et la sensibilité révélées par Un goût de rouille et d'os, adapté au cinéma par Jacques Audiard, Craig Davidson explore dans ce roman vertigineux le conflit intérieur de deux hommes liés par un secret d'enfance. 
 
« Ce n'est pas une lecture confortable, note Jean Fugère, j'ai mis le livre de côté quelques fois. C'est violent. C'est un écrivain très physique, mais élégant. Il est capable de décrire ce qu'on ressent dans des situations de frayeur et de peur. C'est sa grande force. »

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
15
16171819
20
21
2223242526
27
28
2930
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique