#2a##5j##3# #5# Au club de lecture : prisons diverses | Plus on est de fous, plus on lit! | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h 15 h 
(en rediffusion 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Au club de lecture : prisons diverses

Le lundi 27 janvier 2014

Les couvertures des livres abords au club de lecture.
Les couvertures des livres abords au club de lecture.

Nomi Mercier dit avoir pass un trs bon moment avec La dernire fugitive, de Tracy Chevalier. Biz a t trs touch par Douze ans d'esclavage, le livre de Solomon Northup qui a inspir le film de Steve McQueen. Luis Clavis a galement aim Je l'appelais Cravate, de l'auteure autrichienne Milena Michiko Flaar. 
 
La dernire fugitive, Tracy Chevalier, Quai Voltaire, novembre 2013 
Au milieu du 19e sicle, une jeune quakeresse anglaise quitte son pays pour l'Ohio pour accompagner sa soeur, promise un Anglais rcemment migr. Cette dernire est toutefois emporte par la fivre jaune, et Honor, la jeune hrone, se retrouve seule au milieu d'un pays inconnu, o l'esclavage a cours. Prise de sentiments contradictoires l'gard des gens qu'elle rencontre comme de leurs pratiques, elle doit trouver sa boussole morale. 
 
 C'est super intressant, c'est super bien racont, il y a une recherche mticuleuse derrire a... Mais il y a comme un petit ct carton-pte, commente Nomi Mercier. Ce n'est pas blouissant, mais c'est une trs belle lecture de dtente.  
 
Douze ans d'esclavage, Solomon Northup, Entremonde, 1853/2013 
Alors qu'il est en voyage, un menuisier et violoniste noir du nord des tats-Unis est enlev, captur, puis vendu comme esclave, et ce, mme s'il tait n libre au dbut des annes 1800. Douze annes durant, il vit la dure ralit de l'esclavage. Ce livre, crit aprs qu'il a retrouv son statut d'homme libre, est le rcit de son histoire vritable. 
 
 C'est insoutenable, mais malgr tout, ce n'est pas misrabiliste, note Biz. C'est la grande force de ce livre-l.  
 
Je l'appelais Cravate, Milena Michiko Flaar, XYZ, novembre 2013 
Hiro est un hikikomori, un de ces Japonais adultes vivant reclus dans leur chambre de la maison familiale pour une raison ou pour une autre. Il a cess de parler et de voir quiconque de l'extrieur. Un jour, il dcide nanmoins d'aller s'asseoir dans le parc avoisinant. Il fait de cette visite une routine et remarque un homme en costume qui semble pratiquer la mme. Les deux hommes nouent progressivement une relation particulire. 
 
 C'est tellement potique, bien fait, c'est tellement profond, s'emballe Luis Clavis. On voyage travers deux personnages qui, finalement, sont pendant tout le roman sur un banc de parc.  


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques rcentes

2 dcembre 2015

Une heure avec Frdric Beigbeder, l'enfant terrible de la littrature

20 novembre 2015

Au cabaret : auteurs grinants et commentaires aigres-doux

13 novembre 2015

Au cabaret : amours romanesques et passions littraires

6 novembre 2015

Au cabaret : de Hitchcock Radio Enfer

30 octobre 2015

Ode rotisme

30 octobre 2015

Au cabaret : les changes pistolaires de Flaubert et George Sand