ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
123
4
5
6
78910
11
12
13
14151617
18
19
20
21
22
2324
25
26
27
28293031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 22 octobre 2013


Livres

Ils n'étaient pas tous nazis

Adolf Hitler serrant la main à de jeunes soldats allemands à Berlin
Adolf Hitler serrant la main à de jeunes soldats allemands à Berlin     Photo : AFP

Deux livres, parus simultanément, posent à nouveau la question de la responsabilité du peuple allemand au sujet du génocide des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Le professeur de philosophie Christian Nadeau a lu Soldats: Combattre, tuer, mourir. Procès-verbaux de récits de soldats allemands et l'essai « Grand-père n'était pas un nazi » : national-socialisme et Shoah dans la mémoire familiale 
 
- Soldats : combattre, tuer, mourir. Procès-verbaux de récits de soldats allemands, de Harald Welzer et Sönke Neitzel, paru en 2013 aux éditions Gallimard. 
 
- « Grand-Père n'était pas un nazi ». National-socialisme et Shoah dans la mémoire familiale, de Harald Welzer, Sabine Moller et Karoline Tschuggnall, paru en 2013, aux éditions Gallimard. 
 
 
Autres ouvrages importants sur le même thème :  
 
- Terres de sang: L'Europe entre Hitler et Staline, de Timothy Snyder, paru en français aux éditions Gallimard (2012). 
 
- La destruction des juifs d'Europe, de Raoul Hilberg, aux éditions Fayard. 
 
- Les Bourreaux volontaires de Hitler : les Allemands ordinaires et l'Holocauste, de Daniel Goldhagen, aux éditions du Seuil (1997). 
 
- Des hommes ordinaires. Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la Solution finale en Pologne, de Christopher Browning, aux éditions Les belles lettres (1994).

Arts et culture

Un « printemps » au Togo : la révolution suspendue

Page couverture du roman Explication de la nuit
Page couverture du roman Explication de la nuit     Photo : Éditions Boréal/Daniel Erban

Dans les années 90, dans quelques pays africains, les foules sont descendues dans les rues et les jeunes se sont mis à rêver de liberté. « Notre conscience est née dans la rue. » Edem Awumey, écrivain d'origine togolaise, raconte ce moment d'histoire à travers les yeux d'Ito Baraka, un homme en train de mourir, et qui se souvient de cette révolution ratée qu'a vécue son pays.  
 
Ce quatrième roman d'Edem Awumey, Explication de la nuit est publié aux Éditions du Boréal.

Société

Erotissimo : moeurs et croyances sexuelles des femmes au 15e siècle

Tiré du recueil de contes <em>Les évangiles des quenouilles</em>, paru en 1480
Tiré du recueil de contes Les évangiles des quenouilles, paru en 1480

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un livre érotique à proprement parler, le recueil de contes, Les évangiles des quenouilles, paru en 1480, est rempli d'allusions grivoises. Notre collaboratrice Caroline Allard s'est amusée à lire des ouvrages sur les moeurs sexuelles et les croyances populaires de l'époque, dont certaines sont encore bien présentes aujourd'hui.  
 
Écrit en « françois » par Fouquart de Cambray, Duval Antoine et Jean d'Arras, ce livre évoque six «  sages doctoresses et inventeresses », au passé discutable, qui se réunissent pour disserter sur les maladies, remèdes, recettes, conseils et interdits de leur vie quotidienne, tels que l'ardent désir sexuel chez les femmes âgées, la plus grande sagesse des femmes expérimentées sexuellement. Bien qu'écrits de manière à dénigrer les propos de ces six « sages », ces contes donnent la parole aux femmes qui s'accordent un certain pouvoir. 
 
 
- Les évangiles des quenouilles, de Fouquart de Cambray, Duval Antoine et Jean d'Arras, paru en 1480, en vente à éditions Albin Michel

Livres

Les monstres érotiques

Page couverture des livres <em>Taken by the t-rex</em> et <em>Ravished by the triceratops</em>, de Christie Sims
Page couverture des livres Taken by the t-rex et Ravished by the triceratops, de Christie Sims     Photo : Éditions Kindle

Dans les dernières semaines, une série d'ouvrages ont beaucoup fait parler d'eux sur les réseaux sociaux. Ce sont des récits érotiques avec des titres tels que Taken by the T-rex, Ravished by the Triceratops ou Taken by the Pterodactyl, écrits sous deux pseudonymes féminins, Alara Branwen et Christie Sims. Même si les titres peuvent sembler de simples métaphores, les descriptifs des oeuvres ne laisse aucune place au doute : il s'agit bel et bien de littérature pornographique mettant en vedette des dinosaures. Pour sa chronique « Culture pop », l'auteur et professeur Antonio Dominguez Leiva s'est intéressé au phénomène des monstres érotiques dans la littérature.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Hiérogamies de l'extrême : Pour comprendre le dinosaur porn

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
123
4
5
6
78910
11
12
13
14151617
18
19
20
21
22
2324
25
26
27
28293031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique