ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

Du lundi au jeudi de 13 h à 14 h (rediffusion à 20 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Le combat des livres 2014
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
123
4
5
6
78910
11
12
13
14151617
18
19
20
2122
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 22 avril 2014

Arts et culture

Pour la réhabilitation de la punition

L'auteur Emmanuel Jaffelin.
L'auteur Emmanuel Jaffelin.     Photo : Interforum

Emmanuel Jaffelin est agrégé de philosophie, ex-diplomate, enseignant et catholique pratiquant. Particulièrement intéressé au milieu carcéral, il a animé des ateliers de philosophie dans une prison. Dans un essai intitulé Apologie de la punition, il déplore que les sociétés modernes choisissent aujourd'hui d'exclure les fautifs plutôt que de vraiment les punir, ce qui coupe court, selon lui, à la réhabilitation. Marie-Louise Arsenault s'entretient avec lui. 
 
Inutile 
Best-seller en France depuis sa parution, Apologie de la punition aurait notamment inspiré le président français, François Hollande. Son auteur en a eu l'idée alors qu'il donnait des ateliers de philosophie à la prison de Sequedin, dans le nord du pays. « C'était une vraie expérience existentielle, commente-t-il à propos de ces ateliers. J'ai appris autant d'eux qu'eux, de moi. J'apprenais à travers leurs échanges combien cette détention était inutile pour eux et pour la société, et combien il était temps de proposer des alternatives. » 
 
On fabrique de la criminalité 
Emmanuel Jaffelin a basé ses constats sur les pratiques en vigueur dans des sociétés dites primitives, où l'on préfère exercer envers les fautifs une forme d'humiliation, ce qui permet après coup de mieux les réintégrer. « Je trouve très naïve notre pratique carcérale. On exclut des gens pendant un temps et après, on ne sait plus les réinclure. Quand on fabrique des prisons, on fabrique de la criminalité », explique-t-il. 
 
Latitude manquante 
Il étend ses conclusions au système scolaire, où les professeurs n'ont plus la latitude pour punir, ce qui tend à donner aux cancres l'illusion de la victoire. Idem pour les familles, où les parents craignent désormais de châtier leurs enfants. « On a évacué la punition hors de notre vocabulaire », conclut l'auteur.

Arts et culture

L'éducation sentimentale : ces livres qui enseignent l'amour

Le rappeur Ogden Ridjanovic et les auteures Rafaële Germain et Claire Legendre.
Le rappeur Ogden Ridjanovic et les auteures Rafaële Germain et Claire Legendre.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Lorsqu'on est jeune, les livres sont comme les chansons : une porte d'entrée sur une gamme de sentiments, dont l'amour. À chacun ses livres initiatiques par lesquels ils ont appris la romance. Trois invités font part à Marie-Louise Arsenault des livres qui leur ont montré les rudiments du coeur : l'auteure et chroniqueuse Rafaële Germain, l'auteure Claire Legendre et le rappeur Ogden Ridjanovic, du groupe Alaclair Ensemble. 
 
Les choix de Rafaële Germain : 
- Les trois mousquetaires, Alexandre Dumas, Baudry, 1844. 
- Voyage au bout de la nuit, Louis-Ferdinand Céline, Denoël et Steele, 1932.  
- Henry and June, Anaïs Nin, Le Cercle, 1986. 
 
« Elle disait des choses qui étaient très provocantes, souligne Rafaële Germain à propos d'Anaïs Nin. Je me disais : "Mon Dieu, on peut dire des choses comme ça?" En même temps, elle se réclamait d'une posture intellectuelle. Pour une jeune fille qui se posait bien des questions, ça légitimait une curiosité. »  
 
Les choix de Claire Legendre : 
- Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, Le Cercle, 1986. 
- Fou de Vincent, Hervé Guilbert, Éditions de Minuit, 1989. 
- Histoire de l'oeil, Georges Bataille, Pauvert, 1928. 
- Orgueil et préjugés, Jane Austen, Gallimard, 2007. 
 
« C'est le premier livre qui m'a fait comprendre que la pornographie n'est pas qu'une industrie, et qu'elle n'est pas sans objet », indique Claire Legendre à propos d'Histoire de l'oeil, de Georges Bataille.  
 
Les choix d'Ogden Ridjanovic : 
- Le seigneur des anneaux, J.R.R. Tolkien, Christian Bourgois, 1972-1973. 
- Siddhartha, Herman Hesse, Livre de poche, 1975. 
- L'étranger, Albert Camus, Gallimard, 1939. 
 
« C'est la première fois qu'on m'exposait le désir ou l'amour comme étant une tentation, comme quelque chose qui peut nous faire esquiver le bon chemin, dit Ogden Ridjanovic sur Siddhartha, d'Herman Hesse. Ça m'a laissé l'idée derrière la tête que l'amour, c'est dangereux. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Site de Claire Legendre
HYPERLIEN - Ogden Ridjanovic sur Twitter

Arts et culture

Essais : la procrastination à la québécoise

La couverture de <i>Remettre à demain</i>, de Jonathan Livernois, publié aux édition Boréal.
La couverture de Remettre à demain, de Jonathan Livernois, publié aux édition Boréal.

Jean-François Nadeau, directeur adjoint au Devoir et chercheur en histoire et en sciences politiques, commente les essais récents les plus pertinents. Cette semaine, il s'attarde à un ouvrage taillé sur mesure pour cette période post-électorale, à propos de cette habitude des Québécois de remettre à plus tard le règlement de la question identitaire, ainsi qu'un classique fraîchement réédité de la littérature de voyage. 
 
Références : 
- Remettre à demain : essai sur la permanence tranquille au Québec, Jonathan Livernois, Boréal, avril 2014. 
- L'usage du monde, Nicolas Bouvier, Boréal, avril 2014.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Jean-François Nadeau sur Twitter

VOS SUGGESTIONS

 

Chaque jeudi, nous choisissons trois livres parmi vos recommandations!
 Faites-nous vos suggestions

 

Devenez juré pour le Prix des lecteurs Radio-CanadaInscrivez-vous au Prix de la poésie Radio-Canada

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
123
4
5
6
78910
11
12
13
14151617
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 

Prochainement à l'émission

Le mercredi 23 avril 2014
On déconstruit le proverbe « à coeur vaillant rien d'impossible »; le segment « érotissimo »

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Concours et 10 jeunes auteurs10 jeunes auteurs à surveiller