ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Livres

Eduardo Galeano : restituer la mémoire populaire de l'Amérique

Le mardi 30 avril 2013

Eduardo Galeano en 2012 au Mexique |© Eduardo Verdugo / AP / PC
Eduardo Galeano en 2012 au Mexique |© Eduardo Verdugo / AP / PC

« Ceux qui ont dépouillé l'Amérique latine de son or lui ont aussi volé sa mémoire. » En cette phrase percutante se concentre toute l'ambition d'Eduardo Galeano dans sa trilogie La mémoire de feu, qui vient de paraître en français chez Lux éditeur. Nos collaborateurs Hada Lopez et Thomas Hellman sont des amoureux éperdus de cette oeuvre qui raconte l'Amérique latine du point de vue des laissés-pour-compte. 
 
« À l'époque où je vivais en Amérique centrale, dit Hada Lopez, on ne parlait pas beaucoup de Galeano parce qu'il était trop subversif. C'est d'ailleurs en arrivant au Québec que j'ai pu le lire, car ses écrits n'étaient pas accessibles chez nous. La voix de Galeano, c'est LA voix de tous les peuples d'Amérique latine, dans une magnifique hybridation entre la poésie et le roman. »  
 
« Galeano, dit Thomas Hellman, est mieux connu dans le monde anglo-saxon à cause des traductions et de la qualité du travail d'édition en anglais – les illustrations sont très importantes. En ce sens, il faut vraiment souligner l'excellent travail de Lux éditeur. La grande qualité de cette oeuvre-là est sa langue, qui se déploie en courts fragments qui capturent l'essentiel de personnages complexes en quelques phrases. Par là, il remet en question la domination de la narration et met en doute la version canonique de l'histoire de l'Amérique latine, celle des vainqueurs. Il donne la parole aux vaincus, au peuple opprimé, laissant s'exprimer le quotidien. »  


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Écoutez la discussion
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 décembre 2015

Au club de lecture : le polar, pour le meilleur et pour le pire

7 décembre 2015

L'actualité vue par les livres : le racisme envers les Autochtones

4 décembre 2015

Micro ouvert de Mélissa Verreault : Rimes embrassées pour peuple éploré

4 décembre 2015

Ode insomnie

4 décembre 2015

La liste de Pierre Curzi

4 décembre 2015

Au cabaret : enquêtes et réprimandes littéraires