ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

Du lundi au jeudi de 13 h à 14 h (rediffusion à 20 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Livres

Amours ratées, syntaxe décalée et célébrités insistantes

Le lundi 11 février 2013

Les trois livres lus cette semaine par Daniel Turcotte, Thomas Hellmann et Émilie Dubreuil
Les trois livres lus cette semaine par Daniel Turcotte, Thomas Hellmann et Émilie Dubreuil

Dans Histoire de la célébrité : les trompettes de la renommée, lu par notre collaborateur Daniel Turcotte, l'historien Georges Minois ausculte le vedettariat de l'Antiquité jusqu'à nos jours. Thomas Hellmann, à l'affût des écritures atypiques, a découvert le roman J'enterre mon lapin, de François Barcelo. Émilie Dubreuil a lu Les bonnes personnes, de Véronique Papineau, un roman d'amour déçu. 
 
Histoire de la célébrité 
La recherche frénétique de la célébrité est-elle strictement contemporaine? Que non, répond l'historien Georges Minois, qui raconte qu'Hérostrate, dans l'Antiquité, a mis le feu au temple d'Artémis dans le seul but de devenir célèbre. D'Athènes à Rome, puis dans l'Europe du Moyen-Âge et de la Renaissance, jusqu'aux monstres sacrés des années 1950 et aux célébrités médiatiques d'aujourd'hui, le livre propose un parcours très documenté. Mais, comme le dit notre collaborateur Daniel Turcotte, l'auteur sombre dans un dérangeant style apocalyptique dans les derniers chapitres. 
- Histoire de la célébrité : les trompettes de la renommée, de Georges Minois, Perrin, 2012. 
 
J'enterre mon lapin 
D'abord paru en 2011, rapidement épuisé, ce roman de François Barcelo est maintenant offert en version illustrée. Écrit à la première personne par un narrateur atteint de déficience intellectuelle, dans une syntaxe approximative et au moyen de formules amusantes, souvent erronées mais fort poétiques, le livre fait l'éloge du quotidien de cet être hors-norme. L'histoire bifurque toutefois vers une histoire de complot qui a semblé invraisemblable à notre collaborateur Thomas Hellmann, même s'il a été soufflé par cette narration atypique. 
- J'enterre mon lapin, de François Barcelo, illustré par Agathe Bray-Bourret, Del Busso, 2012. 
 
Les bonnes personnes 
La plume crue et acidulée de Véronique Papineau raconte les amours ratées de Paul et de Charlotte, qui tentent de repartir à neuf après leur rupture en fréquentant de nouvelles personnes. Comme dans son recueil de nouvelles Petites histoires avec un chat dedans (2008), l'auteure raconte l'amour et le sexe, sujets inépuisables, à partir d'un regard très grinçant sur le couple. Émilie Dubreuil a lu le livre pour nous. 
- Les bonnes personnes, de Véronique Papineau, Boréal, 2012. 


EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez le Club de lecture
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

30 octobre 2013

Suggestions de lecture : des histoires de sorcières et de peur

30 octobre 2013

Le Québec se souvient de Vladimir Pozner

30 octobre 2013

Le conflit de Sarajevo vu de l'intérieur

29 octobre 2013

Québec éternelle, une promenade en stéréoscopie

29 octobre 2013

Pourquoi Élise Turcotte écrit-elle?

28 octobre 2013

Les Roms par les livres