ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 14 h 
(en rediffusion à 20 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Arts et culture

L'Ode taxi de Jean-Paul Daoust

Le vendredi 18 janvier 2013

Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture
Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture

Le taxi, « cette vitrine si particulière », fait toujours vivre à Jean-Paul Daoust des moments uniques d'errance urbaine, quand « la ville se déroule et se célèbre ». Ode taxi. 
 
L'Ode taxi de Jean-Paul Daoust 
 
TAXI! 
 
D'un taxi à l'autre le coeur se repose-t-il? 
La porte s'ouvre sur la pluie le froid la fatigue 
Le désir aussi 
Une oasis qui roule dans la ville 
Qui ne s'arrête pas 
Que de rues 
Que d'horizons clos 
 
TAXI! 
 
Qui s'arrête qui attend qui repart 
Cette discrétion dans l'envol de la ville 
Ce Miami portatif 
La solitude du cercueil vitré 
Cette vitrine si particulière 
Ce transport en privé qui calfeutre l'émotion 
Qui protège de la ruée des autres 
Cette piste de décollage tout à coup 
Pour la plongée dans le paysage urbain 
 
TAXI! 
 
L'annonce brille et rassure comme un phare 
Faut-il vraiment savoir où aller? 
Hésitation 
Ces odeurs 
Qui était l'autre avant? 
Passager de quelle trajectoire? 
Ce désir de boire à même l'asphalte 
Les empreintes des autres 
Que le TAXI! comme le sable ne retient pas 
Je suis un saumon rose dans les cascades de béton 
La ville se déroule et se célèbre 
Les rues éclaboussées par tant de splendeurs 
Et si j'en faisais partie? 
 
TAXI! TAXI! 
 
Ce loyal service moyennant le comptant 
Les chiffres lumineux roulent 
Les rues s'ajoutent 
Ces regards qui fuient 
Qui conduit? 
Par le rétroviseur le regard de l'autre, étranger 
Surtout pas de conversations insipides 
Le désespoir s'aime tout seul 
 
TAXI! TAXI! TAXI! 
 
La ville que la mort assiège au coin des rues 
Parfois au milieu parfois 
Ce TAXI! 
Transporté par ce bolide obéissant 
Programmé au souhait de l'autre 
Cette clandestinité tout à coup charmante 
Cette solitude qui se retrouve enfin 
 
TAXI! TAXI! TAXI! 
 
Ce mot si international 
Donner l'adresse 
Parfois la direction  
Le trafic des autres 
Ces traces dans l'imaginaire de la ville 
Ces feux automates 
Ces néons familiers de toutes les villes du monde 
Ces TAXIS! où les vies s'engouffrent discrètement 
Ces livraisons spécialisées 
L'individu s'installe 
 
TAXI! TAXI! 
 
Comme une bouteille de champagne qui saute 
Et coule dans la ville 
Sur le béton du prestige moderne 
Cet arrêt brusque du véhicule  
D'un simple mouvement du doigt 
 
TAXI! 
 
C'est ici que le destin capote 
Mêler les pistes 
Les erreurs 
Les fausses destinations 
La distance 
Rien à voir avec la hâte de l'autre 
Cet hôte si éphémère 
Entre les rives de l'île qu'on appelle Montréal 
 
TAXI! TAXI! TAXI! TAXI! TAXI! 
 
Jean-Paul Daoust 
janvier 2013 


EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez l'ode
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

29 octobre 2014

Sept femmes prennent la parole

24 octobre 2014

Le cabaret en images

24 octobre 2014

Ode à la poésie jeunesse

24 octobre 2014

« Retrouvons-nous demain à six heures. 37, rue de la Gare. »

24 octobre 2014

Au cabaret : abats et envolées

21 octobre 2014

Le dictionnaire amoureux des personnages : D-E-F