ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

Du lundi au jeudi de 13 h à 14 h (rediffusion à 20 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Isabelle Vincent en pince pour la littérature en langue espagnole

Le vendredi 18 janvier 2013

Isabelle Vincent | ©Radio-Canada / Philippe Couture
Isabelle Vincent | ©Radio-Canada / Philippe Couture

Son agenda est bien rempli, mais elle a trouvé quelques minutes pour venir discuter littérature au micro de Marie-Louise Arsenault. Isabelle Vincent, en vedette ces jours-ci au TNM dans la pièce Le roi se meurt, et bientôt à Québec au Périscope dans L'affiche, se nourrit des oeuvres de Fernando Pessoa, de Pablo Neruda et d'Eugène Ionesco. 
 
À qui aimerait-elle écrire? 
À Eugène Ionesco 
 
Quels livres ont marqué son enfance? 
Tous les livres d'Hubert Reeves 
 
Quel livre l'aide à vivre? 
Le livre de l'intranquilité, de Fernando Pessoa 
 
Quel livre se vante-t-elle d'avoir lu? 
Elle aimerait pouvoir se vanter d'avoir lu la Bible 
 
Quel livre a-t-elle honte d'avoir lu? 
Moi, Christiane F., droguée, prostituée
 
 
Quel est, à son avis, le plus beau personnage de littérature, de théâtre ou de cinéma? 
Marguerite, dans Le roi se meurt, d'Eugène Ionesco (personnage qu'elle interprète en ce moment sur la scène du TNM) 
 
Quel livre se promet-elle de lire cette année? 
La fiancée américaine, d'Éric Dupont 
 
Quel livre aime-t-elle offrir en cadeau? 
J'avoue que j'ai vécu, de Pablo Neruda 
 
Pourquoi lit-elle? 
Pour apprendre, voyager, s'évader, comprendre, rire, s'amuser 
 
À son avis, quel mot définit le mieux notre époque? 
Agitation 
 
Quel film peut-elle voir et revoir sans se lasser? 
Le goût des autres, d'Agnès Jaoui 
 
Quelle est, à son avis, la série télé la plus marquante 
Six feet under 
 
Quelle est sa réplique fétiche (au cinéma, au théâtre ou à la télé)?  
« C'est ta faute si tu es pris au dépourvu. Tu aurais dû t'y préparer. 
Tu n'as jamais eu le temps. Il fallait y penser dès le premier jour. Puis tous les jours. Cinq minutes tous les jours, ce n'était pas beaucoup. Cinq minutes tous les jours. Puis, dix minutes, un quart d'heure, une demi-heure. C'est ainsi que l'on s'entraîne ». Une réplique de Marguerite, dans Le roi se meurt, d'Eugène Ionesco. 
 
Quelle réplique qu'elle a déjà dite lui est restée en mémoire? 
« La vie c'est une piscine de marde. On fait ce qu'on peut pour pas sauter dedans. ». Louise Nantel, dans le téléroman Les hauts et les bas de Sophie Paquin 
 
Quel est, à son avis, le plus beau texte de chanson qui soit? 
Pendant que, de Gilles Vigneault 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

24 avril 2014

Le cabaret en images

24 avril 2014

« Des spaghettis jusqu'au pôle Nord, un camion de bière et la liberté sur terre »

24 avril 2014

L'Ode casino de Jean-Paul Daoust

24 avril 2014

La liste de Danièle Henkel

24 avril 2014

Au cabaret : l'ambition dans tous les sens

23 avril 2014

Je pense, donc je cite : « Take a kayak »