ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Politique

La fin du progressisme aux États-Unis

Le mercredi 10 octobre 2012

Christian Nadeau et Mathieu Grondin | © Radio-Canada / Philippe Couture
Christian Nadeau et Mathieu Grondin | © Radio-Canada / Philippe Couture

Nos invités Christian Nadeau et Mathieu Grondin ont lu La mort de l'élite progressiste, de Chris Hedges, essai d'abord paru en version anglaise en 2010. Finie la défense de la démocratie et de la justice sociale aux États-Unis, pense l'auteur, qui affirme que les progressistes sont disparus du paysage politique américain et que la gauche a graduellement abandonné la classe ouvrière. 
 
Les progressistes auraient vendu leurs principes moraux à l'État-Entreprise, par peur et opportunisme, et ils auraient banni de leurs rangs ceux qui ont refusé de le faire. Ce naufrage volontaire s'est amorcé après la Première Guerre mondiale, s'est intensifié durant la guerre froide, et a été mené à terme durant les trente dernières années de néolibéralisme. Ainsi pourrait-on résumer les propos de Chris Hedges dans ce nouvel essai qui a déjà fait couler beaucoup d'encre aux États-Unis depuis sa sortie.  
 
La mise en spectacle de la politique est également en cause. Propulsé par des médias de moins en moins intéressés par les idées et par le contenu, les progressistes jouent le jeu du spectacle. « C'est une charge contre l'hédonisme et l'individualisme des contre-cultures beatnik et hippie, dit Mathieu Grondin. Selon Hedges, ce n'étaient pas des mouvements ouvriers et ils privilégiaient un cheminement individuel, complaisant et égocentrique, vers la paix intérieure et l'accomplissement de soi plutôt que la réflexion sur la collectivité. »  
 
- La mort de l'élite progressiste, de Chris Hedges, Lux, 2012 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 décembre 2015

Pauline Marois : « Un peuple, ça ne meurt pas »

24 septembre 2015

Donald Trump, l'homme qui fait trembler le Parti républicain

15 septembre 2015

Les mots à bannir en cette fin de campagne électorale

26 août 2015

Jimmy Carter : un pacifiste à la présidence américaine

2 juin 2015

Les grands discours : « Nous nous battrons sur les plages »

16 avril 2015

Le texte de la semaine : des doutes sur les qualités présidentielles d'Hillary Clinton