ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Livres

Ode dandy de Jean-Paul Daoust

Le jeudi 31 mai 2012

Jean-Paul Daoust ©Radio-Canada/ Marie-Sandrine Auger
Jean-Paul Daoust ©Radio-Canada/ Marie-Sandrine Auger

Ode dandy 
 
Le dandy aime parler de dandysme  
De Lord Byron de Proust d'Oscar Wilde  
Each man kills the thing he loves  
Il aime entendre Paul Morin discourir sur son Paon d'émail  
Baudelaire pester contre sa teinture verte 
Le dandy comprend Verlaine Nelligan Fitzgerald 
Il aime les dessins de Berseley 
L'action painting de Jackson Pollock 
Les piscines glamour de David Hockney  
Les toiles animalières de Cynthia Girard 
Les toiles évanescentes de Turner 
Les toiles lumineuses de Fernand Leduc 
Les visages émaciés de Modigliani 
L'or sinueux de Gustave Klimt 
Il aime les films de Marguerite Duras Xavier Dolan Visconti Fellini 
L'incandescence d'Anita Ekberg 
La froideur de Greta Garbo 
Le chic de Cary Grant 
La moue de James Dean 
La tristesse de Marilyn 
La grâce de Gérard Philippe 
La vigueur d'Antonio Banderas 
La fougue de Leonardo Di Caprio 
Le dandy aime la musique 
Nino Rota Gerswhin Peggy Lee Cleo Laine Nina Hagen Anne Lennox 
Diane Dufresne Diana Krall Amy Winehouse Madonn Rufus Wainwright Yann Perreault 
Mais les dandys ne s'aiment pas tellement entre eux 
Ils préfèrent leur miroir Dorian Gray 
Le dandy aime des phrases comme 
« Vivre! mais les domestiques feront ça pour nous »  
« Fasten seat belt, it's gonna be un bumpy night! »  
« I want to be alone » 
Le dandy aime les performances de Laurie Anderson Michel Lemieux Cristo Cozic 
Il compatit aux malheurs des stars 
Le dandy aime les utopies les robots les gadgets sophistiqués 
Le dandy hait les dictateurs les tortionnaires  
Le dandy aime L'Égypte l'Italie l'Espagne la France le Mexique le Brésil la Thaïlande 
Le dandy aime voyager 
Et l'amour par-dessus tout 
Le dandy aime aimer 
Le dandy est excessif 
Il a en horreur la norme 
Il a souvent des regards tristes qui émeuvent 
Pour bouleverser le quotidien morbide 
Il déteste les matins où il faut tout recommencer 
Il aime la jeunesse si excitante parce qu'elle passe 
Évidemment chaque jour le dandy pense au suicide 
Question de se ternir en forme 
De tester sa liberté 
Le dandy est un tendre passionné 
Il comprend les filles 
Il déteste les machos débiles qui font du bruit des guerres 
Pour se cacher de l'angoisse existentielle 
Il déteste la souffrance même s'il souffre beaucoup 
Sur son épitaphe on pourra lire  
« Je souffre mais c'est de toute beauté » 
Le dandy écrit à temps plein  
Non par choix mais par urgence 
Il vit intensément l'aujourd'hui 
Parce qu'il sait que demain peut lui être raflé par la mort 
Il pense souvent au comte de Montesquiou la comtesse de Noailles 
Clément Marchand Anne Hébert 
Le dandy est une diva dans l'opéra d'une vie inutile 
Qui semble essentielle voire prodigieuse 
Il aime les piscines aux eaux tièdes 
S'étirer sur une chaise longue 
Pour dérouler l'anaconda qui l'habite 
Il touche dans le velours de sa peau les os fragiles 
Bientôt il n'y aura de lui qu'eux 
Ça ne l'inquiète pas trop 
Tout le monde passe par là 
Le dandy est tragique comique hystérique alcoolique névrotique cosmique rockmantique 
Il est l'Amérique 
Il aime être ébloui par des anges platine 
La laideur ne l'intéresse pas 
Il la trouve ridicule 
C'est son côté snob 
Mais pourquoi se torturer l'oeil? 
Son coeur est un album de clichés fabuleux 
De visages éclatants de corps cow-boys 
Il a un coeur Hollywood 
Peuplé de stars renversantes 
Il aime le maquillage 
Une façon raffinée de tuer le temps 
De renouer avec des rituels millénaires 
Le dandy se demande pourquoi le bonheur ne semble pas normal 
Ça l'intrigue 
Le dandy aime les lunettes de soleil le thé Earl Grey le champagne le rhum 
Les villes aux rythmes trépidants 
Il pense que Montréal est une folie 
Il aimerait qu'on lui installe un dôme durant l'hiver 
Pour rendre les cerveaux plus tropicaux 
Il est un magicien puissant un grand hallucinateur 
Il hait les granolas les Jésus freaks le Ku Klux Klan 
Le dandy parle beaucoup mais il ne dit pas tout 
Le mystère a une pudeur qu'il respecte 
Il plaint les anges qui dorment seuls 
Il trouve que c'est indécent 
Le dandy déteste la solitude 
Qu'il connaît bien 
Il a trop fait l'amour avec elle 
Enough is enough 
Il aime les gens qui ont des phantasmes 
Ça le rassure sur les siens 
En fait le dandy aime beaucoup 
Ça l'embête de détester 
Mais parfois il n'a pas le choix 
De toute façon c'est l'amour qui l'emporte 
 
 
Jean-Paul Daoust 
Mai 2012


EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez l'Ode dandy
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 décembre 2015

Au club de lecture : le polar, pour le meilleur et pour le pire

7 décembre 2015

L'actualité vue par les livres : le racisme envers les Autochtones

4 décembre 2015

Micro ouvert de Mélissa Verreault : Rimes embrassées pour peuple éploré

4 décembre 2015

Ode insomnie

4 décembre 2015

La liste de Pierre Curzi

4 décembre 2015

Au cabaret : enquêtes et réprimandes littéraires