ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 14 h 
(en rediffusion à 20 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
2
3
4
5
6
7891011
12
13
14151617
18
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 18 janvier 2013


Arts et culture

Au cabaret : astuces beauté et éloge des femmes mûres

Isabelle Vincent, Bruno Marcil, Marie-Josée Bastien et Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture
Isabelle Vincent, Bruno Marcil, Marie-Josée Bastien et Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture

« Vous devriez préférer les femmes mûres aux plus jeunes. » C'est le conseil que prodigue l"homme politique Benjamin Franklin aux jeunes séducteurs impénitents, dans un extrait de ses articles lus par nos comédiens invités Marie-Josée Bastien et Bruno Marcil. Avec la musique de Patrick Krief en fond sonore, ils donnent aussi des conseils mode et beauté, avant d'interpréter un extrait de La vie devant soi, de Romain Gary. Jean-Paul Daoust récite l'Ode taxi et Isabelle Vincent répond au questionnaire littéraire.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez le cabaret du 18 janvier 2013

Arts et culture

Isabelle Vincent en pince pour la littérature en langue espagnole

Isabelle Vincent | ©Radio-Canada / Philippe Couture
Isabelle Vincent | ©Radio-Canada / Philippe Couture

Son agenda est bien rempli, mais elle a trouvé quelques minutes pour venir discuter littérature au micro de Marie-Louise Arsenault. Isabelle Vincent, en vedette ces jours-ci au TNM dans la pièce Le roi se meurt, et bientôt à Québec au Périscope dans L'affiche, se nourrit des oeuvres de Fernando Pessoa, de Pablo Neruda et d'Eugène Ionesco. 
 
À qui aimerait-elle écrire? 
À Eugène Ionesco 
 
Quels livres ont marqué son enfance? 
Tous les livres d'Hubert Reeves 
 
Quel livre l'aide à vivre? 
Le livre de l'intranquilité, de Fernando Pessoa 
 
Quel livre se vante-t-elle d'avoir lu? 
Elle aimerait pouvoir se vanter d'avoir lu la Bible 
 
Quel livre a-t-elle honte d'avoir lu? 
Moi, Christiane F., droguée, prostituée
 
 
Quel est, à son avis, le plus beau personnage de littérature, de théâtre ou de cinéma? 
Marguerite, dans Le roi se meurt, d'Eugène Ionesco (personnage qu'elle interprète en ce moment sur la scène du TNM) 
 
Quel livre se promet-elle de lire cette année? 
La fiancée américaine, d'Éric Dupont 
 
Quel livre aime-t-elle offrir en cadeau? 
J'avoue que j'ai vécu, de Pablo Neruda 
 
Pourquoi lit-elle? 
Pour apprendre, voyager, s'évader, comprendre, rire, s'amuser 
 
À son avis, quel mot définit le mieux notre époque? 
Agitation 
 
Quel film peut-elle voir et revoir sans se lasser? 
Le goût des autres, d'Agnès Jaoui 
 
Quelle est, à son avis, la série télé la plus marquante 
Six feet under 
 
Quelle est sa réplique fétiche (au cinéma, au théâtre ou à la télé)?  
« C'est ta faute si tu es pris au dépourvu. Tu aurais dû t'y préparer. 
Tu n'as jamais eu le temps. Il fallait y penser dès le premier jour. Puis tous les jours. Cinq minutes tous les jours, ce n'était pas beaucoup. Cinq minutes tous les jours. Puis, dix minutes, un quart d'heure, une demi-heure. C'est ainsi que l'on s'entraîne ». Une réplique de Marguerite, dans Le roi se meurt, d'Eugène Ionesco. 
 
Quelle réplique qu'elle a déjà dite lui est restée en mémoire? 
« La vie c'est une piscine de marde. On fait ce qu'on peut pour pas sauter dedans. ». Louise Nantel, dans le téléroman Les hauts et les bas de Sophie Paquin 
 
Quel est, à son avis, le plus beau texte de chanson qui soit? 
Pendant que, de Gilles Vigneault 

EN COMPLÉMENTAUDIO - La liste d'Isabelle Vincent
HYPERLIEN - Le roi se meurt est à l'affiche du TNM jusqu'au 9 février 2013

Musique

Patrick Krief : rock planant

Patrick Krief | © Radio-Canada / Philippe Couture
Patrick Krief | © Radio-Canada / Philippe Couture

Patrick Krief, connu en tant que guitariste du groupe The Dears, vole maintenant de ses propres ailes. Son rock atmosphérique et cinématographique raconte l'angoisse et les peurs ordinaires d'un trentenaire qui refuse d'avoir une vie normale et qui cherche à conserver son intégrité en tant qu'artiste. Multi-instrumentiste, il a joué lui-même les percussions, piano, clavier, basse et guitare sur son album Hundred thousand pieces.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Patrick Krief en prestation et en entrevue
HYPERLIEN - Patrick Krief entame une tournée canadienne et américaine

Arts et culture

« Vous devriez préférer les femmes mûres aux plus jeunes »

Benjamin Franklin était un homme politique, un diplomate, un homme de lettres et un journaliste, mais il était aussi un séducteur à la fine répartie. Dans son recueil L'art de choisir sa maîtresse et autres conseils indispensables, il prodigue des conseils pour « faire commerce avec le beau sexe ». 
 
 

EN COMPLÉMENTAUDIO - Marie-Josée Bastien et Bruno Marcil lisent Benjamin Franklin

Arts et culture

« Vous pouvez être tranquille, Madame Rosa »

Bruno Marcil et Marie-Josée Bastien dans un extrait de <em>La vie devant soi</em>, de Romain Gary (Emile Ajar) |©Radio-Canada / Philippe Couture
Bruno Marcil et Marie-Josée Bastien dans un extrait de La vie devant soi, de Romain Gary (Emile Ajar) |©Radio-Canada / Philippe Couture

Momo et madame Rosa forment sans doute la paire la plus étonnante de la littérature contemporaine, dans La vie devant soi, de Romain Gary (Emile Ajar). Marie-Josée Bastien et Bruno Marcil interprètent un montage des meilleurs extraits de ce roman phare.

EN COMPLÉMENTAUDIO - L'extrait de La vie devant soi

Arts et culture

L'Ode taxi de Jean-Paul Daoust

Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture
Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture

Le taxi, « cette vitrine si particulière », fait toujours vivre à Jean-Paul Daoust des moments uniques d'errance urbaine, quand « la ville se déroule et se célèbre ». Ode taxi. 
 
L'Ode taxi de Jean-Paul Daoust 
 
TAXI! 
 
D'un taxi à l'autre le coeur se repose-t-il? 
La porte s'ouvre sur la pluie le froid la fatigue 
Le désir aussi 
Une oasis qui roule dans la ville 
Qui ne s'arrête pas 
Que de rues 
Que d'horizons clos 
 
TAXI! 
 
Qui s'arrête qui attend qui repart 
Cette discrétion dans l'envol de la ville 
Ce Miami portatif 
La solitude du cercueil vitré 
Cette vitrine si particulière 
Ce transport en privé qui calfeutre l'émotion 
Qui protège de la ruée des autres 
Cette piste de décollage tout à coup 
Pour la plongée dans le paysage urbain 
 
TAXI! 
 
L'annonce brille et rassure comme un phare 
Faut-il vraiment savoir où aller? 
Hésitation 
Ces odeurs 
Qui était l'autre avant? 
Passager de quelle trajectoire? 
Ce désir de boire à même l'asphalte 
Les empreintes des autres 
Que le TAXI! comme le sable ne retient pas 
Je suis un saumon rose dans les cascades de béton 
La ville se déroule et se célèbre 
Les rues éclaboussées par tant de splendeurs 
Et si j'en faisais partie? 
 
TAXI! TAXI! 
 
Ce loyal service moyennant le comptant 
Les chiffres lumineux roulent 
Les rues s'ajoutent 
Ces regards qui fuient 
Qui conduit? 
Par le rétroviseur le regard de l'autre, étranger 
Surtout pas de conversations insipides 
Le désespoir s'aime tout seul 
 
TAXI! TAXI! TAXI! 
 
La ville que la mort assiège au coin des rues 
Parfois au milieu parfois 
Ce TAXI! 
Transporté par ce bolide obéissant 
Programmé au souhait de l'autre 
Cette clandestinité tout à coup charmante 
Cette solitude qui se retrouve enfin 
 
TAXI! TAXI! TAXI! 
 
Ce mot si international 
Donner l'adresse 
Parfois la direction  
Le trafic des autres 
Ces traces dans l'imaginaire de la ville 
Ces feux automates 
Ces néons familiers de toutes les villes du monde 
Ces TAXIS! où les vies s'engouffrent discrètement 
Ces livraisons spécialisées 
L'individu s'installe 
 
TAXI! TAXI! 
 
Comme une bouteille de champagne qui saute 
Et coule dans la ville 
Sur le béton du prestige moderne 
Cet arrêt brusque du véhicule  
D'un simple mouvement du doigt 
 
TAXI! 
 
C'est ici que le destin capote 
Mêler les pistes 
Les erreurs 
Les fausses destinations 
La distance 
Rien à voir avec la hâte de l'autre 
Cet hôte si éphémère 
Entre les rives de l'île qu'on appelle Montréal 
 
TAXI! TAXI! TAXI! TAXI! TAXI! 
 
Jean-Paul Daoust 
janvier 2013 

EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez l'ode

Arts et culture

À la manière d'une infopub

Bruno Marcil et Marie-Josée Bastien | © Radio-Canada / Philippe Couture
Bruno Marcil et Marie-Josée Bastien | © Radio-Canada / Philippe Couture

Dans le monde, 27 tubes de rouge à lèvres sont achetés chaque seconde. Résultat de campagnes de pub saisissantes? Peut-être bien. Bienvenue dans la section mode-beauté d'un magazine féminin hyper tendance, où l'on vous propose de tout pour améliorer l'aspect de votre pore de peau.

EN COMPLÉMENTAUDIO - La section mode-beauté avec Marie-Josée Bastien et Bruno Marcil

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
2
3
4
5
6
7891011
12
13
14151617
18
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Automne 2014Arts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique