ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

Du lundi au jeudi de 13 h à 14 h (rediffusion à 20 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
2
3
4
5
6
78910
11
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 11 janvier 2013


Arts et culture

Un cabaret de poésie et de rockabilly

Olivier Morin, Claude Poissant et Bloodshot Bill | © Radio-Canada / Philippe Couture
Olivier Morin, Claude Poissant et Bloodshot Bill | © Radio-Canada / Philippe Couture

Si vous ne connaissez pas Bloodshot Bill, il est grand temps de découvrir son rockabilly atypique et sa voix fluide, qui réinventent tout à fait le genre. Au son de cette irrésistible musique, les comédiens Emilie Bibeau et Olivier Morin lisent des poèmes haïtiens, et Jean-Paul Daoust récite l'Ode limousine. Également au menu : des extraits de Porc Épic, de David Paquet, et du film-culte Bonnie et Clyde, ainsi que la liste des incontournables de Claude Poissant.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez le cabaret du 11 janvier 2012

Arts et culture

Claude Poissant, le défricheur

Claude Poissant |©Radio-Canada / Philippe Couture
Claude Poissant |©Radio-Canada / Philippe Couture

Metteur en scène au regard affiné, sachant dévoiler avec finesse et acuité les textes contemporains les plus éclatés, Claude Poissant est l'un des meilleurs directeurs d'acteur du Québec et l'un des orchestrateurs scéniques les plus inventifs. Curieux et attentif aux écritures les plus difficiles, il est aussi un grand découvreur de textes méconnus, un vrai défricheur. Regard sur ses lectures du moment et sur ses incontournables de tous les instants. 
 
À qui aimerait-il écrire? 
À ses grands-pères 
 
Quel livre a marqué son enfance? 
Les lettres de mon moulin, d'Alphonse Daudet 
 
Quel livre n'apporterait-il jamais sur une île déserte? 
Sukkwan island, de David Vann 
 
Quel livre l'aide à vivre? 
Lettres choisies, de Jack Kerouac 
 
Quel livre se vante-t-il d'avoir lu? 
Journal, de Jean-Luc Lagarce (les deux tomes) 
 
Quel est, à son avis, le plus beau personnage de la littérature, du théâtre ou du cinéma? 
Sonny Wotzik, le personnage que joue Al Pacino dans Un après-midi de chien (Dog day afternoon
 
Quel livre se promet-il de lire cette année? 
Le jardin de ton enfance, de Francine Noël 
 
Quel livre aime-t-il offrir en cadeau? 
Just kids, de Patti Smith 
 
Quel film peut-il voir et revoir sans se lasser? 
Nashville, de Robert Altman 
 
Quelle série télé est à son avis la plus marquante? 
Queer as folk, version américaine, mais aussi Six feet under et Twin peaks 
 
Quelle est sa réplique fétiche au cinéma, au théâtre ou à la télé?« Est ben ben ben serrée pis d'un coup, pfttt, a s'évase », dans Françoise Durocher waitress, un court métrage d'André Brassard et Michel Tremblay 
 
Laquelle de ses répliques lui est restée en mémoire? 
« Non, je ne vois rien venir, les vagues grimpent à une telle hauteur qu'il est impossible entre ciel et eau de distinguer une voile », dans Othello, de Shakespeare 
 
Quels sont, à son avis, les plus beaux textes de chanson qui soit? 
La manikoutai, de Gilles Vigneault, chantée par Monique Leyrac et Est-ce ainsi que les hommes vivent, de Louis Aragon chanté par Léo Ferré 

EN COMPLÉMENTAUDIO - La liste de Claude Poissant
HYPERLIEN - Claude Poissant met en scène Cinq visages pour Camille Brunelle à l’Espace GO

Musique

Bloodshot Bill : crooner des temps modernes

Bloodshot Bill | © Radio-Canada / Philippe Couture
Bloodshot Bill | © Radio-Canada / Philippe Couture

Ses cheveux lissés sont sa marque de commerce. Ainsi que sa voix, très polyvalente, qui passe sans hésiter du fredonnement de crooner aux étonnantes interjections et autres grondements : un style inimitable pour chanter sans relâche la vie qui va et qui vient. Bloodshot Bill, tel un Elvis branché sur le 220, est aussi un homme-orchestre qui manie fort prestement la guitare. Rockabilly pour tous.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Bloodshot Bill en prestation et en entrevue
HYPERLIEN - Le site de Bloodshot Bill
HYPERLIEN - Bloodshot Bill en tournée au Québec, aux États-Unis et en Europe en 2013

Arts et culture

« A te fait de l'effet la Cassandre »

Emilie Bibeau et Olivier Morin dans un extrait de Porc-Épic, de David Paquet |© Radio-Canada / Philippe Couture
Emilie Bibeau et Olivier Morin dans un extrait de Porc-Épic, de David Paquet |© Radio-Canada / Philippe Couture

Cassandre veut inviter des amis à la maison pour son anniversaire. Elle a fait cuire elle-même son gâteau, dont les effluves se répandent jusqu'aux étages supérieurs de son immeuble à logements habité par une faune humaine fort hétéroclite. Ainsi se déploie la pièce Porc Épic, de David Paquet, dont Emilie Bibeau et Olivier Morin lisent un extrait. Bienvenue au dépanneur chez Sylvain, un pauvre bougre en manque de sexe.

EN COMPLÉMENTAUDIO - L'extrait de Porc-épic

Arts et culture

Bonnie et Clyde : « Qui vous a permis de toucher à la voiture de maman? »

Olivier Morin dans le rôle de Clyde
Olivier Morin dans le rôle de Clyde

On dit que c'est grâce aux portes ouvertes par Bonnie et Clyde que le cinéma hollywoodien s'est décoincé dans les années 60 pour faire place aux scènes de sexe et de violence. Film-culte de gangsters, qui montre les péripéties de deux voleurs de banque dans le Sud-Ouest des États-Unis pendant la grande dépression, c'est aussi un film sur la complicité entre deux criminels sympathiques. Extrait de la scène de leur rencontre.

EN COMPLÉMENTAUDIO - L'extrait de Bonnie et Clyde

Arts et culture

L'Ode limousine de Jean- Paul Daoust

Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture
Jean-Paul Daoust | © Radio-Canada / Philippe Couture

Jean-Paul Daoust est un dandy, c'est bien connu. Élégant et amoureux du luxe, il a de nombreuses histoires de limousine à raconter, des « limousine stories », comme il aime bien les appeler. Ode limousine. 
 
« Il sait qu'il sera toujours un touriste sur la terre » - Patrice Desbiens 
 
Ode limousine 
 
C'est une limousine story 
C'est seulement une limousine story 
Only a limousine story 
Que puis-je vous dire à propos de cette limousine story 
Dans mon Town Car Lincoln Continental 
Noir évidemment 
À travers les vitres teintées 
Noires évidemment 
Je regarde la ville s'agiter 
Je bois du champagne 
In my New York state of mind 
Une autre limousine story 
Je dis au chauffeur d'aller à la banque pour moi 
Je suis trop fatigué pour y déposer les chèques 
Et dans mon Town Car Lincoln Continental 
Noir évidemment 
Je me protège comme une perle rose 
Oh! quelle limousine story! 
La Veuve Clicquot est le pétrole 
À mes neurones surexcités 
Au coin des rues 
Quand tout s'arrête momentanément 
L'angoisse me pogne 
Si j'allais mourir ici 
Là maintenant 
La fin 
The end 
D'une limousine story 
Mais le feu change et la limousine avance 
Ouf! je l'ai échappé belle 
Encore une fois 
Le chauffeur 
Très beau 
Il le faut puisque c'est une limousine affair 
Le chauffeur m'amène où je veux 
Mais voilà 
Je ne sais pas 
Je regarde 
Derrière mes lunettes fumées 
Noires évidemment 
Le cinéma des autres 
Leur limousine story 
Que voulez-vous savoir de leur limousine story? 
Mes paupières bloquent le miroir noir du métal 
De mon Town Car Lincoln Continental 
Qui se promène comme un revolver chargé de moi 
Moi et ma limousine story 
Le champagne me donne des vitamines de réel 
Le quotidien devient plus domestique 
Moins sauvage et inquiétant 
Cette limousine story 
Qui passe dans la rue incognito 
Poutant tout le monde qui est là voit 
Cette limousine story 
Qui me traîne m'entraîne 
Au son des bulles qui pétillent 
Comme une samba de Rio 
Dans ma limousine story 
Noire évidemment 
J'échafaude des structures de plastique 
Qui sautent à la face du ciel 
Oh! quelle limousine story! 
Et comme un bébé 
Je ris je hurle je braille je crie 
Comme une limousine story 
Je veux du champagne noir 
Pour ma limousine story 
Le paysage des saisons se défoule 
Jusqu'aux horizons des autres 
Généreux et inutiles 
Mais quand le Town Car Lincoln Continental s'arrête 
Qu'il le faut 
Je n'y puis rien 
Et que je dois sortir 
Je fais semblant de sortir de ma limousine story 
Bien ajusté derrière mes lunettes fumées 
Noires évidemment 
J'avance au soleil 
Mais je garde jalousement 
Ma limousine story 
Et il n'y a pas de fin 
No ending 
À cette limousine story 
À part l'amour 
Mais ça 
C'est une autre limousine story 
 
 
Jean-Paul Daoust, 
janvier 2013 

EN COMPLÉMENTAUDIO - L'Ode limousine de Jean-Paul Daoust

Arts et culture

Célébrer la poésie haïtienne

Emilie Bibeau et Olivier Morin lisent des poèmes haïtiens | © Radio-Canada / Philippe Couture
Emilie Bibeau et Olivier Morin lisent des poèmes haïtiens | © Radio-Canada / Philippe Couture

Demain, 12 janvier, marquera le troisième anniversaire du séisme qui a dévasté Haïti. Pour rendre hommage à ce pays qui se reconstruit toujours de cette catastrophe, Emilie Bibeau et Olivier Morin lisent les poèmes de quelques-uns des plus grands auteurs d'Haïti qui produit une littérature riche et vivante. Au menu : Comme les anges pleureraient et Nostalgie, de René Depestre; Je m'envertige, de Frankétienne, Je t'écris pour te dire, de Georges Castera et Un jour rappelle-toi, d'Emmelie Prophète.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Extraits de poésie haïtienne

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
2
3
4
5
6
78910
11
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Été 2014Combat des livres