ICI Radio-Canada Première

Combat des livres 2012

Plus on est de fous, plus on lit!

Du lundi 26 mars au jeudi 29 mars de 20 h à 21 h

Le combat des livres 2012

titre Chroniques de Jérusalem, La petite et le vieux, Le sourire de la petite juive, La voleuse d'hommes

Quatre débatteurs aux arguments musclés s’affrontent dans le
9e Combat des livres de Radio-Canada. Le jury n’en sauvera qu’un seul. Du 26 au 29 mars à 20 h, avec l’animatrice Marie-Louise Arsenault.

Les Panelistes

Gildor Roy

Gildor Roy

Diplômé de l'École nationale de Théâtre en 1983, Gildor Roy s'est démarqué dans plusieurs rôles sur les planches, et particulièrement dans Glengarry Glen Ross et Hosanna. Au grand écran, il a joué dans près d'une vingtaine de films, dont les plus marquants demeurent Requiem pour un beau sans-cœur, Karmina 1 et 2, La mystérieuse Mademoiselle C et Babine. Parallèlement, il a entrepris une carrière de chanteur qui lui a valu trois Félix dans la catégorie du meilleur album country/folk.En plus d'être comédien, il est animateur et chroniqueur à la radio et à la télévision. Il a notamment été à la barre de l'émission Caféïne à TQS ainsi que du Show du matin, à V. Lecteur assidu, il fait notamment partie du club de lecture de l'émission Bazzo.tv, à Télé-Québec.

Il défend le livre Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle

©Photo : Monic Richard

Les questions

La meilleure première phrase d'un roman selon vous?

« La tolérance illimitée doit conduire à la disparition de la tolérance. », dans The open society and its ennemies (La société ouverte et ses ennemis), de Karl Popper.


Le livre que vous aimeriez adapter à la télé ou au cinéma?

The conquest of Mexico (La conquête du Mexique), de Hugh Thomas, Simon & Schuster.


Le personnage secondaire qui vole la vedette au personnage principal (dans un livre ou film)?

Sancho Panza.


Votre héros de roman préféré?

Bill Ballantine, le faire-valoir de Bob Morane (je rêve d'avoir une Jaguar depuis ce temps-là).


Le livre qui vous a le plus marqué?

The fire of spring, de James A. Michener.


Le livre obligatoire qui a été une torture pour vous?

Le secret, de Rhonda Byrne.

Yves Lamontagne

Yves Lamontagne

Président-directeur général du Collège des médecins du Québec de 1998 à octobre 2010, le Dr Yves Lamontagne a d'abord été professeur à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal et président de l'Association des médecins psychiatres du Québec. Il est le fondateur du Centre de recherche Fernand-Seguin de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine et le président fondateur de la Fondation des maladies mentales. Il a travaillé en Afrique comme responsable des camps des enfants biafrais lors de la triste guerre du Biafra entre 1967 et 1970. Auteur de plus de 200 articles dans des revues médicales au Canada, aux États-Unis et en Europe, il a aussi publié 35 livres et 30 chapitres de volumes. Au cours des années, il a poursuivi simultanément une carrière en recherche, en enseignement, en communication et en administration. Ses travaux lui ont valu plusieurs prix et décorations. Il est présentement consultant pour divers organismes, conférencier et président d'une compagnie de gestion.

Il défend le livre La petite et le vieux de Marie-Renée Lavoie

Les questions

Le livre que vous aimeriez adapter à la télé ou au cinéma?

J’aimerais adapter mon propre roman, La cinquantaine en Provence.


Le livre qui a marqué votre enfance?

Les trois mousquetaires.


Le livre qui vous a donné le goût de la littérature?

La bombe et l’orchidée, de Fernand Séguin.


Le livre qui vous aide à vivre?

The 48 laws of power, de Robert Greene.


Le livre que vous aimez offrir en cadeau?

Le coffret Mille mots d’amour, des Impatients.

Nabila Ben Youssef

Nabila Ben Youssef

Humoriste à la langue bien pendue, Nabila Ben Youssef propose habilement un humour engagé qui fait rire et réfléchir. Cette Tuniso-Québécoise lève le voile sur sa conception de la liberté en terre d'accueil. Cette nouvelle bombe de l'humour n'a pas peur des mots, et son autodérision la révèle sans peur du ridicule. Commençant une carrière de comédienne en Tunisie en 1986, elle s'installe au Québec 10 ans plus tard. Diplômée de l'École nationale de l'humour en 2004, elle présente dans les années qui suivent trois spectacles solos : J'arrive!, Arabe mais cochonne et Drôlement libre.

Elle défend le livre Le sourire de la petite juive de Abla Farhoud

©Photo : Maxime Tremblay

Les questions

La meilleure première phrase d'un roman selon vous?

« L’éternel retour est une idée mystérieuse et, avec elle, Nietzsche a mis bien des philosophes dans l’embarras : penser qu’un jour tout se répétera comme nous l’avons déjà vécu et que même cette répétition se répétera encore indéfiniment! » Milan Kundera, L'insoutenable légèreté de l'être.


Le livre que vous aimeriez adapter à la télé ou au cinéma?

Une bouteille dans la mer de Gaza, de Valérie Zenatti (je viens d’apprendre que ça a déjà été fait, mais je voudrais quand même le refaire).


Le livre qui a marqué votre enfance?

Les contes des mille et une nuits.


Le livre qui vous a donné le goût de la littérature?

Impasse des deux balais (Bayn al-Qasrayn), de Naguib Mahfouz (Prix Nobel de littérature en 1988).


Le livre que vous aimez offrir en cadeau?

Les identités meurtrières, d'Amin Maalouf.

Tasha Kheiriddin

Tasha Kheiriddin

Éditorialiste au National Post, à Toronto, Tasha Kheiriddin est née et a grandi à Montréal. Elle est diplômée du Collège Jean-de-Brébeuf et de l'Université McGill. Jeune adulte, elle s'est installée à Toronto pour devenir l'assistante du ministre de la Justice (procureur général) de l'Ontario. Elle s'est ensuite lancée dans la production télévisuelle à CBC Newsworld. Femme aux multiples chapeaux, elle a aussi travaillé pour la Canadian Taxpayers Federation, une organisation à but non lucratif qui milite pour une diminution des impôts payés par les contribuables et une réduction de l'intervention étatique. Elle a coécrit, avec Adam Daifallah, le best-seller Rescuing Canada's right: Blueprint for a conservative revolution. De retour à Montréal, elle s'est jointe à l'Institut économique de Montréal, puis a dirigé l'Institut Fraser et donné quelques cours à l'Université McGill.

Elle défend le livre La voleuse d'hommes de Margaret Atwood

Les questions

La meilleure première phrase d'un roman selon vous?

« It was the best of times, it was the worst of times, it was the age of wisdom, it was the age of foolishness, it was the epoch of belief, it was the epoch of incredulity, it was the season of Light, it was the season of Darkness, it was the spring of hope, it was the winter of despair. » — A tale of two cities, de Charles Dickens


Le livre que vous aimeriez adapter à la télé ou au cinéma?

Atlas Shrugged (La grève), d’Ayn Rand


Le livre qui a marqué votre enfance?

20 000 lieues sous les mers, de Jules Verne


Le livre qui vous a donné le goût de la littérature?

Bonheur d’occasion, de Gabrielle Roy


Le livre qui vous aide à vivre?

The secret life of a slummy mummy, de Fiona Neill


La lecture obligatoire qui a été une torture pour vous?

Mes lectures en droit à l’université.


Le livre que vous aimez offrir en cadeau?

The great Gatsby (Gatsby le magnifique), de F. Scott Fitzgerald

Participez au débat

Extraits audio

Photos

Livres en compétition

Les livres

Les Panelistes

Vos arguments

Le jury

Les questions

Concours