Vendredi 19 h / 20 h (HA)
Logo Radio-Canada
Commanditaire

Véronique Cloutier

Émission / Animatrice

Véronique Cloutier

Extravertie, curieuse de tout, passionnée par la vie, Véronique Cloutier devait un jour ou l'autre se retrouver devant une caméra ou un micro. Véro, c'est la passion en toute simplicité!

Ses débuts... à quatorze ans!

Ses véritables débuts, c'est comme chroniqueuse culturelle à l'émission Les mini-stars sur le réseau TVA en 1990. Elle devient ensuite chroniqueuse reporter pour l'émission estivale Souvenirs d'été, animée par Yves Corbeil. Elle touche à tout - recherche, tournage, montage, textes -, ce qui lui permet de s'initier aux diverses facettes du métier.

Pendant ses études au Cégep en Communications et Lettres, elle contribue à l'émission Bonjour Champion sur CKAC, et participe à l'émission Virus Chronique sur CISM, la radio de l'Université de Montréal. En 1992, on lui offre la chronique culturelle de Top Musique, l'émission branchée de TVA, animée par Francis Reddy.

Tête d'affiche de MusiquePlus

Comme la plupart des jeunes de son âge, Véronique se branche sur MusiquePlus dès qu'elle a un moment ! Lorsque le poste annonce des auditions, en septembre 1993, elle fonce en direction de MusiquePlus comme les 250 autres jeunes qui s'y présentent... et elle décroche un poste d'animatrice! Elle s'impose rapidement comme une des V.J. les plus populaires de MusiquePlus en animant des émissions comme Le combat des clips, Le décompte MusiquePlus, puis Vox Pop. En moins de deux ans, elle se retrouve aux commandes du Véro Show de 1995 à 1997. En 1993, touche-à-tout, elle se joint à la comédie musicale Moi, j'décroche pas, un projet original qui cherche à donner aux jeunes le goût de s'accrocher et de vivre. Ravie par cette première expérience de comédienne, elle en redemande. L'année suivante, elle décroche un rôle dans la télésérie Ent'Cadieux, sur les ondes de TVA.

Simultanément, elle renoue avec la radio et anime Le choix de Montréal tous les samedis matins sur CKMF Radio Énergie; elle contribue aussi à la chronique culturelle des Grandes Gueules sur les mêmes ondes.

Consciente d'être particulièrement choyée par la vie, Véronique décide de donner un peu en retour : durant cinq ans, elle anime le Téléthon de la recherche sur les maladies infantiles avec, comme dans tout ce qu'elle fait, l'énergie de l'espoir.

En route vers « La Fureur »

En août 1997, Véronique quitte la grande famille de MusiquePlus pour se joindre à l'équipe de Radio-Canada où elle anime le quiz La tête de l'emploi.

Avec l'émission de variétés La Fureur, la carrière de Véronique connaît une véritable explosion; ce qui ne devait durer qu'un été devient très rapidement LE show incontournable du Québec, avec plus de 1 200 000 téléspectateurs chaque semaine. À l'automne 1999, dans le cadre de La Fureur, Véronique anime l'émission de la Rentrée à Radio-Canada. Cette même année, elle anime le prestigieux Gala de l'ADISQ. La jeune animatrice connaît alors une popularité immense.

Malgré ce succès, elle ne délaisse pas son premier amour : la radio. D'août 1998 à mai 1999, elle co-anime l'émission du matin à CIEL-FM en compagnie de Patrick Huard.

Une carrière explosive!

En plus de poursuivre La Fureur, Véronique fait un retour à la radio en janvier 2001, sur tout le réseau Rock Détente en prenant le créneau de 12 h à 13 h du lundi au vendredi, puis celui de 16 h à 18 h avec une nouvelle émission, Véronique dans l'trafic. Elle tourne tout l'été dans la télésérie Music Hall écrit par Fabienne Larouche et réalisée par Alain Desrochers et, dès l'automne, anime une nouvelle émission de variétés, toujours sur les ondes de Radio-Canada : Stars à domicile.

Le 3 avril 2002, au Centre Molson, elle mène de main de maître l'enregistrement de La Fureur de Céline, qui rassemble plus de 15 000 fans célébrant le retour de Céline Dion.

L'été 2002 s'avère un des plus occupés de la carrière de Véro. Dès le mois de juin, elle tourne son premier film, Les Dangereux, sous la direction de Louis Saia et du producteur Richard Goudreau. Immédiatement après, elle enchaîne avec le tournage de Music Hall 2.

Quelques mois d'éclipse... et le grand retour!

Peu avant l'enregistrement de La Fureur au Colisée de Québec, devant 14 000 personnes, Véronique annonce que cette cinquième saison de La Fureur sera aussi sa dernière. D'autres aventures -pas uniquement professionnelles- l'attendent... Véronique et son compagnon Louis Morissette attendent leur premier enfant. Le 27 avril 2003, en direct d'un Centre Bell plein à craquer, La Méga Fureur de Véro marque la dernière de l'émission avec l'animatrice. Avec la générosité qu'on lui connaît, elle choisit de remettre tous les profits émanant de la vente de billets à la Fondation de l'Hôpital Ste Justine de Montréal. C'est aussi la dernière saison de la quotidienne Véronique dans l'traffic, diffusée sur Cité Rock Détente. L'animatrice-vedette désire se retirer de la scène publique pour prendre quelques temps pour elle et sa nouvelle petite famille.

Elle ne chôme pas pour autant : réitérant la confiance qu'elle a mis en Véronique pendant trois ans, la compagnie Suzuki lui demande d'être son porte-parole officielle pour les trois prochaines années. D'autre part, Véronique a renouvelé son entente de collaboration avec Radio-Canada avant son départ, pour le développement de plusieurs projets télévisés. Le premier à voir le jour est le grand spécial de variétés, Ceci n'est pas un Bye Bye!, qui a bouclé l'année 2003. Au printemps 2004, elle collabore au concept de l'émission Ça va être ta fête, diffusée à Radio-Canada, émission qu'elle anime dès l'automne 2004. Fidèle à elle-même comme à son premier amour, elle reprend l'animation radio dès septembre 2004 avec Les midis de Véro qu'elle anime, encore aujourd'hui, tous les midis sur Rythme FM.

Après un court retrait de la vie publique, suite aux événements qui ont bouleversé sa famille mais surtout, suite à la naissance de son fils, Justin, Véronique revient plus forte que jamais à la télévision : en septembre 2005, elle prend la barre de sa propre quotidienne, Véro, sur les ondes de Radio-Canada où elle s'exprime librement avec la vivacité et le pétillement qu'on lui connaît.

Parallèlement, elle accepte d'être la porte-parole de la Monnaie royale canadienne. Elle prend également les commandes de Novem Communications, une entreprise qui a pour engagement d'offrir des produits de divertissement de qualité au public québécois. À l'image de sa présidente, cette jeune et dynamique entreprise compte autant sur ses coups de coeur que sur sa vaste expérience dans les domaines de la télévision et de l'édition.

C'est à la tête de cette même entreprise que Véro poursuivra ses activités pour la saison 2009-2010, tout en animant le gala des Prix Gémeaux le 20 septembre prochain. Elle poursuit également l'aventure Paquet Voleur, en reprenant la barre du grand jeu télévisé pour une 3e saison.

Présentement à l'antenne de la télé

07 h 56

SONIC BOOM

Ailleurs sur Radio-canada.ca