ICI Radio-Canada Première

Midi info

Midi info

En semaine de 11 h 30 à 13 h

Michel C. Auger

Midi info
Logo Radio-Canada

International

Semaine des correspondants : Europe et Moyen-Orient, les vases communicants

Le mercredi 11 janvier 2017

Sylvain Desjardins, correspondant de Radio-Canada basé à Paris et Marie-Ève Bédard, correspondante de Radio-Canada basée à Beyrouth
Sylvain Desjardins, correspondant de Radio-Canada basé à Paris et Marie-Ève Bédard, correspondante de Radio-Canada basée à Beyrouth     Photo : Radio-Canada/Julien D. Proulx

« Les enjeux de l'heure en Europe et au Moyen-Orient sont tous liés : crise migratoire, terrorisme et émergence des partis populistes », souligne le correspondant en Europe Sylvain Desjardins au micro de Michel C. Auger en cette semaine des correspondants. Avec sa collègue Marie-Ève Bédard, correspondante au Moyen-Orient, ils discutent des dossiers chauds dont les effets se feront sentir en 2017. 
 
La crise des migrants 
 
Selon Sylvain Desjardins, « l'entente entre la Turquie et l'Union européenne sur les migrants est fragilisée de jour en jour par l'attitude du président turc, Recep Tayyip Erdogan. De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel, qui sollicite un 4e mandat, joue avec le feu. L'Allemagne a beaucoup de mal à gérer la quantité de réfugiés qu'elle a accueillis ces trois dernières années. Le robinet est fermé, mais il pourrait se rouvrir à tout moment. »  
 
Syrie  
 
« Non, la guerre n'est pas finie », rappelle Marie-Ève Bédard. « C'est sûr que la reprise d'Alep a marqué un tournant, mais une partie de la Syrie n'a pas été reprise par le régime. Il y a toujours des déplacements de population à l'intérieur du pays. Selon les estimations, il y a maintenant 3 millions de réfugiés syriens en Turquie qui vivent dans des conditions très difficiles. La tentation pour eux d'atteindre l'Europe est toujours présente. » 
 
Les États-Unis et les Nations-Unies ont perdu leur influence sur le conflit syrien. L'Iran, la Syrie, la Turquie et la Russie tenteront de relancer les pourparlers de paix prochainement au Kazakhstan. 
 
Turquie 
 
Le président turc Erdogan s'est servi d'un coup d'État raté pour augmenter ses pouvoirs. Sylvain Desjardins rappelle « qu'en septembre, il y avait des emprisonnements massifs. Ça a continué depuis : on peut penser à la fermeture de journaux, aux magistrats et fonctionnaires arrêtés, tout y passe. On se demande même comment le pays peut fonctionner. Du point de vue européen, c'est préoccupant. » 
 
Guerre au groupe armé État islamique 
 
Marie-Ève Bédard souligne que « c'est le début de la fin du groupe armé État islamique comme une entité géographique ». Elle précise toutefois qu'on ne peut pas combattre l'idéologie qui a permis au groupe de s'établir aussi rapidement sur autant de territoires avec les armes. « Ce sera tout un défi.  » 
 
Attentats 
 
Les attentats commis au nom du groupe armé État islamique auront aussi des conséquences politiques en Europe, car « plein de partis font leurs choux gras de cette situation. Au moment où l'étau se resserre sur le terrain au Moyen-Orient, le couple franco-allemand risque d'être le plus ciblé », analyse Sylvain Desjardins. 
 
À surveiller en 2017 
 
Marie-Ève Bédard surveillera l'Irak post groupe armé État islamique, la situation en Syrie et l'effet de l'arrivée de Trump sur Israël. Sylvain Desjardins s'attardera aux grands rendez-vous électoraux de 2017 en Europe (France, Allemagne, Pays-Bas). 
 
 
 
Faites-nous part de vos commentaires :  
 
 
- Par courriel 
 
- Par téléphone au numéro 1 855 295-­5206 
 
- Et sur Twitter @midiinfo


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

17 janvier 2017

Brexit : Theresa May se fait plus claire... et menaçante

13 janvier 2017

1er débat de la primaire à gauche en France : entre prudence et ennui

10 janvier 2017

Chicago, ville d'adoption d'Obama, appauvrie durant son règne

9 janvier 2017

Semaine des correspondants : les relations USA-Russie au menu

3 janvier 2017

Donald Trump bouscule les conventions