ICI Radio-Canada Première

Midi info

Midi info

En semaine de 11 h 30 à 13 h

Michel C. Auger

Midi info

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
26272829
30
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 30 septembre 2016


International

Tableaux de Van Gogh retrouvés : le crime organisé serait responsable du vol

Le Musée Van Gogh, à Amsterdam où les tableaux avaient été volés.
Le Musée Van Gogh, à Amsterdam où les tableaux avaient été volés.     Photo : Getty Images

Les deux tableaux – Sortie de l'église de Nuenen et Vue de la mer de Scheveningen –, évalués à plusieurs millions de dollars par le musée Van Gogh, ont été retrouvés près de Naples par la police italienne. L'ex-policier Alain Lacoursière explique à Michel C. Auger comment les oeuvres d'art servent de monnaie d'échange dans le remboursement de dettes ou dans l'acquisition de drogues et d'armes avec le crime organisé. 
 
« C'est du cinéma de penser que ces oeuvres-là sont commandées par un certain collectionneur qui a un mur secret dans son sous-sol, qui regarde La Joconde avec des amis très particuliers. Je n'ai jamais vu ça! », lance sans détour l'ex-policier spécialisé dans le vol des oeuvres d'art, au sujet des toiles de Van Gogh retrouvées par la police italienne après avoir été dérobées en 2002. Selon Alain Lacoursière, une dizaine de vols de cette ampleur dans de grands musées ont été commis dans le monde au cours des 10 dernières années. 
 
« [Les criminels] observent toujours le même profil de modus operandi de vols. C'est un braquage ou une entrée par infraction avec des oeuvres ciblées, une commande particulière », précise-t-il. 
 
La monnaie d'échange la plus utilisée 
 
Au cours des 25 dernières années, les oeuvres d'art seraient même devenues la monnaie d'échange la plus utilisée dans le monde par le crime organisé, soutient M. Lacoursière. « On passe un tableau Van Gogh de plus de 100 millions de dollars qui mesure 30 cm par 36 cm qui pèse 400 g alors qu'autrefois on transportait une valise d'argent qui pesait 25 kilos », explique-t-il.  
 
La majorité du temps, les oeuvres sont emballées et négociées à près du quart de leur valeur. 
 
« Il y a même des gens qui travaillent pour ces groupes organisés à leur dire combien valent les tableaux. J'ai déjà été approché pour faire des évaluations d'un groupe criminel qui a passé par un avocat », confie M. Lacoursière. 
 
 
 
Faites-nous part de vos commentaires :  
 
 
- Par courriel 
 
- Par téléphone au numéro 1 855 295-­5206 
 
- Et sur Twitter @midiinfo

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
26272829
30
 

Babillard

Michel C. Auger et toute son équipe vous souhaitent une bonne journée à l'antenne de ICI Radio-Canada Première.

Dernière baladosiffusion disponible

Midi info

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Liste 2017Le blogue de Michel C. Auger