ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Santé

Un village sur mesure pour les gens atteints de maladies cognitives

Le vendredi 17 mars 2017

Sylvie Belleville
Sylvie Belleville     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

« C'est la vraie vie qui se continue, mais dans un autre lieu. » Voilà comment la Dre Sylvie Belleville décrit l'approche Hogeweyk, qui consiste à faire vivre des personnes atteintes de démence et de la maladie d'Alzheimer dans un lieu qui leur rappelle la vie d'avant. Inventé en 2009 aux Pays-Bas, ce modèle est présentement considéré en Alberta. La spécialiste en gériatrie parle à Catherine Perrin des éléments qui devraient être empruntés à l'approche Hogeweyk. 
 
« On s'intéresse à l'équilibre entre la sécurité et la qualité de vie, dit Sylvie Belleville. Le risque, qui peut être plus important pour ce qui est des chutes, est compensé par le fait que les gens vivent une vraie vie. » 
 
Pour l'amour du dehors 
À 125 millions de dollars d'investissement initial pour un village de 150 patients, une telle approche est coûteuse, mais la spécialiste estime qu'on peut s'en inspirer sans la copier totalement. « Il faut avoir des lieux qui sont plus conviviaux, plus agréables, affirme-t-elle. Il faut du dehors. » 
 
Elle considère en effet que les approches qui sont présentement privilégiées pour traiter les maladies cognitives manquent de chaleur humaine. « Nous sommes pris avec nos notions de sécurité et d'hygiène, mais à force de vouloir sécuriser et rendre les choses hygiéniques, on perd toute humanité. »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

28 mars 2017

Les trolls, des sadiques qui attaquent en groupe

23 mars 2017

Un langage révolutionnaire pour communiquer avec les autistes

21 mars 2017

L'épuisement parental : quand les parents n'en peuvent plus

14 mars 2017

Des chiens pour renifler le cancer du sein

9 mars 2017

La vie avec la calvitie : la « punition » dont on ne parle pas