ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Louise Latraverse : la santé mentale, le travail d'une vie

Le vendredi 3 février 2017

Louise Latraverse
Louise Latraverse     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

À travers ses chroniques d'humeur dans La Presse, qui ont pris fin récemment, comme dans ses publications sur les réseaux sociaux, la comédienne et metteuse en scène estime mener un travail sous-terrain pour aider les gens à mieux se comprendre. Dernièrement, elle s'est prononcée publiquement en faveur de meilleurs soins en santé mentale. Louise Latraverse explique à Isabelle Craig comment les épreuves qu'elle a vécues l'ont convaincue de l'importance de travailler sur soi-même et de demander de l'aide au besoin.  
 
« J'ai fait 56 métiers, 56 misères. Je n'ai pas une vie linéaire d'actrice convenue qui va faire un métier toute sa vie. J'ai pris toutes les ruelles possibles. Je n'ai jamais pris l'autoroute », déclare la comédienne. 
 
Fragilisée 
Elle aborde au passage le suicide de son mari ainsi que la bipolarité de son fils et de son frère, l'imprésario Guy Latraverse. « La maladie mentale fait partie de ma famille. C'est une maladie qui est transmise, on le sait, dit-elle. Je suis fragilisée. [...] À 76 ans, je vais encore voir mon psy. J'ai eu besoin toute ma vie d'être accompagnée, parce que ma vie a été difficile. J'aimerais vous dire que ma vie a été facile, ça n'a pas été le cas. Il y a eu beaucoup d'épreuves dans ma vie. Je n'ai jamais parlé beaucoup de ça, mais il y en a eu beaucoup. Donc, j'avais besoin d'accompagnement pour ne pas dérailler. » 
 
« Mentez, mesdames et messieurs! » 
Elle considère que l'accès aux soins de santé mentale est encore trop restreint et suggère aux gens d'être inventifs pour avoir de l'aide : « Le droit de la personne fait qu'on ne peut pas forcer quelqu'un qui est en crise, quelqu'un qui est en psychose à se faire soigner. Minute! Tu sais qu'il est en danger! Est-il un danger pour quelqu'un d'autre ou risque-t-il de se suicider? Mentez, mesdames et messieurs! Mentez si vous voulez protéger votre enfant, votre mari, votre femme! Dites : "Oui, il est en danger, ma vie est en danger!" Parce que c'est la seule porte qu'on a pour entrer dans le système! »


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Louise Latraverse sur Twitter
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 avril 2017

Le Projet Stérone : des filles drôles et un message féministe percutant

7 avril 2017

Pourquoi la satire est essentielle dans les médias

6 avril 2017

Rhodnie Désir : à la recherche des racines noires par la danse

6 avril 2017

La nouvelle vie d'Anthony Kavanagh

6 avril 2017

Sur-vie : Mariloup Wolfe et Luc Picard pastichent la téléréalité

5 avril 2017

Jewish Gangsta : chroniques du New York souterrain des années 1990