ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Politique

Louise Beaudoin démystifie l'évolution des relations France-Québec depuis 1855

Le lundi 23 janvier 2017

Louise Beaudoin
Louise Beaudoin     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Relations diplomatiques, échanges commerciaux, influences culturelles... Toutes ces facettes et bien d'autres des relations entre la France et le Québec ont beaucoup changé au fil des ans. L'ancienne député et ex-ministre Louise Beaudoin est bien placée pour les comprendre, elle qui a été ministre sous trois gouvernements provinciaux et qui vit encore en France quelques mois par année. Première femme québécoise à recevoir, le 6 février prochain, le titre de grand officier de la Légion d'honneur, elle explique à Catherine Perrin pourquoi les Français voient encore au Québec un endroit « où tout est possible, alors qu'il n'y a plus rien de possible en France. » 
 
« Il y a beaucoup de déclinistes, vous savez. Il y a beaucoup d'intellectuels qui ont gagné cette bataille de présenter la France comme étant en déclin et sous une menace permanente », affirme-t-elle.  
 
Fracture 
« Une partie de la France n'a jamais accepté la Révolution française et ses conséquences. Je vous le dis, il y a quelque chose qui me fascine chaque fois que j'y vais, comme s'il y avait eu une rupture, une fracture, en 1798. Et là, on relève la tête après plus de deux siècles. [C'est] une France beaucoup plus conservatrice, à tous égards. On ne l'a pas vue! J'ai fait mai 1968, en France. On ne peut pas imaginer qu'il restait, quand tout est passé par-dessus bord, un 40 % de Français qui regardaient ça avec horreur et qui n'ont rien dit. » 
 
Selon Louise Beaudoin, cette France se rebiffe aujourd'hui sous la forme de La manif pour tous et du soutien pour la droite et l'extrême droite. « Quand je les voyais défiler sous mon balcon, je me disais : "Mais qu'est-ce que c'est que ça?" C'est réel, c'est vrai, c'est profond et ça vient d'une certaine France qui existe encore, et il n'y en a pas une qui a gagné définitivement sur l'autre. »


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Louise Beaudoin dans le Journal de Montréal
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

30 mars 2017

Plus rien à faire : ces Français désintéressés de la politique

29 mars 2017

Jake Tapper, un journaliste embêtant pour l'administration Trump

23 mars 2017

Pourquoi les jeunes délaissent les partis politiques

23 mars 2017

Élections en France : Alexandre Jardin dénonce un système verrouillé

16 mars 2017

Les élections aux Pays-Bas vues par des Néerlando-Canadiens

14 mars 2017

Un gouvernement fantôme à l'intérieur de l'administration Trump?