ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Le plastique « vert », une dangereuse illusion

Le mardi 13 décembre 2016

Même lorsque qualifié de « vert », de « recyclable » ou de « recyclé », le plastique utilisé par les consommateurs finit tôt ou tard sous forme de poudre de plastique dommageable pour l'environnement.
Même lorsque qualifié de « vert », de « recyclable » ou de « recyclé », le plastique utilisé par les consommateurs finit tôt ou tard sous forme de poudre de plastique dommageable pour l'environnement.     Photo : Getty/AFP/JUSTIN TALLIS

Même quand il se recycle ou qu'il est biodégradable, le plastique demeure une substance éternelle, qui se répand dans l'environnement. On n'en connaît pas encore toutes les répercussions. Au mieux, il se décompose en particules de nanoplastique 320 000 fois plus petites qu'un cheveu et pénètre le métabolisme de la faune et de la flore. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique à Catherine Perrin comment nous entretenons des illusions sur le plastique. 
 
« Bien sûr que le plastique va se dégrader, bien sûr qu'il va se défaire, bien sûr qu'il va se décomposer, mais ça va toujours rester du plastique, souligne Pierre Gingras. Ça va devenir de la poussière de plastique. En fin de compte, le gain environnemental de sa décomposition est à peu près nul. » 
 
Fausse bonne idée
 
Selon lui, les commerçants se trompent en fournissant à leurs clients des sacs de plastique dit « vert ». « Ce n'est pas une bonne idée d'utiliser des sacs de plastique. Ce sont des polluants tout à fait épouvantables, dit-il. Le plastiquer en soi, c'est du pétrole, mais un pétrole qui vient avec plein de sous-produits qui, eux, sont souvent très toxiques. » 
 
Le végéplastique, un plastique entièrement compostable, représente selon lui une voie intéressante, le seul problème étant que ce dernier ne soit pas recyclable. « Vous ne pouvez pas avoir le meilleur des deux mondes. »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Comment la respiration agit sur nos humeurs

28 mars 2017

Ces oiseaux qui tambourinent pour se faire respecter

28 mars 2017

Du venin d'araignée pour soigner les AVC

22 mars 2017

Les bienfaits d'enseigner le codage

21 mars 2017

Les fourmis font de la chimie

21 mars 2017

L'orchidée : mode d'emploi de la plante en pot la plus vendue