ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Pourquoi la vulgarisation scientifique est nécessaire

Le mardi 20 septembre 2016

Charles Tisseyre et Sonia Lupien
Charles Tisseyre et Sonia Lupien     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La vulgarisation scientifique dans les médias est un ingrédient essentiel à toute démocratie. C'est l'avis de l'animateur Charles Tisseyre, de la chercheuse Sonia Lupien, de la directrice des Scientifines, Valérie Bilodeau, et des journalistes scientifiques Pascal Forget et Renaud Manuguerra-Gagné. À l'occasion de la Semaine de la culture scientifique, ils expliquent à Catherine Perrin que la rigueur de cette forme de communication permet d'éviter la gouvernance basée sur l'émotion. 
 
« Pensez au réchauffement climatique, dit Charles Tisseyre. Pendant des années, il y a eu une telle résistance face à ce que la science nous apprenait dans ce dossier. Heureusement qu'il y a eu des journalistes de vulgarisation scientifique, des enseignants, des chercheurs qui se sont exprimés régulièrement pour que finalement, on arrive à un consensus que oui, la planète se réchauffe et que l'être humain en est en grande partie responsable. C'est justement grâce à la culture scientifique, rigoureuse et solide. » 
 
 Pascal Forget, Renaud Manuguerra-Gagné et Valérie Bilodeau Pascal Forget, Renaud Manuguerra-Gagné et Valérie Bilodeau Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande 
 
Rempart contre l'émotion 
« On l'a vu plusieurs fois, malheureusement, cet été : beaucoup de politiciens utilisent la peur et les émotions pour diriger les masses et contrôler les foules, indique Renaud Manuguerra-Gagné. On peut penser aux grands enjeux internationaux, on peut penser à la campagne [électorale] américaine, mais si on regarde plus localement, [...] le problème des pitbulls était, au départ, une situation menée beaucoup par les émotions, par les réactions sur le vif. On a passé des lois sur le contrôle de ces chiens sans nécessairement avoir le recul et les connaissances scientifiques pour réfléchir avant de les passer. » 
 
« Comme chercheuse, je passe énormément de temps à découvrir des choses et pourtant, personne ne me demande ce que j'ai trouvé et comment ça pourrait s'appliquer à de nouvelles lois, souligne Sonia Lupien. C'est pour cela qu'il est important pour moi de sortir du laboratoire. »


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Découverte sur le web
HYPERLIEN - Pascal Forget sur le web
HYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web
HYPERLIEN - Les Scientifines sur le web
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Comment la respiration agit sur nos humeurs

28 mars 2017

Ces oiseaux qui tambourinent pour se faire respecter

28 mars 2017

Du venin d'araignée pour soigner les AVC

22 mars 2017

Les bienfaits d'enseigner le codage

21 mars 2017

Les fourmis font de la chimie

21 mars 2017

L'orchidée : mode d'emploi de la plante en pot la plus vendue