ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
7
8910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 7 mars 2017


Société

Notre monde simulé par une autre civilisation, une hypothèse sérieuse

Carie-Anne Moss et Keanu Reeves dans une scène de la trilogie <i>La matrice</i> (1999-2003), des sœurs Lana et Lilly Wachowski, qui explore la théorie voulant que notre monde soit simulé.
Carie-Anne Moss et Keanu Reeves dans une scène de la trilogie La matrice (1999-2003), des sœurs Lana et Lilly Wachowski, qui explore la théorie voulant que notre monde soit simulé.     Photo : Warner Bros. Pictures

L'élection de Donald Trump, la remontée des Patriots au Super Bowl, le fiasco entourant l'annonce du meilleur film aux Oscars... Cette succession d'événements improbables appuie l'hypothèse, considérée sérieusement par de nombreux chercheurs, voulant que nous vivions dans une grande simulation par ordinateur effectuée par une autre civilisation. L'animateur Matthieu Dugal, le professeur de littérature Bertrand Gervais et la physicienne Pauline Gagnon parlent à Catherine Perrin des implications scientifiques, religieuses et historiques d'une telle théorie.  
 
Pauline Gagnon considère l'hypothèse comme farfelue, mais estime que si elle se vérifiait, nous devrions remarquer des erreurs dans notre monde, un peu comme dans la série de films La matrice. « Ça voudrait dire que tout le travail qu'on a fait nous, physiciens et physiciennes, depuis un siècle, a été de trouver un bogue dans un programme d'ordinateur. C'est un peu déprimant », note-t-elle.  
 
Colossal programme 
Elle évoque aussi la complexité d'une telle entreprise : « Si l'on voulait faire une simulation qui correspond à notre monde, il faudrait simuler l'univers en entier. Parce qu'on reçoit des signaux qui viennent de l'extérieur de la Terre. [...] C'est un vaste programme, impossible à écrire, à déboguer avec les capacités qu'on a aujourd'hui. » 
 
Pas la première théorie folle 
Matthieu Dugal rappelle que la science n'en est pas à sa première théorie extravagante : « L'atome a été prophétisé il y a 2000 ans. Ça a pris 2000 ans avant qu'on observe un atome. On s'est demandé s'il était possible que la matière soit faite de cela... Est-ce à dire que dans 2000 ans on aura, si l'on se rend là, une puissance de calcul qui nous permettra de faire des choses qu'on ne peut pas faire en ce moment? Il faut pouvoir le tester expérimentalement. » 
 
Une simulation dans une autre
 
Bertrand Gervais souligne qu'il y a deux dimensions à l'hypothèse de Nick Bostrum, le philosophe de l'Université d'Oxford qui a développé cette théorie : « D'une part, il y aurait, dans 2000 ans, une société technologiquement mûre [...], suffisamment avancée pour imaginer pouvoir simuler le monde, et [d'autre part], dans cette simulation-là, il y aurait une simulation à caractère historique qui viendrait imaginer ce que la vie était il y a 2000 ans. Donc, nous [serions] les ancêtres d'une société qui a décidé de nous réimaginer sur un mode virtuel. Nous sommes dans deux simulations : une à caractère informatique, et l'autre à caractère temporelle. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Did The Oscars Just Prove That We Are Living in a Computer Simulation? » dans The New Yorker
HYPERLIEN - Matthieu Dugal sur Twitter
HYPERLIEN - Pauline Gagnon sur le web
HYPERLIEN - Bertrand Gervais sur le site de l''UQAM

Cinéma

Iqaluit : Marie-Josée Croze dans une ambitieuse quête nordique

Natar Ungalaq et Marie-Josée Croze dans <i>Iqaluit</i>, de Benoît Pilon
Natar Ungalaq et Marie-Josée Croze dans Iqaluit, de Benoît Pilon     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La comédienne québécoise établie en France joue le premier rôle dans le nouveau film de Benoît Pilon (Ce qu'il faut pour vivre, Décharge). Elle y est Carmen, une femme qui se rend au chevet de son marie blessé dans le Grand Nord, et qui finit par se lier d'amitié avec un Inuit qui mène, lui aussi, une quête difficile. Catherine Perrin s'entretient avec Marie-Josée Croze et Benoît Pilon. 
 
Bande-annonce d'Iqaluit 
 
 
Le film Iqaluit prend l'affiche le 10 mars.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Iqaluit sur le web
HYPERLIEN - Iqaluit sur Facebook

Sports

L'amitié unique de Laurent Duvernay-Tardif à Pas banale, la vie!

Laurent Duvernay-Tardif et Sasha Ghavami
Laurent Duvernay-Tardif et Sasha Ghavami     Photo : Radio-Canada/Antoine Deshaies

L'animatrice Isabelle Craig a préparé une émission spéciale sur le joueur de football québécois qui fait carrière aux États-Unis. Il y est question du lien d'amitié de celui-ci avec l'agent et avocat Sacha Ghavami. Catherine Perrin reçoit Isabelle Craig.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le lien d’amitié entre Laurent Duvernay-Tardif et Sacha Gavami sur Première PLUS

Santé

Comment les façons de percevoir le stress déterminent la façon de le vivre

Un homme stressé
Un homme stressé     Photo : iStock

Des études démontrent que les préconceptions d'un individu sur le stress peuvent avoir un effet sur les plans physiologique et comportemental. Des sondages révèlent que les idées sur le stress, de même que ses sources, changent d'un pays à l'autre. Les différences sont aussi notables entre les hommes et les femmes. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, résume les conclusions de ses recherches au micro de Catherine Perrin. 
 
Il est également question des réactions aux films tristes projetés en avion.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web

Science et technologie

Des pistes pour lutter contre la carpe asiatique

L'une des cinq espèces de carpe asiatique : la carpe de roseau
L'une des cinq espèces de carpe asiatique : la carpe de roseau     Photo : iStock

Après avoir annoncé, la semaine dernière, que cette espèce dommageable de poisson avait atteint le Québec, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a interdit l'utilisation de ménés morts pour la pêche sportive. Cet avis vaut pour tout le Québec. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique à Catherine Perrin pourquoi une telle mesure a été mise en place.  
 
Il est également question des vertus des herbiers marins.

Science et technologie

Bientôt, des disques durs à base d'ADN

Des branches d'acide désoxyribonucléique (ADN)
Des branches d'acide désoxyribonucléique (ADN)     Photo : iStock

Des scientifiques du centre de génomique de New York ont repéré le meilleur outil sur terre pour stocker des données : l'ADN humain. En associant arbitrairement des bases de l'ADN à une combinaison de 0 et de 1 qui forment les bases des données informatiques, il est possible d'encoder 215 millions de gigaoctets en un gramme d'ADN, ce qui ouvre la voie à d'éventuelles unités de stockage biologiques. Le journaliste scientifique Renaud Manuguerra-Gagné rend compte de cette étude publiée dans la revue Science. 
 
Il est également question d'interactions conflictuelles entre les intelligences artificielles et de l'observation des trous noirs en utilisant la terre comme télescope.

Art de vivre

10 conseils pour des tartes parfaites

Une tarte aux pêches
Une tarte aux pêches     Photo : iStock

Bon équilibre des corps gras, température des ingrédients, temps de repos après la cuisson... Ce ne sont là que quelques détails auxquels il faut porter une attention particulière lorsqu'on cuisine une tarte, selon Lesley Chesterman. Au micro de Catherine Perrin, la critique gastronomique donne 10 conseils pour faire, à tout coup, des tartes aussi bonnes que belles, et ce, sans avoir recours aux croûtes toutes faites.  
 
« Si on veut évaluer le talent d'un jeune pâtissier, on lui demande de faire une tarte aux fruits, indique Lesley Chesterman. Premièrement, a-t-il la bonne technique pour abaisser la pâte? Deuxièmement, faire une bonne crème pâtissière n'est pas si facile. Troisièmement, on peut voir son côté artistique pour arranger les fruits. » 
 
Elle dit aussi : « Ça fait 30 ans que je fais des tartes. Je les rate souvent. Il faut être très attentionné. Je dis tout le temps qu'il faut devenir la tarte! Il faut mettre son âme dedans. » 
 
Les trucs de Lesley Chesterman pour réussir une tarte
 
1. Pour une pâte brisée, ajoutez un peu de gras végétal au beurre pour rendre la croûte plus friable. 
 
2. Assurez-vous que tous vos ingrédients, surtout le beurre, sont très froids avant de fabriquer votre pâte. 
 
3. Pour abaisser la pâte, trois conseils : gardez-la toujours froide, gardez-la toujours en mouvement quand vous roulez et essayez de garder l'épaisseur uniforme en visant 3 mm. 
 
4. Pour éviter que votre pâte à tarte ne rétrécisse à la cuisson, laissez-la reposer 30 minutes au froid. 
 
5. Vous n'avez que deux chances pour rouler une pâte sucrée. Si vous n'êtes pas habile avec le rouleau, râpez votre pâte sucrée froide avec une râpe à fromage avant de la presser contre les parois de votre moule. 
 
6. Pour les quiches, soyez certains que vous cuisez votre pâte « à blanc » avant d'ajouter les ingrédients et la garniture. Et évitez de trop cuire votre quiche. 
 
8. Attention à la pâte trop pâle. La pâte est cuite lorsqu'elle est d'un beau brun doré. 
 
8. Comme la pâte à tarte se congèle bien, doublez la mise et congelez la deuxième pour un futur dessert. 
 
9. Si vous achetez votre pâte feuilletée, allez chez un pâtissier et cherchez une pâte « pur beurre ». Les pâtes feuilletées faites avec du gras sont moins bonnes. 
 
10. Si vous avez peur de faire ou d'abaisser la pâte, essayez une pâte à tarte « cuite ». C'est facile, vite fait et très bon! 
 
Pâte sucrée au beurre noisette de Paule Caillat 
Pour une tarte de 9 po (21 cm) 
 
Ingrédients
 
- 7 c. à soupe de beurre 
 
- 1 c. à soupe d'huile végétale  
 
- 4 c. à soupe d'eau 
 
- 1 c. à soupe de sucre 
 
- 1 pincée de sel 
 
- 1 t. de farine tout usage ou plus si nécessaire 
 
Préparation 
- Préchauffer le four à 425 °F (220 °C). Dans une grande casserole, mélanger à feu doux le beurre, l'huile, l'eau, le sucre et le sel et porter à ébullition. Retirer du poêle, mélanger rapidement la moitié de la farine jusqu'à ce qu'elle forme une pâte épaisse.  
 
- Ajouter la farine restante, une cuillerée à la fois, jusqu'à ce qu'elle forme une boule et ne colle plus aux côtés du bol (si l'on a utilisé toute la farine et que la pâte semble encore mouillée ou graisseuse, ajouter un peu plus de farine). Avec les mains, étaler uniformément sur le fond et les côtés d'un moule à tarte cannelé (un moule à tarte en pyrex peut également être utilisé). 
 
- Piquer le fond de la pâte avec une fourchette, et pousser les côtés contre le moule avec l'arrière de la fourchette. Cuire au four préchauffé pendant environ 15 minutes. La croûte doit être brun clair et présenter de fines fissures. Retirer délicatement du four. Laisser refroidir et remplir avec la garniture. 
 
Il est également question de la diète de la reine Élisabeth II.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Santé

Éducation : la lutte contre l'anxiété de performance ouvre la porte aux dérives

Sonia Lupien et Stéphane Guay
Sonia Lupien et Stéphane Guay     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

En voulant protéger les étudiants d'un mal qui mine leurs performances, on risque d'éliminer des occasions d'apprentissage. C'est ce que craignent Stéphane Guay, psychologue spécialiste de l'anxiété, et Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences. Ils réagissent à la hausse des diagnostics d'anxiété de performance chez jeunes et aux mesures prises par certains établissements d'enseignement pour les accommoder. En compagnie de Martin Prévost, directeur adjoint et responsable des services adaptés au Cégep du Vieux-Montréal, ils expliquent à Catherine Perrin que l'anxiété de performance cache souvent des maux plus profonds encore.  
 
Au Cégep du Vieux-Montréal, les mesures d'accommodement, en cas de diagnostic d'anxiété de performance, comprennent des travaux ou des heures de cours supplémentaires. « L'important, c'est d'évaluer si l'étudiant a acquis la compétence », fait remarquer Martin Prévost. Il rappelle qu'avant d'en arriver là, il existe des services adaptés pour apprendre, par exemple, à mieux organiser son travail ou à développer de meilleures stratégies d'apprentissage. Si des épreuves doivent être remplacées, il affirme que celles qui sont retenues sont conformes aux devis ministériels. « Il ne faut pas trop s'attarder à la forme de l‘évaluation. » 
 
Les dangers du soulagement
 
« Il y a un principe qu'il ne faut pas renforcer, et c'est l'évitement, explique Stéphane Guay. Quand on se dit : "Oh, mon Dieu, j'ai une évaluation à faire" et que, tout d'un coup, cette évaluation est enlevée, il y a un soulagement qui s'ensuit. Ce soulagement devient une forme d'apprentissage qui va générer encore plus d'anxiété lors d'une future épreuve. À ce moment-là, il n'y a pas d'apprentissage inverse qui se fait. » 
 
Résistance trop faible
 
« On pense que s'il y a de plus en plus de cas de dépression chez les jeunes adultes, c'est parce qu'on n'a pas aidé nos enfants à développer leur résistance au stress, propose Sonia Lupien. En les surprotégeant, en évitant toute petite forme de stress, on [les amène à] penser encore que le stress est négatif, tout le temps. [...] On semble mélanger stress, anxiété, anxiété de performance... En surprotégeant les jeunes de tous les petits stress de la vie, je ne suis pas certaine qu'on les aide. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Anxiété de performance : le stress utile qui nuit à l''émission de Catherine Perrin du 31 mai 2016
HYPERLIEN - Stéphane Guay sur le site de l''Institut universitaire en santé mentale de Montréal
HYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
7
8910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant