ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16
17181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 16 janvier 2017


Consommation

La Plaza St-Hubert en vedette dans le New York Times

Un trottoir de la Plaza St-Hubert
Un trottoir de la Plaza St-Hubert     Photo : SDC Plaza St-Hubert

De plus en plus de touristes fréquentent la Plaza St-Hubert, une rue commerciale montréalaise dotée d'une marquise de 1,2 km. Catherine Perrin parle, avec le directeur de la Plaza, le maire de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, la gérante d'un restaurant et le propriétaire d'un café, des retombées d'un article du New York Times qui fait l'éloge de cette rue. 
 
Grâce à sa marquise, la Plaza St-Hubert a l'avantage de garder ses trottoirs dégagés lors de bordées de neige. On y trouve une mixité de commerces, dont de nombreux magasins destinés aux cérémonies de mariage. 
 
Un quartier à la mode 
Selon le maire François William Croteau, la Plaza St-Hubert profite beaucoup des appartements loués sur la plate-forme Airbnb. Le rajeunissement de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, dont l'âge moyen a diminué de 10 ans en 5 ans, amène de nouveaux commerces sur cette artère. Parmi eux, le restaurant Montréal Plaza, du chef Charles-Antoine Crête, a été vanté pour ses plats créatifs par le New York Times
 
 François William Croteau, Mickael Rossi, Francine Gallant et Mike Parente François William Croteau, Mickael Rossi, Francine Gallant et Mike Parente
Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault
 
 
Nos invités : 
Mike Parente, directeur général de la Plaza St-Hubert 
François William Croteau, maire de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie depuis 2009 (deuxième mandat) 
Mickael Rossi, propriétaire du Candide Café 
Francine Gallant, gérante du restaurant Le Roi du Smoked Meat depuis 30 ans. Elle y travaille depuis 43 ans.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Five Places to Go in Montreal », d’Ingrid K. Williams - The New York Times

Société

Mathieu Bock-Côté s'inquiète de l'évolution de la condition humaine

Le sociologue Mathieu Bock-Côté
Le sociologue Mathieu Bock-Côté     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Dans son dernier livre, Le nouveau régime, le sociologue et chroniqueur au Journal de Montréal Mathieu Bock-Côté réfléchit sur la situation sociale et démocratique actuelle qui façonne notre vivre-ensemble. Il affirme que toute personne qui ne partage pas les valeurs de l'économie de marché et de la diversité est reléguée à un rang marginal; sa voix est presque ridiculisée. De passage en studio, il explique à Catherine Perrin sa crainte de voir les individus rompre avec leur société et les traditions humaines, afin de répondre uniquement à leurs désirs. 
 
Mathieu Bock-Côté propose dans son ouvrage, au moyen de 20 essais, sa vision de la société occidentale. Il s'interroge sur la façon dont celle-ci devrait agir en matière d'immigration, de multiculturalisme ou à l'égard de la différence sexuelle. 
 
Référence : 
Le nouveau régime : essais sur les enjeux démocratiques actuels, de Mathieu Bock-Côté, Éditions du Boréal, 2017

Musique

Les Deuxluxes, de la musique classique au rock'n'roll

Les Deuxluxes
Les Deuxluxes     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

La première fois qu'Anna France Meyers et Étienne Barry sont venus à l'émission, en 2012, ils étudiaient en musique classique au cégep et jouaient du rockabilly dans le métro. Formant désormais un duo appelé Les Deuxluxes, ils parlent du parcours et des 300 spectacles qui ont mené à leur nouvel album, Springtime Devil. 
 
Le duo Les Deuxluxes a signé la chanson-thème de l'émission spéciale de fin d'année d'Infoman. Les deux musiciens ont troqué les partitions classiques pour les guitares électriques, les paillettes et la vie de tournée. 
 
Vidéo-clip de la chanson My Babe and Me, des Deuxluxes : 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Des musiciens du métro font surface - Médium large

Émission du 5 juin 2012

International

Les narcotrafiquants s'affrontent dans des prisons du Brésil

Des corps de détenus tués sont enterré dans la prison d'Alcaçuz, devant le sigle du Premier commando de la capitale (PCC), une puissante organisation criminelle au Brésil.
Des corps de détenus tués sont enterré dans la prison d'Alcaçuz, devant le sigle du Premier commando de la capitale (PCC), une puissante organisation criminelle au Brésil.     Photo : Getty images/AFP/Andressa Anholete

Depuis deux semaines, plus d'une centaine de détenus ont été sauvagement assassinés dans des prisons du nord du Brésil, en raison d'une guerre entre des narcotrafiquants. La criminologue Maria Mourani et le journaliste indépendant Serge Boire expliquent le contexte de l'émeute qui a mené à ces meurtres. Ils parlent aussi de la corruption qui gangrène le pays. 
 
« Cette fois, ce qui est inquiétant, c'est que c'est une prise de contrôle par la bande criminelle la plus importante du Brésil, qui contrôle tout le sud du pays. » Serge Boire explique que ce groupe, qui s'approvisionne en drogue au Paraguay, est entré en guerre avec le gang criminel de Rio de Janeiro. 
 
Attirer l'attention par des meurtres sordides 
Pour se faire craindre, des criminels n'hésitent pas à décapiter ou à éviscérer des membres du gang opposé. Maria Mourani explique qu'il s'agit de techniques de combat fréquemment utilisées par les guérillas d'Amérique centrale. 
 
 Maria Mourani et Serge Boire Maria Mourani et Serge Boire
Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault
 
 
Une solution envisagée pour résoudre le problème des prisons surpeuplées 
Au Brésil, les prisons sont, en quelque sorte, l'université du crime. Leur surpopulation découle du fait qu'un grand nombre de prisonniers, 244 000 sur 625 000, sont des jeunes en détention préventive ou dans l'attente d'un procès. Serge Boire rapporte l'idée de la juge en chef du Brésil, pour régler ce problème, de s'assurer que chaque personne arrêtée a son procès en moins de 90 jours.

Musique

Sorties d'albums : The XX, Bonobo et Dalida

Philippe Fehmiu, Anne Tardif et Alexandre Courteau
Philippe Fehmiu, Anne Tardif et Alexandre Courteau     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Les animateurs Philippe Femhiu et Alexandre Courteau, ainsi que l'attachée de presse Anne Tardif parlent à Catherine Perrin de la sortie du nouvel album du groupe The XX, de celui de l'artiste britannique Bonobo et celui de la bande originale du film Dalida, qui a moins plu aux critiques. 
 
Les extraits choisis de l'album I See You, du groupe The XX : 
Dangerous, Lips, I Dare You
 
Prestation du groupe à l'émission Saturday Night Live : 
 
 
Les extraits commentés de l'album Migration, de Bonobo : 
Outlier, Surface et No Reason
 
Les extraits diffusés de la bande originale du film Dalida, de Lisa Azuelos : Gigi l'Amoroso, Comme disait Mistinguett, Et de l'amour... de l'amour
 
Bande-annonce du film Dalida : 

Société

Des manifestations anti-Donald Trump avant son investiture

Une manifestation anti-Trump à Salt Lake City, le 12 novembre 2016
Une manifestation anti-Trump à Salt Lake City, le 12 novembre 2016     Photo : PC/Chris Detrick

À l'agenda de la semaine, l'auteur et panéliste du Téléjournal Daniel Lessard signale que de nombreuses manifestations anti-Trump seront organisées dans les prochains jours à Washington. Avec la journaliste aux affaires municipales pour Le Soleil Valérie Gaudreau ainsi que le chroniqueur culturel Stéphane Leclair, il passe en revue les événements à surveiller cette semaine. 
 
Daniel Lessard s'intéresse à la cérémonie d'investiture de Donald Trump, qui aura lieu vendredi. Barack et Michelle Obama seront présents à cette cérémonie en compagnie des anciens présidents toujours vivants, sauf George Bush père, dont la santé est fragile. 
 
Le journaliste parle ensuite du sommet de Davos, qui réunit cette semaine de nombreux chefs d'État de la planète. Il traite également du premier débat en français des 13 candidats de la course à la direction du Parti conservateur, qui aura lieu demain à Québec. 
 
Valérie Gaudreau décrit le projet d'agrandissement du port de Québec, qui ne fait pas l'unanimité. Jusqu'au 10 février, le Port de Québec consultera la population sur ce projet, baptisé Beauport 2020. La journaliste parle du retour à Québec du pompier Sébastien Lapierre, devenu le premier Canadien à atteindre le pôle Sud en solitaire. Elle nous apprend la reprise des travaux sur le chantier de La Romaine, sur la Côte-Nord, après la mort d'un travailleur en décembre dernier. 
 
Stéphane Leclair parle du Festival de Sundance, dont la programmation a des allures de refuge anti-Trump. Il signale la sortie d'un album en hommage à Nelly Arcan par les Dear Criminals : Sept chansons pour Nelly. Il annonce aussi la tenue d'une exposition sur le peintre Marc Chagall au Musée des beaux-arts de Montréal et le début de la tournée mondiale du Festival du film de montagne de Banff, qui va parcourir le Canada jusqu'en avril. 
 
Vidéo du Festival du film de montagne de Banff : 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Sundance Film Festival 2017
HYPERLIEN - Tournée du Festival du film de montagne de Banff

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16
17181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant