ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910
11
1213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 11 janvier 2017


Arts et culture

Jean-Sébastien Girard : la longue quête d'un fou du roi

Jean-Sébastien Girard
Jean-Sébastien Girard     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Acteur, recherchiste, critique de théâtre... C'est en cherchant à pratiquer chacun de ces métiers que Jean-Sébastien Girard est devenu la tête de Turc de La soirée est (encore) jeune. Aujourd'hui satisfait de ce dénouement accidentel, il ne se voyait pas faire de l'humour. Le nouvel adjuvant de Véronique Cloutier à l'émission Votre beau programme explique à Catherine Perrin comment son amour des comédiens et son inconfort avec son propre corps l'ont éloigné des feux de la rampe. 
 
« Je ne me suis jamais considéré comme drôle. Plutôt comme niaiseux, cabotin, confesse-t-il. J'ai tout le temps beaucoup ri avec mes collègues au bureau. » 
 
Lanceur d'énormités 
C'est alors qu'il était recherchiste à l'émission L'après-midi porte conseil, animée par Dominique Poirier de 2009 à 2012, qu'il a fait ses premières chroniques humoristiques. « Dominique me dit : "Est-ce que ça te tente de donner des conseils de vie pratique à notre émission?" J'ai dit : "Bon, OK." Je voulais un micro. J'ai commencé par le faire de façon très premier degré. Je me suis dit : "Voyons, un gars de mon âge ne peut pas faire ça sans autre niveau en 2010, ça n'a aucun sens!" [...] Alors, tranquillement, on s'est dit : "On va créer une espèce de personnage. " C'est devenu M. Truc. Dans ces capsules, il y a eu beaucoup de l'essence du personnage qui est un peu le mien maintenant à La soirée est (encore) jeune, c'est-à-dire un personnage qui lance des énormités. » 
 
L'émission Votre beau programme est diffusée le mercredi à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Votre beau programme sur le web
HYPERLIEN - Jean-Sébastien Girard sur Twitter

Arts et culture

Prédictions 2017 : La soirée est encore jeune rejoignent Fabien Cloutier

Jean-Philippe Wauthier et Fabien Cloutier
Jean-Philippe Wauthier et Fabien Cloutier     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Ce spectacle, qui jette un regard humoristique sur l'année à venir, rassemblera l'équipe de La soirée est (encore) jeune et l'auteur et humoriste Fabien Cloutier. L'équipe a voulu troquer le concept de revue de fin d'année pour cette solution de rechange plus originale. Jean-Philippe Wauthier, Jean-Sébastien Girard, Fred Savard, Fabien Cloutier et Olivier Niquet expliquent à Catherine Perrin en quoi le spectacle sera différent de ce qu'ils font à la radio.  
 
Le spectacle Prédictions 2017 sera présenté du 16 au 25 janvier au Théâtre Saint-Denis, à Montréal. 
 
Olivier Niquet, Fred Savard et Jean-Sébastien Girard Olivier Niquet, Fred Savard et Jean-Sébastien Girard Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La soirée est (encore) jeune sur le web
HYPERLIEN - Fabien Cloutier sur le web
HYPERLIEN - Jean-Sébastien Girard sur Twitter
HYPERLIEN - Olivier Niquet sur Twitter
HYPERLIEN - Fred Savard sur Twitter
HYPERLIEN - Jean-Philippe Wauthier sur Twitter

Cinéma

La taularde : Suzanne Clément retourne en prison

Suzanne Clément
Suzanne Clément     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

De plus en plus sollicitée à l'étranger, la comédienne apparaît aux côtés de Sophie Marceau dans le nouveau film d'Audrey Estrougo (Regarde-moi, Une histoire banale). Elle y joue le rôle de la codétenue de Marceau, qui interprète le personnage principal. Suzanne Clément parle à Catherine Perrin de ses tournages de plus en plus fréquents en France, en Europe et aux États-Unis, et des différents accents qu'elle doit emprunter chaque fois. 
 
Bande-annonce de La taularde 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Suzanne Clément sur Twitter

Arts et culture

Une mort accidentelle : François Archambault raconte le mensonge

Marie-Hélène Thibault et François Archambault
Marie-Hélène Thibault et François Archambault     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La nouvelle pièce du dramaturge François Archambault met en scène une histoire de meurtre et l'enquête policière qui s'ensuit. La comédienne Marie-Hélène Thibault, conjointe de l'auteur, y tient l'un des rôles principaux. François Archambault dit s'être inspiré de Dostoïevski et des réseaux sociaux après avoir exploré le thème de la maladie d'Alzheimer dans Tu te souviendras de moi, qui a connu le succès. François Archambault et Marie-Hélène Thibault expliquent à Catherine Perrin comment ils collaborent avant qu'une pièce n'arrive sur les planches.  
 
La pièce Une mort accidentelle (ma dernière enquête) sera présentée à La Licorne, à Montréal, du 17 au 25 février.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Une mort accidentelle (ma dernière enquête) sur le web

International

Hitler toujours bon vendeur en Allemagne

Adolf Hitler et Eva Braun
Adolf Hitler et Eva Braun     Photo : Jaw Knock Raazaa

Interdit de vente en Allemagne depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, Mon combat (Mein kampf), le livre écrit par Adolf Hitler, obtient aujourd'hui un grand succès dans les librairies allemandes grâce à une réédition annotée. Conçue pour les historiens et les enseignants, cette version a des visées pédagogiques. Il est également possible, depuis octobre, de visiter une reconstitution du bunker d'Hitler à Berlin. La journaliste Prune Antoine explique à Catherine Perrin pourquoi le succès populaire de ces initiatives suscite l'inquiétude.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Prune Antoine sur le web
HYPERLIEN - Prune Antoine sur Twitter

Société

Les bons et les mauvais côtés de vivre 115 ans

Jocelyn Maclure, Thomas Leblanc et Geneviève St-Germain
Jocelyn Maclure, Thomas Leblanc et Geneviève St-Germain     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Que provoquerait une augmentation de l'espérance de vie jusqu'à 115 ans? Un rapport entièrement différent avec la vie et ses cycles – du travail à la parentalité en passant par les finances, avancent le professeur de philosophie Jocelyn Maclure, le chroniqueur Thomas Leblanc et la chroniqueuse et auteure Geneviève St-Germain. Au micro de Catherine Perrin, ils réagissent à la découverte des propriétés antivieillissement de la Metformine (un médicament qui existe depuis les années 1950) et ils dévoilent ce qu'ils feraient avec quelques décennies de plus.  
 
Jocelyn Maclure croit qu'à défaut de modifier notre conception de la nature humaine, un tel prolongement de la vie changerait notre représentation de celle-ci. « Présentement, pour reprendre les propos de [Martin] Heidegger, nous sommes des êtres vers la mort, c'est-à-dire que nous sommes conscients de notre finitude, de notre mortalité, dit-il. Sachant cela, nous avons tendance à structurer notre existence comme un récit, avec un début, un milieu et une fin. Nous prenons les décisions en nous projetant dans l'avenir, en sachant qu'il ne sera pas éternel. Je pense que nos conceptions de ce qui est une vie bonne – une vie réussie, qui a un sens – seraient assez radicalement modifiées. Notre rapport au temps serait assez différent. » 
 
Vertige 
« C'est un vertige, ça fait très peur. Est-ce que je peux encore traverser 83 ans comme ça? » se demande Thomas Leblanc. « Quel sens on peut-on trouver à nos vies si on a de moins en moins besoin des autres êtres humains pour survivre? Parce que tout pourrait être automatisé dans 50 ans. [...] Comment financer ce temps-là sur le plan des finances personnelles, sur le plan de l'État? Ce serait une catastrophe si on vivait aussi longtemps. Qui prendrait soin de ces gens-là? » 
 
Précautions à prendre 
« Nous sommes un peu formatés pour nous imaginer à 70, 80 ans. Ça crée un horizon intérieur, souligne Geneviève St-Germain. Elle pense d'abord aux effets sur la santé et aux précautions qu'il faudrait prendre dès un jeune âge pour se préparer à un troisième âge longuet. « On sait déjà qu'on peut être vieux plus longtemps, mais là, on serait vieux très, très longtemps! Que veut dire la vieillesse, à ce moment-là? Que faut-il avoir conservé pour ne pas périr d'ennui quand le corps aura, même si on est en bonne santé, relativement lâché? [...] Il y aurait l'urgence et une conscience de s'occuper de soi, de son corps. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Thomas Leblanc sur Twitter
HYPERLIEN - Jocelyn Maclure sur Twitter
HYPERLIEN - Geneviève St-Germain dans le Journal de Montréal

Société

Elkahna Talbi à la découverte du patrimoine

Elkahna Talbi
Elkahna Talbi     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

« La toponymie, c'est l'identité d'un peuple et d'un lieu. L'homme a toujours voulu nommer les choses et le paysage », explique la poète, slameuse et comédienne au sujet d'un dossier du magazine Continuité sur la toponymie québécoise. Le document retrace l'histoire de cette science au Québec. Elle aurait véritablement pris son envol en 1912. « On arrive à faire comprendre comment on a nommé tous ces lieux et pourquoi on les a nommés ainsi. » 
 
Il est également question d'articles de GQ sur les drogues intelligentes, de Courrier international sur les mots qui n'ont pas d'équivalent en français et du Monde diplomatique sur la sous-représentation des femmes dans le monde de l'informatique.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Queen Ka sur le web

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910
11
1213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant