ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 3 janvier 2017


Société

L'année 2016 vue par la communauté LGBTQ

Jean-Sébastien Boudreault, Marie Houzeau et Annie Pullen Sansfaçon
Jean-Sébastien Boudreault, Marie Houzeau et Annie Pullen Sansfaçon     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Renforcement des lois protégeant les personnes transgenres, adoption du mot « queer », tuerie d'Orlando, élection d'un président américain défavorable à la protection des droits des homosexuels... L'année 2016 a été chargée en événements significatifs pour la communauté LGTBQ dans le monde. Annie Pullen Sansfaçon, fondatrice de l'organisme Enfants transgenres Canada, Jean-Sébastien Boudreault, vice-président de Fierté Montréal, Marie Houzeau, directrice générale de GRIS-Montréal, et Michel Dorais, sociologue de la sexualité, analysent ces événements au micro de Philippe Desrosiers.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Enfants transgenres Canada sur le web
HYPERLIEN - Fierté Montréal sur le web
HYPERLIEN - GRIS Montréal sur le web

Groupe de recherche et d''intervention sociale Montréal

HYPERLIEN - Michel Dorais sur le site de l’Université Laval

International

Prédictions 2017 : les points chauds en Europe et au Moyen-Orient

Frédéric Mérand et Samir Saul
Frédéric Mérand et Samir Saul     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Syrie, Irak, Libye, concrétisation du Brexit et montée des droites populistes... Voilà quelques-uns des dossiers qui risquent de retenir l'attention sur la scène internationale en 2017, en ce qui concerne l'Europe et le Moyen-Orient. Samir Saul et Frédéric Mérand, du Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal (CERIUM), expliquent à Philippe Desrosiers pourquoi il faut porter attention à ces endroits du globe en 2017. 
 
« On oublie le Yémen. Là aussi, il y a un conflit très sérieux où l'Arabie saoudite est intervenue militairement, de manière musclée, à partir de mars 2015, rappelle Samir Saul. On a des bombardements quotidiens avec des crises humanitaires même plus sérieuses que celle dont on a parlé en Syrie. [...] C'est le résultat de la destruction de l'infrastructure par les bombardements aériens de la part de l'Arabie saoudite. Il faut demander : quel est le sens de cette guerre? Pourquoi l'Arabie saoudite interviendrait-elle au Yémen? L'Arabie saoudite prétend que c'est une guerre contre des partisans de l'Iran au Yémen, ce qui n'est pas exact. L'Arabie saoudite poursuit une politique de fuite en avant en matière de déstabilisation des pays voisins. » 
 
Milieu de vague 
« Oui, Marine Le Pen peut gagner si elle fait face à un opposant qui est plus faible qu'elle, propose Frédéric Mérand. Fillion n'est pas si bien testé que ça comme candidat à une présidentielle ou en politique en général. Ça, c'est source d'inquiétude, mais surtout, ça va probablement centrer le débat politique très à droite. Parce que si on se retrouve dans un débat où son principal opposant, François Fillon, est lui-même à droite de la droite française, ça veut dire que tous les débats, toutes les questions vont être abordées selon un prisme à l'avantage, en principe, de Marine Le Pen. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CERIUM) sur le web
HYPERLIEN - Frédéric Mérand sur le site de l’Université de Montréal
HYPERLIEN - Samir Saul sur le site du Département d’histoire de l’Université de Montréal

Art de vivre

Du brûlé au vieilli : 12 tendances à surveiller en restauration en 2017

Les aliments noirs, brûlés, carbonisés ou cuits au charbon seront de plus en plus servis dans les restaurants en 2017, selon Lesley Chesterman.
Les aliments noirs, brûlés, carbonisés ou cuits au charbon seront de plus en plus servis dans les restaurants en 2017, selon Lesley Chesterman.     Photo : Getty/AFP/PAUL J. RICHARDS

Boissons amères, vins nature, légumes et poissons issus de cultures durables, aliments vieillis... Voilà quelques phénomènes susceptibles de colorer le monde de la restauration au cours de l'année à venir, selon la critique gastronomique Lesley Chesterman. Au micro de Philippe Desrosiers, elle décrit les tendances que les grands chefs s'efforceront de faire connaître à leurs clients en 2017. 
 
« Les tendances qui marchent aux États-Unis, ce ne sont pas du tout celles qui marchent ici, souligne Lesley Chesterman. Même chose dans le reste du Canada. Ici, nous sommes conservateurs dans nos goûts. J'ai peut-être vu deux salades de chou frisé au restaurant depuis 20 ans. » 
 
Les 12 tendances de 2017 à surveiller en restauration selon Lesley Chesterman 
1. Les boissons amères genre Aperol, Campari, Cynar et Fernet-Branca; 
 
2. Les vins nature, les vins obscurs et les vins mousseux; 
 
3. Les légumes et la viande dont on connaît l'origine précise, les poissons de pêche durable; 
 
4. Le brûlé, la cuisson feu de bois et les plats noirs ou carbonisés; 
 
5. Le vieilli : viandes, vins, pains, fromages...; 
 
6. La destination resto en 2017 : Las Vegas; 
 
7. Le yogourt utilisé comme ingrédient dans des plats salés; 
 
8. La cuisine française ailleurs qu'en France; 
 
9. Le trio cocktail-pizza-tacos;  
 
10. La cuisine du Moyen-Orient : Syrie, Liban, Israël, Iran; 
 
11. Les pâtisseries branchées et indépendantes; 
 
12. Le chef en tant qu'artiste créateur.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Every Single Food Trend That’s Been Predicted for 2017 dans Eater
HYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Science et technologie

Ces technologies qui feront 2017

Vue du Stellarator Wendelstein-7- X, un réacteur à fusion nucléaire qui devrait commencer à produire des résultats en 2017.
Vue du Stellarator Wendelstein-7- X, un réacteur à fusion nucléaire qui devrait commencer à produire des résultats en 2017.     Photo : Getty/AFP/STEFAN SAUER

Réacteur à fusion nucléaire, ordinateurs quantiques, sonde Juno, traitements contre le cancer à partir de cellules CAR-T... Voilà les nouvelles technologies qui attireront l'attention en 2017, selon le journaliste scientifique Renaud Mauguerra-Gagné. Il explique à Philippe Desrosiers pourquoi, après une période de développement, ces découvertes sont maintenant prêtes à livrer des résultats.

Santé

Les vertus insoupçonnées de l'ennui

Camillo Zacchia
Camillo Zacchia     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

C'est grâce à l'ennui que nous découvrons nos futures activités préférées. Voilà pourquoi il ne faut pas craindre le désoeuvrement et l'inactivité, selon Camillo Zacchia, psychologue et conseiller principal au Bureau d'éducation en santé mentale (BESM) de l'Institut Douglas. Il explique à Philippe Desrosiers comment l'ennui peut faire taire cette petite voix qui nous demande de toujours en faire plus. 
 
« Les intérêts sont en nous, mais on ne les connaît pas. Il faut investir, fait valoir le spécialiste. J'écoute beaucoup de musique que je n'ai pas aimée du premier coup, mais finalement, ça devient ma musique préférée. Si c'est aussi difficile pour les gens de s'habituer à la retraite, c'est parce qu'ils passent normalement 10 heures par jour à travailler et à se déplacer. Passer 10 heures par jour à soudainement ne rien faire, c'est plutôt ennuyant. Je pense qu'il faut prendre le temps d'essayer des choses, investir dans nos passions et dans nos intérêts. On peut aller découvrir le plaisir de prendre une marche, de regarder la nature, d'écouter ou de jouer de la musique, de prendre des photos, de lire, de faire du bénévolat et des activités sociales. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Psychospeak with Dr. Z : le blogue de Camillo Zacchia (en anglais)
HYPERLIEN - Camillo Zacchia sur le web

Science et technologie

À la rencontre de la mésange

Une mésange à tête noire
Une mésange à tête noire     Photo : iStock

Si la mésange à tête noire est l'oiseau le plus présent dans nos mangeoires durant la saison froide, c'est parce qu'elle arrive à diminuer sa température corporelle de 8 à 12 degrés pendant l'hiver, ce qui lui permet de réduire ses dépenses énergétiques de façon considérable. En revanche, elle doit manger l'équivalent de son poids, soit 10 grammes, durant la journée. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, brosse le portrait de cet oiseau commun, mais mal connu, au micro de Philippe Desrosiers. 
 
« On retrouve la mésange à tête noire d'Alaska à Terre-Neuve, dans tout le nord des États-Unis, dans des milieux excessivement variables. Ça a une couvée par année de 5 à 6 œufs, lors d'une couvaison de 12 jours par le mâle et la femelle, révèle Pierre Gingras. Ça niche dans des bouts de bois pourri. [...] Si vous voulez en avoir dans vos nichoirs, c'est assez cocasse : il faut remplir ça de copeaux de bois. La mésange, si elle est intéressée, va y entrer et faire un trou pour y nicher. »

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant