ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
24
25262728
29
30
31
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 24 octobre 2016


Société

Le cours Éthique et culture religieuse ne fait pas l'unanimité

Andrea Richard, Daniel Baril, Jocelyn Maclure et Mireille Estivalèzes
Andrea Richard, Daniel Baril, Jocelyn Maclure et Mireille Estivalèzes     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

L'ex-religieuse Andrea Richard s'oppose à l'enseignement de la religion à l'école. Au contraire, la professeure en éducation à l'Université de Montréal Mireille Estivalèzes estime que le programme actuel permet aux élèves ayant différentes croyances de mieux se connaître. Isabelle Craig discute avec ses invités de la pertinence du cours Éthique et culture religieuse, qui a remplacé l'enseignement de la religion catholique et de la morale. 
 
Des manuels inadéquats?  
« Il y a une différence énorme entre ce qu'on trouve dans le programme et la réalité des classes. » L'anthropologue David Baril critique le contenu des manuels destinés aux élèves du cours d'Éthique et culture religieuse, qui enseignent selon lui des cultures religieuses sans les mettre en contexte. Il note aussi le peu de place accordée aux incroyants dans l'enseignement. 
 
Comprendre les religions et dialoguer 
« Le choix qui a été fait est de ne pas séparer les gens selon leurs convictions confessionnelles. » La professeure Mireille Estivalèzes défend le programme mis en place par le gouvernement du Québec en 2008. Le philosophe Jocelyn Maclure souligne pour sa part l'importance de la présence d'un dialogue entre les différentes cultures religieuses. Il rappelle aussi la pertinence du volet éthique du cours, plus rassembleur. 
 
Nos invités 
Daniel Baril, anthropologue et codirecteur du livre La face cachée du cours Éthique et culture religieuse 
Jocelyn Maclure, professeur de philosophie à l'Université Laval 
Mireille Estivalèzes, professeure en éducation à l'Université de Montréal et spécialiste de l'enseignement des religions à l'école. Elle a dirigé avec Solange Lefebvre l'ouvrage Le programme d'éthique et culture religieuse : de l'exigeante conciliation entre le soi, l'autre et le nous, Presses de l'Université Laval, 2012 
Andrea Richard, ex-religieuse

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Programme Éthique et culture religieuse - gouvernement du Québec
HYPERLIEN - Pétition sur le retrait du volet « culture religieuse » du cours Éthique et culture religieuse - Assemblée nationale du Québec

Arts et culture

Corneille raconte son exode du Rwanda

L'auteur-compositeur-interprète Corneille
L'auteur-compositeur-interprète Corneille     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

« J'avais besoin de raconter mon histoire, qui explique en partie mon succès. » Lors du génocide rwandais en 1994, Corneille a été le seul survivant de sa famille. Vingt-deux ans plus tard, après avoir connu une très grande popularité avec l'album Parce qu'on vient de loin, Corneille se raconte dans son autobiographie. L'auteur-compositeur-interprète livre le récit de son parcours exceptionnel à Isabelle Craig. 
 
Survivre au génocide 
Né en Allemagne d'une mère hutue et d'un père tutsi en 1977, Cornélius Nyungura a découvert le pays de ses parents, le Rwanda, à 6  ans. Son père, un ingénieur électricien, occupait un poste important au ministère des Travaux publics. À 17 ans, son monde a basculé lorsque sa famille a été tuée par des soldats hutus. Dans son livre, il raconte cette nuit-là comme un observateur, parce qu'il lui est impossible de replonger dans l'état émotionnel qu'il était à l'époque. 
 
Sauvé par son nez 
Corneille croit que son ethnicité ambiguë l'a sauvé. Pour lui, la forme de son nez était devenue le seul critère pour vivre ou mourir. Pendant qu'il fuyait le Rwanda, il gonflait son nez afin de ressembler à un Hutu, ce qui le rassurait. Une fois installé à Montréal, il a commencé une nouvelle vie, qui tient un peu du conte de fées. 
 
Référence 
Là où le soleil disparaît, de Corneille, Éditions XO, 2016

Société

La culture du viol et le consentement du point de vue masculin

Corneille, Yves-François Blanchet et Louis T
Corneille, Yves-François Blanchet et Louis T     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

« J'ai envie de ne plus me taire devant de mauvaises blagues, devant des conversations de vestiaire. » L'humoriste Louis T a été secoué par les nombreuses manifestations de la culture du viol dans la dernière semaine. Avec le chanteur Corneille, l'ex-député Yves-François Blanchet et le blogueur et père de famille Clément Laberge, il parle de ce que les hommes peuvent faire pour que cessent les agressions envers les femmes. 
 
Louis T croit que le consentement devra être plus clair qu'il l'était avant, ce qui rendra le jeu de la séduction plus complexe. Corneille, qui a lui-même été abusé lorsqu'il était enfant, abonde dans le même sens. Lorsqu'une fille dira non, cela signifiera désormais vraiment non, selon le chanteur. 
 
Nos invités 
Yves-François Blanchet, ex-député du Parti québécois 
Louis T, humoriste 
Corneille, auteur-compositeur-interprète 
Clément Laberge, entrepreneur, blogueur et père de trois adolescents, deux filles et un garçon

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Merci Alice - le texte de Clément Laberge
HYPERLIEN - Tea and Consent, une vidéo sur le consentement - YouTube (en anglais)

Société

L'exploration de Mars à l'horizon

Des scientifiques simulent une expédition sur Mars, en Utah, en 2005.
Des scientifiques simulent une expédition sur Mars, en Utah, en 2005.     Photo : Getty images/George Frey

Le président américain Barack Obama a affirmé son intention d'envoyer des hommes sur Mars d'ici 2030. L'astrophysicien Robert Lamontagne et l'astronaute français Jean-François Clervoy parlent à Isabelle Craig de l'intérêt pour l'exploration martienne et de la pertinence d'entreprendre un tel voyage. 
 
Les avantages de mieux connaître la planète rouge 
Robert Lamontagne rappelle que la conquête de l'espace permet de développer des technologies qui trouvent des applications sur Terre. Il indique aussi que l'atteinte de l'objectif fixé par le président américain oblige une collaboration internationale. Selon Jean-François Clervoy, Mars présente plusieurs avantages : on pourra en extraire de l'eau, de l'oxygène, et peut-être même du carburant pour le retour.  
 
Nos invités 
Robert Lamontagne, astrophysicien à l'Université de Montréal et directeur du télescope de l'Observatoire du Mont-Mégantic 
Jean-François Clervoy, astronaute français. Il a participé à trois missions spatiales en 1994, en 1997 (sur la station Mir) et en 1990 (réparation du télescope spatial Hubble) 

Musique

Chansons pop : les fabriques à succès planétaires

Taylor Swift aux Grammy 2016
Taylor Swift aux Grammy 2016     Photo : Getty Images/Kevork Djansezian

Avec des chansons comme Shake It Off de Taylor Swift et Can't Stop the Feeling, l'auteur-compositeur suédois Max Martin a mené plus de chansons au palmarès Billboard que Madonna ou Elvis. Le professeur de musicologie Danick Trottier et l'animateur Mike Gauthier racontent l'histoire des artisans de l'ombre qui, comme Max Martin, ont produit des chansons à succès planétaire dans les dernières décennies. 
 
Danick Trottier et Mike Gauthier expliquent que les auteurs des usines à succès savent créer des mélodies accrocheuses, peu importe leur interprète. Rihanna compte parmi les artistes qui ont utilisé leur service, notamment avec la chanson Umbrella
 
Favoriser la diffusion des chansons : une tradition 
Dès la fin du 19e siècle, un tel système existait aux États-Unis à travers le mouvement surnommé Tin Pan Alley, qui souhaitait accrocher les auditeurs par la musique populaire. La création d'un répertoire de grandes chansons américaines s'est poursuivie dans les années 1960 et 1970 avec le son Motown, associé à la ville de Détroit.  
 
Les auteurs-compositeurs de la francophonie 
Même si de telles usines à chansons n'existent pas dans la francophonie, des auteurs-compositeurs comme Stéphane Venne, Jean-Jacques Goldman ou Luc Plamondon ont créé de grands succès. Ceux-ci se sont inspirés de structures simples qui ont fait la popularité de chansons anglophones. Pour arriver à créer des chansons légendaires, ils ont collaboré avec des compositeurs et des interprètes.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Hits! Enquête sur la fabrique des tubes planétaires, de John Seabrook, Les Éditions Découverte, 2016

Société

Des pronostics pour l'ADISQ 2016

Louis-José Houde anime le Gala de l'ADISQ 2015.
Louis-José Houde anime le Gala de l'ADISQ 2015.     Photo : ICI Radio-Canada

À l'Agenda cette semaine, Stéphane Leclair donne un avant-goût du Gala de l'ADISQ 2016, animé par Louis-José Houde, qui aura lieu dimanche à 20 h, à la Place des Arts. Avec l'auteur et panéliste au Téléjournal Daniel Lessard et la journaliste aux affaires municipales pour Le Soleil Valérie Gaudreau, il passe en revue les événements à surveiller cette semaine. 
 
Daniel Lessard s'intéresse à la baisse d'impôts et aux investissements qui seront annoncés demain par le ministre des Finances Carlos Leitao à Québec, lors d'une mise à jour économique. Il parle de la nomination du juge de Terre-Neuve Malcolm Rowe à la Cour suprême du Canada , qui a refusé d'accorder un nouveau procès à une victime d'agression sexuelle. 
 
Le journaliste décrit aussi les craintes que suscite l'échec de la signature du traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne en raison du veto de la Wallonie
 
Valérie Gendreau suivra cette semaine les développements dans l'enquête sur les deux suspects arrêtés à la suite de leur introduction dans une résidence de l'Université Laval et des présumées agressions sexuelles. Elle annonce la tenue, les 30, 31 octobre et 1er  novembre, d'une conférence internationale sur les liens entre Internet et la radicalisation des jeunes. Elle aborde aussi la bisbille relativement à la réduction des heures accordées à la formation des guides touristiques de Québec, qui connaîtra un aboutissement ce matin. 
 
Stéphane Leclair donne un avant-goût du Gala de l'ADISQ 2016, animé par Louis-José Houde, qui aura lieu dimanche à 20 h, à la Place des Arts. Il parle d'un documentaire sur l'ascension du groupe britannique Oasis, diffusé jeudi dans 30 villes au Canada. Il énumère aussi des festivals qui ont lieu cette semaine, dont le Lumifest, le Festival du monde arabe, La marche des zombies de Montréal et le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Gala de l''Adisq 2016 - ICI Radio-Canada Télé
HYPERLIEN - Lumifest, dans le Vieux-Longueuil

Du 27 au 29 octobre 2016

HYPERLIEN - Festival du monde arabe

Du 29 octobre au 13 novembre 2016

HYPERLIEN - Marche des zombies de Montréal

Le 29 octobre 2016

HYPERLIEN - Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

Du 29 octobre au 3 novembre 2016

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
24
25262728
29
30
31
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant