ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
141516
17
18
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 17 décembre 2015


Société

Star Wars, phénomène marketing de l'année

Adam Driver dans <i>Star Wars : le réveil de la force</i>, de J.J. Abrams
Adam Driver dans Star Wars : le réveil de la force, de J.J. Abrams     Photo : Disney/Lucasfilm

À la veille de la sortie en salle de Star Wars : le réveil de la force, il faut avoir été franchement déconnecté pour ne pas avoir vu les multiples bandes-annonces, reportages et publicités, ainsi que le placement de produits entourant le nouveau film de la série. Arnaud Granata, éditeur à Infopresse, et Stéphane Mailhiot, vice-président de la stratégie et responsable du service pour le Québec à Havas, décortiquent l'habile stratégie mise en place pour faire la promotion du film. 
 
« Ce qui est fou, c'est que la campagne de communication a commencé il y a un an, explique Arnaud Granata. Toute l'année, on a donné de petits indices aux fans. Ce qu'il y a de différent, c'est que ce sont les ambassadeurs sur le web qui ont eux-mêmes propagé les messages, sans que Disney ait à faire de publicité. [...] C'est devenu une machine de pub beaucoup plus qu'un film. » 
 
Il est également question d'une campagne d'amour pour Paris, du recyclage des matières plastiques provenant des océans par Adidas et de l'affection insoupçonnée du public pour les publicités ciblées.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Arnaud Granata sur Twitter
HYPERLIEN - Stéphane Mailhiot sur Twitter

Arts et culture

Je vous salue Pinard : tête-à-tête avec un libre-penseur

Daniel Pinard et Francois Legault
Daniel Pinard et Francois Legault     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Un documentaire de Francis Legault résume la vie et les idées du sociologue Daniel Pinard, connu surtout pour ses émissions gastronomiques. De son enfance à ses coups de gueule contre l'homophobie en passant par son séjour au Brésil dans sa jeune vingtaine, il révèle son regard critique sur la société à travers ce portrait intime. Francis Legault et Daniel Pinard expliquent en quoi le film montre « l'autre Daniel Pinard ». 
 
Même s'il déteste se voir à l'écran, Daniel Pinard a vu le documentaire à plusieurs reprises depuis qu'il est terminé. Il qualifie l'introspection que l'expérience lui a imposée de pénible, mais salue la grande honnêteté de Francis Legault.  
 
Préjugés permanents 
Dans une scène, Daniel Pinard relate la découverte, par son père, de son homosexualité. Étranglé par l'émotion, il explique pourquoi il pense que les préjugés antigais dureront toujours : « Les gens s'imaginent être les auteurs de leurs désirs. [...] Alors, quand ils rencontrent quelqu'un qui aurait "choisi" d'être autre chose, ça les oblige de se rendre compte qu'ils ne sont pas les héros de leurs désirs, ni les maîtres de leur corps, ni les maîtres de leur vie, et ça les met en tabar... » 
 
Homme unique 
« La raison pour laquelle j'ai voulu faire le portrait de Daniel, c'est parce que c'est quelqu'un que j'aime, c'est quelqu'un qu'on voit souvent dans les médias et qui prend des positions très flamboyantes, toujours très réfléchies, avec des preuves et des infos qui peuvent étayer son propos, mais j'ai voulu donner l'autre portion de Daniel, donner des clés pour comprendre ce personnage, donner accès à l'homme auquel j'ai accès, c'est-à-dire quelqu'un qui parle de façon plus posée. [Je voulais] lui laisser le temps de développer son idée, parce que des hommes comme ça, il n'y en a pas beaucoup. » 
 
Le documentaire Je vous salue Pinard sera diffusé le 27 décembre à 22 h sur Canal D.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Je vous salue Pinard sur le web
HYPERLIEN - Francis Legault sur Twitter

Arts et culture

Un vidéoclip country de Lisa LeBlanc tournée à Tokyo

Une image tirée du vidéoclip de la pièce <i>Gold Diggin’ Hoedown</i> de Lisa LeBlanc, réalisé par Didier Charette
Une image tirée du vidéoclip de la pièce Gold Diggin’ Hoedown de Lisa LeBlanc, réalisé par Didier Charette     Photo : YouTube

Didier Charette est le réalisateur du vidéoclip remarqué de Gold Diggin' Hoedown, une pièce en anglais de Lisa LeBlanc. Le vidéoclip montre des cowboys japonais dans un bar de Tokyo consacré à la culture country et western américaine. Didier Charette explique à Catherine Perrin pourquoi il convenait de tourner le clip d'une chanson rapide dans la ville la plus rapide du monde. 
 
Vidéoclip de Gold Diggin' Hoedown de Lisa LeBlanc 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Lisa LeBlanc sur le web
HYPERLIEN - Didier Charette sur le web
HYPERLIEN - Didier Charette sur Twitter

International

L'Arabie saoudite tente de séduire l'Occident

Deux Saoudiennes votent lors des élections municipales du 12 décembre.
Deux Saoudiennes votent lors des élections municipales du 12 décembre.     Photo : Getty/Getty Images News/Jordan Pix

Dans la même semaine, ce royaume ultraconservateur a fait montre d'une ouverture sans précédent en annonçant la création d'une alliance militaire islamique antiterroriste à sa charge et en tenant une première élection ouverte aux femmes. La reporter française Samah Soula, la chroniqueuse Agnès Gruda et le politologue Sami Aoun expliquent à Catherine Perrin qu'il s'agit surtout d'une campagne de relation publique, mais qui pourrait laisser des traces. 
 
Toute progression est bonne 
« C'est évident que c'est un tout petit pas », indique Samah Soula au sujet de l'élection de femmes. « On ne peut pas revenir en arrière. C'est ce que beaucoup de Saoudiens m'ont dit. Elles ne sont pas dupes, les Saoudiennes. Elles disent : "Tout est bon à prendre, chaque évolution est bonne à prendre, on va avancer, c'est un début, les hommes vont apprendre à ce que nous comptions." » 
 
Coalition du flou 
Agnès Gruda et Sami Aoun estiment que la création d'une coalition musulmane antiterroriste ressemble surtout à une campagne de relations publiques. « L'Arabie saoudite était quand même membre de la coalition dirigée par les États-Unis contre le groupe armé État islamique. Elle n'a pas beaucoup participé à cet effort de guerre, souligne Agnès Gruda. On ne sait pas du tout quel est le but de cette nouvelle coalition, on n'en connaît pas ses objectifs, c'est vraiment très flou. » 
 
Dissiper les accusations 
« Cette alliance militaire est un peu bâclée, fait remarquer Sami Aoun. Elle est venue de nulle part, sans préparatifs et sans vrai débat avec les pays concernés. On voit simplement que l'Arabie saoudite veut dissiper cette accusation, qui a quand même quelques fondements, de sa parenté idéologique avec Daesh. Elle insiste aussi sur l'idée qu'elle est une puissance contre le terrorisme, et le terrorisme tel qu'elle le définit. Ce n'est pas simplement le groupe armé État islamique, mais aussi les organisations shiites pro-iraniennes comme le Hezbollah et d'autres. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Sami Aoun sur le site du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
HYPERLIEN - Agnès Gruda dans La Presse
HYPERLIEN - Samah Soula sur Twitter

Société

La traversée de l'Antarctique dans l'oeil d'un psychologue

Page couverture du livre <i>Antarctique solo : la fantastique aventure de Frédéric Dion racontée par Bryan Perro</i>, de Frédéric Dion et Bryan Perro, publié chez Perro Éditeur
Page couverture du livre Antarctique solo : la fantastique aventure de Frédéric Dion racontée par Bryan Perro, de Frédéric Dion et Bryan Perro, publié chez Perro Éditeur

Le livre Antarctique solo : la fantastique aventure de Frédéric Dion racontée par Bryan Perro relate les aventures largement médiatisées d'un explorateur lors de sa traversée en skis du continent austral. Le psychologue Hubert Van Gijseghem, féru de récits d'aventures, l'a lu. Il fait le portrait psychologique d'explorateurs comme Frédéric Dion et explique à Catherine Perrin en quoi leurs motivations sont souvent narcissiques.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Hubert Van Gijseghem sur le web
HYPERLIEN - Perro Éditeur sur le web
HYPERLIEN - Frédéric Dion sur le web

Arts et culture

Ruptures : voyage au coeur du droit familial

Mélissa Désormeaux-Poulin et Isabel Richer
Mélissa Désormeaux-Poulin et Isabel Richer     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Diffusée à partir de janvier, la nouvelle série réalisée par Mariloup Wolfe et produite par Fabienne Larouche met en vedette Mélissa Désormeaux-Poulin et Isabel Richer dans les rôles d'avocates en droit de la famille. Le tournage de la série a fait la manchette pour les conflits de travail ayant opposé les techniciens à la productrice, ainsi qu'à cause du décès accidentel d'un aide-cantinier. Mélissa Désormeaux-Poulin et Isabel Richer racontent à Catherine Perrin pourquoi le tournage a été fertile en émotions fortes. 
 
Bande-annonce de Ruptures 
 
 
La série Ruptures sera diffusée le mercredi à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé à partir du 13 janvier.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Ruptures sur le web
HYPERLIEN - La série Ruptures, au-delà d''Éric contre Lola sur ICI Radio-Canada.ca

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
141516
17
18
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant