ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

Pourquoi il faut expliquer le consentement sexuel aux cégépiens

Le mardi 8 mars 2016

Marilyse Hamelin, Julie Miville-Dechêne et Koriass
Marilyse Hamelin, Julie Miville-Dechêne et Koriass     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

L'époque où la sexualité se vivait en silence dans l'obscurité est révolue, selon Julie Miville-Dechêne, Koriass et Marilyse Hamelin. La présidente du Conseil du statut de la femme, le rappeur et la journaliste et blogueuse visiteront neuf cégeps du Québec pour sensibiliser les jeunes à l'importance d'une sexualité égalitaire. L'étonnant trio explique à Catherine Perrin que le consentement doit être réaffirmé à chaque étape d'une relation sexuelle.  
 
« C'est la présence d'un "oui" clair, fort et répété. On en est là. C'est ça, le consentement, dit Marilyse Hamelin. Le sexe égalitaire, où il y a précision du consentement, est une affaire de communication, mais aussi de désir partagé. C'est ça qui est beau : une vraie rencontre, une relation. C'est tout ça qu'on veut valoriser, et non pas une fille passive et l'homme dominant qui tient pour acquis le consentement. Malheureusement, ça arrive encore beaucoup. » 
 
Nouveau paradigme 
« Maintenant, il faut dire les choses, indique Julie Miville-Dechêne. Je me suis fait poser la question : "Est-ce que ça ne va pas enlever tout le plaisir du sexe?" Je ne crois pas. On peut aimer une pratique et ne pas en aimer une autre. Mais en effet, c'est un changement de paradigme complet, surtout par rapport à ce qu'on nous présente dans les médias sociaux sur ce qu'est la sexualité. » 
 
« Culturellement, il y a quelque chose qui pousse les hommes à avoir un comportement de dominance envers la femme, à s'enfermer dans une espèce de boîte où la sensibilité et les traits féminins sont mal vus. Je vois une corrélation directe entre ça et comment on traite les femmes, déclare Koriass. Quelque chose me dit qu'il y a des failles dans le système d'éducation pour qu'on soit obligés d'aller faire le tour des cégeps pour en parler. » 
 
La tournée Sexe, égalité et consentement s'arrêtera le 8 mars au Collège Ahuntsic, le 23 mars au Cégep de Jonquière, le 5 avril au Cégep de Trois-Rivières, le 6 avril au Cégep de Saint-Jérôme, le 7 avril au Cégep Garneau, le 13 avril au Cégep de Saint-Hyacinthe, le 19 avril au Cégep régional de Lanaudière, le 26 avril au Cégep de Lévis-Lauzon et le 27 avril au Cégep de la Gaspésie et des Îles.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

22 mars 2017

Une leçon de finances publiques signée Alain Deneault

22 mars 2017

L'immersion française plus importante que jamais au Canada

22 mars 2017

Créer en français : quand la langue nous choisit

21 mars 2017

Éric Duhaime : le lobby gai est inutile, la culture du viol n'existe pas

21 mars 2017

Tests sur les animaux : comment améliorer les pratiques

20 mars 2017

Grandes attentes pour le second budget fédéral