ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Comment les réseaux sociaux affectent vraiment notre humeur

Le mardi 1 mars 2016

Une jeune femme vit des émotions fortes en consultant Facebook.
Une jeune femme vit des émotions fortes en consultant Facebook.     Photo : iStock/Diego Cervo

Une nouvelle étude contredit l'hypothèse voulant qu'être témoin du bonheur d'autrui sur les réseaux sociaux pousse à se sentir malheureux. Au contraire, l'humeur de nos contacts virtuels se propagerait : les publications positives encourageraient la bonne humeur, tandis que les publications négatives accroîtraient la mauvaise humeur. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, explique à Patrick Masbourian en quoi cette étude prouve l'importance de bien choisir ses amis Facebook. 
 
Durant sept jours, des chercheurs de l'Université Cornell, aux États-Unis, ainsi que des chercheurs engagés par le réseau Facebook ont manipulé le fil d'actualité Facebook de 689 000 utilisateurs du réseau social à leur insu. Le nombre de contenus positifs vus par un groupe a été augmenté, tandis qu'il a été réduit pour un autre groupe. La même démarche a été menée pour les contenus négatifs. 
 
Lien direct 
« Quand les expressions positives étaient réduites sur le fil Facebook des utilisateurs, les gens avaient tendance à produire moins de messages positifs sur Facebook. La même chose pour les émotions négatives : quand les expressions négatives étaient réduites, les gens avaient tendance à produire moins de messages négatifs, indique Sonia Lupien. On a même découvert un effet d'encouragement : lorsqu'on réduisait les contenus négatifs, les gens avaient tendance à augmenter le nombre de leurs messages positifs. »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 septembre 2016

Le caribou en déclin après la surpopulation

27 septembre 2016

Des anti-prix Nobel pour les recherches farfelues

27 septembre 2016

Un journaliste à la recherche de la vie après la mort

20 septembre 2016

Pourquoi la vulgarisation scientifique est nécessaire

20 septembre 2016

Perroquet secours : de l'aide pour retrouver les oiseaux perdus

20 septembre 2016

Figer les bulles pourrait produire de la meilleure bière