ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h  
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

Être conjoint de politicien, un ménage à trois qui pèse lourd

Le mercredi 10 février 2016

Mathieu Dubé, Chantal Renaud et Marie-Claude Barrette
Mathieu Dubé, Chantal Renaud et Marie-Claude Barrette     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Endurance, écoute, flexibilité... Telles sont les qualités requises pour partager la vie d'un politicien. Marie-Claude Barrette est la partenaire de Mario Dumont, Chantal Renaud, de Bernard Landry, et Mathieu Dubé est le mari d'Anne Minh-Thu Quach, députée du NPD. Ils expliquent à Catherine Perrin en quoi la vie politique exerce une pression considérable sur les proches des politiciens.  
 
La critique, cet ennemi pernicieux 
Marie-Claude Barrette, qui était militante politique avant que Mario Dumont n'entre dans sa vie, avait surtout du mal à accepter les critiques dont ce dernier faisait l'objet. « Des fois, j'avais l'impression que c'était plus facile pour Mario, parce qu'il pouvait se défendre. Mais quand on est à côté, on ne veut pas de ça », raconte-t-elle. Elle décrit la façon dont ces critiques influaient sur son quotidien : « Combien de fois il y a eu de mauvais sondages! En arrivant au bureau, ce matin-là, personne n'osait en parler. Ceux qui osaient en parler, il fallait les consoler, toujours rassurer tout le monde. C'est ça qui mine. C'est aussi la fatigue : j'avais trois jeunes enfants, j'étais souvent seule, j'étais fatiguée, je travaillais à temps plein... » 
 
Temporiser 
Chantal Renaud, elle, a aidé Bernard Landry à mieux accepter la critique. « Il faut être très fort. Il faut que la compagne ou le compagnon soit très bien structuré à l'intérieur. Il ne faut pas être en manque de ci ou en demande de cela, souligne-t-elle. Je me vois surtout comme un temporisateur. J'ai passé beaucoup d'années à l'étranger et ça m'a permis de prendre beaucoup de recul par rapport aux situations. Je peux dédramatiser très facilement, alors que Bernard Landry, qui n'en a peut-être pas l'air, est quelqu'un de très, très émotif. À la suite d'une critique dans les journaux, ma mission est vraiment de le rassurer, de l'aider à prendre du recul, de lui faire voir que c'est un mouvement de fourmi qui est en train de se passer. » 
 
Impuissance 
Mathieu Dubé a perdu 15 lb durant la dernière campagne électorale fédérale, à cause du stress que provoquent en lui les défis que traverse sa femme, qui a eu son premier enfant durant son premier mandat. Il décrit Anne Minh-Thu Quach comme une perfectionniste et un bourreau de travail. « Allait-elle être capable de se satisfaire de son implication comme députée et de sa vie de mère? Ça vient avec l'écartèlement. C'est difficile, de mon côté, d'assister à ça, à cet ajustement, de la regarder manœuvrer des deux côtés, indique-t-il. Il faut s'accorder du temps en tant que couple, mais il faut aussi être ouvert à la possibilité que ce qui était prévu voilà trois ou quatre jours ne tienne plus la route pour cause de circonstances extraordinaires. »


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Marie-Claude Barrette sur Twitter
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

26 mai 2016

Mélissa McMahon, deux ans après s'être fait enlever son bébé

26 mai 2016

En français S.V.P. : le combat d'un Acadien pour garder sa langue

26 mai 2016

La publicité lente gagne du terrain

26 mai 2016

Loi sur le tabac : entre la protection de la santé et la discrimination

25 mai 2016

Témoignages d'une femme et d'un homosexuel, nouveaux prêtres anglicans

25 mai 2016

Récemment à l'émission : une femme retrouve son père biologique grâce à l'hypnose