ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

Spark Joy : l'ordre et le rangement comme outils de bonheur

Le jeudi 4 février 2016

Geneviève Pettersen, Patrick Masbourian et Ghassan El-Baalbaki
Geneviève Pettersen, Patrick Masbourian et Ghassan El-Baalbaki     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le nouveau livre de la Japonaise Marie Kondo propose une méthode de rangement qui consiste à ne garder que les objets qui apportent un sentiment de joie. Sa méthode, nommée KonMari, fait fureur dans le monde entier. L'auteure Geneviève Pettersen, l'animateur Patrick Masbourian et Ghassan El-Baalbaki débattent avec Catherine Perrin des bons et des mauvais côtés d'une telle technique, et discutent de notre rapport étonnant avec l'ordre. 
 
Une chose à la fois 
« Elle propose de faire le tri, de faire du rangement, de faire du ménage aussi, si on veut, mais jamais en même temps. Et si on réussit tout ça, on accède à la joie éternelle », dit Patrick Masbourian pour résumer la méthode de Marie Kondo. Adepte du ménage au point d'y trouver des vertus méditatives, il dit avoir lu Spark Joy avec intérêt, bien qu'il lui reproche son ton psycho pop ainsi que certains conseils irréalistes. « Si on fait tous l'exercice avec rigueur, au-delà de la méthode proposée, soyons honnêtes, il y a facilement deux objets sur trois qui ne nous servent à rien, ou dont on pourrait se priver. » 
 

Dans le livre Spark Joy, Marie Kondo dévoile sa méthode pour organiser votre espace de vie. Une fois votre maison rangé...

Posté par Médium large sur mercredi 3 février 2016

 
 
Tout droit sorti des années 1950 
Geneviève Pettersen, qui a trois enfants à la maison et un rapport distant avec l'ordre, n'est pas du tout du même avis : « C'est encore un énième livre pour faire sentir les femmes inadéquates. C'est un livre de la parfaite ménagère des années 1950 déguisé en tendance, déguisé en truc design. C'est de l'asservissement pour moi. Je trouve que c'est un livre dangereux qui tape encore sur le fameux clou de la culpabilité. » Elle est néanmoins d'accord avec la mise en garde de l'auteure quant à la surconsommation : « Achetez moins, mais achetez mieux. On n'achète pas quatre paires de pantoufles bon marché, on en achète une paire qui va nous rendre contenter longtemps. Ça, ça rejoint certaines de mes valeurs. » 
 
Pas d'idéal 
Ghassan El-Baalbaki considère l'ouvrage comme du divertissement. Il rappelle que des études montrent qu'un environnement désordonné ou marqué par l'accumulation excessive peuvent favoriser des troubles de l'attention, mais signale qu'en matière de rangement, il n'existe pas d'approche idéale sur le plan psychologique.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 septembre 2016

Construire un château du Moyen Âge avec des outils de l'époque

22 septembre 2016

Pénélope McQuade aux frontières de l'anti-intellectualisme

22 septembre 2016

Françoise Bertrand, enfonceuse de plafonds de verre

22 septembre 2016

Mondialistes contre protectionnistes, les deux camps de toutes les luttes

22 septembre 2016

Parti québécois : une publicité sans Martine Ouellet crée la controverse

21 septembre 2016

Mémoires d'une gardienne de prison : la vie entre les cellules