ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h  
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Art de vivre

20 souhaits pour la restauration en 2016

Le mardi 5 janvier 2016

Un serveur sert deux clientes dans un restaurant.
Un serveur sert deux clientes dans un restaurant.     Photo : iStock

Cuisiniers et restaurateurs devraient profiter de la nouvelle année pour veiller à améliorer leurs habitudes. Menus moins convenus, toilettes plus propres... La critique gastronomique Lesley Chesterman suggère 20 points sur lesquels les restaurants devraient travailler pour commencer l'année du bon pied.  
 
« Ce sont quelques idées que j'aimerais voir se concrétiser et d'autres que j'aimerais voir disparaître », souligne Lesley Chesterman à propos de cette première chronique de 2016. 
 
10 choses à développer dans les restaurants 
 
1. Plus de tables d'hôte et de menus à petits prix; 
 
2. Plus d'efforts dans le choix de la musique d'ambiance; 
 
3. Plus de variété et d'innovation dans les catégories soupes et salades; 
 
4. Plus de desserts intéressants; 
 
5. Plus de vins à moins de 50 $ et même sous la barre des 30 $; 
 
6. Plus de vestiaires; 
 
7. Plus de haute cuisine ethnique; 
 
8. Plus de communication bilingue, autant sur les répondeurs que les sites web; 
 
9. Plus de fromages; 
 
10. Plus d'efforts dans le choix et la conception des nappes. Et pourquoi pas plus de restaurants haut de gamme où l'on peut apporter son vin? 
 
10 choses à faire disparaître des restaurants 
 
1. Moins de différence entre la paie des serveurs et des cuisiniers; 
 
2. Moins de gens qui n'honorent pas leur réservation; 
 
3. Moins de vins à plus de 100 $ et moins de bénéfice sur les bouteilles; 
 
4. Moins de grosses assiettes vides; 
 
5. Moins de serveurs hautains ou froids; 
 
6. Moins de répondeurs pour réserver une table (le système Open Table est génial);  
 
7. Moins de choix dans les menus et davantage d'importance accordée aux meilleurs plats; 
 
8. Moins d'allusions au fait que la cuisine ethnique (surtout asiatique) soit nécessairement bon marché et sans valeur; 
 
9. Moins de toilettes malpropres; 
 
10. Moins de lieux communs sur le menu : sus au moelleux au chocolat, au steak frites, au tartare et à la crème brûlée!


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 mai 2016

Le déchétarisme : trouver sa nourriture dans les ordures

24 mai 2016

Comment apprêter l'artichaut

17 mai 2016

Les 10 tendances culinaires de 2016

10 mai 2016

La cuisinomanie déconnectée de la vraie vie

3 mai 2016

Montréal, nouvelle capitale gastronomique d'Amérique du Nord

2 mai 2016

Quand l'amour rend aveugle : de la séduction au cauchemar