ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

Comment reconnaître un bon restaurant avant d'y entrer

Le mardi 1 décembre 2015

Un coup d'oeil à quelques éléments-clés, comme le menu ou la carte des vins, permet de déceler un restaurant de qualité avant d'y entrer.
Un coup d'oeil à quelques éléments-clés, comme le menu ou la carte des vins, permet de déceler un restaurant de qualité avant d'y entrer.     Photo : iStock

On peut savoir si la nourriture d'un restaurant est bonne avant même d'y mettre le pied. Le menu qui est affiché à l'entrée ou sur le site Internet de l'établissement en dit long sur sa philosophie, sur l'importance qu'il accorde à la fraîcheur des aliments et sur son respect du client, entre autres. La critique gastronomique Lesley Chesterman attire l'attention de Catherine Perrin sur quelques aspects révélateurs d'un menu.  
 
« Ce qui est bien, c'est que ces trucs ne sont pas seulement utiles pour aller manger dans un restaurant de notre ville, mais pour aller manger partout, indique Lesley Chesterman. Regardez le site Internet, regardez le menu, regardez la carte des vins... Il y a d'autres choses à surveiller, aussi. » Elle avoue qu'à la fin des années 1990, quand les sites web de restaurants étaient rares, son passe-temps préféré était d'aller consulter les menus des restaurants fermés.  
 
Les éléments à surveiller pour reconnaître un bon restaurant 
 
1. Les fautes d'orthographe, de syntaxe et de traduction sur les menus; 
 
2. L'allure générale du menu et des signes indiquant quand il a été mis à jour; 
 
3. Le langage, pompeux ou non, utilisé pour décrire les plats; 
 
4. Le prix des fruits de mer : quand les crevettes sont trop abordables, fuyez; 
 
5. La longueur : un menu trop long annonce beaucoup de produits congelés et un manque de direction; 
 
6. Le nombre d'ingrédients dans les plats : qui en met trop veut trop attirer la clientèle; 
 
7. Une liste de producteurs et une biographie du chef sont des aspects positifs; 
 
8. Des prix raisonnables : des moules-frites ne devraient pas coûter 7 $, mais pas 36 $ non plus. 
 
9. La carte des vins : vérifiez qu'il y ait au moins le tiers des bouteilles à moins de 75 $, un bon choix de vins au verre et un bon mélange d'importations privées et de vins de la Société des alcools du Québec (SAQ).  
 
Il est aussi question d'une nouvelle chocolaterie à Trois-Rivières, la chocolaterie Nancy Samson.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 janvier 2017

Une Québécoise à la Marche des femmes à Washington

23 janvier 2017

100 premiers jours de Trump : les attentes du Canada

20 janvier 2017

Jean Barbe : « L'indignation a pris le dessus sur le bon sens »

19 janvier 2017

The Red Pill : une féministe à la rencontre des masculinistes

19 janvier 2017

Un hommage un peu trop appuyé de Céline à René

18 janvier 2017

Pénélope McQuade à la découverte de « l'autre Nunavik »