ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Livres

Amélie Nothomb : les secrets du succès d'une auteure en marge

Le vendredi 7 avril 2017

Amélie Nothomb
Amélie Nothomb     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Une discipline d'écriture rigoureuse, un « ennemi intérieur » qui la hante depuis la puberté, une relation intime avec ses lecteurs et un questionnement perpétuel sur l'identité belge. Voilà quelques-unes des nombreuses sources d'inspiration qui expliquent la productivité impressionnante de l'auteure belge, qui lance au moins un roman par année depuis 25 ans. De passage au Québec pour promouvoir son plus récent roman, Riquet à la houppe, Amélie Nothomb décrit à Catherine Perrin l'état de transe dans lequel elle se trouve lorsqu'elle écrit. 
 
« Dès que la puberté a commencé, ça a été la fin du monde », se souvient l'auteure, qui ne cache pas son passé anorexique. « C'est une question que je me pose par rapport à n'importe qui : comment avons-nous fait pour survive à notre adolescence? C'est un phénomène tellement violent, tellement insoutenable que le simple fait d'y survivre est pour moi un mystère. Pour moi, c'est totalement resté, et je dirais même que le phénomène n'a cessé de s'amplifier. La seule chose qui s'est plus ou moins pacifiée, c'est que j'ai tellement l'habitude de vivre en présence de cet ennemi intérieur que j'ai établi des espèces de stratégies. Par exemple : l'écriture est une sacrée stratégie. Pendant que je suis en transe d'écriture, je ne dis pas que j'ai le dessus, mais au moins, je suis en conflit à armes égales contre l'ennemi intérieur. »  
 
Besoin d'amour 
« Je ne fais pas semblant d'être aimante. J'ai beaucoup manqué d'amitié et d'amour pendant une très longue période de ma vie, et ç'a créé chez moi une très grande faim d'amitié et d'amour. Donc, c'est vrai que je vis une chose que je n'avais pas du tout prévue, que personne n'aurait imaginée pour moi : j'ai du succès. C'est incroyable! Rien ne laissait présager que j'aurais du succès. La laideur, c'est beaucoup plus ancien. On ne s'y habitue pas du tout. Et le succès, on ne s'y habitue pas non plus. Sauf que ça, c'est très agréable. C'est très angoissant, parce qu'on se dit qu'il faut le mériter. Mais c'est très agréable. J'essaie de me montrer à la hauteur en aimant les gens qui m'aiment. » 
 
Amélie Nothomb figure parmi les invités d'honneur du Salon international du livre de Québec, qui a lieu du 5 au 9 avril au Centre des congrès de Québec.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 mars 2017

La relation épistolaire de Simon Boulerice et d'Alain Labonté

27 mars 2017

La chronobiologie au service de votre bien-être

20 février 2017

Repousser les limites de la liberté d'expression à Cuba

20 février 2017

Le récit de Matthieu Bonin, un bipolaire sauvé par les médicaments

16 février 2017

Femmes voilées : les Québécois ont des perceptions erronées