ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Les innombrables bienfaits de l'improvisation théâtrale

Le vendredi 3 mars 2017

Arnaud Soly et Salomé Corbo en pleine démonstration d'impro, avec Catherine Perrin comme arbitre
Arnaud Soly et Salomé Corbo en pleine démonstration d'impro, avec Catherine Perrin comme arbitre     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

« C'est créer du merveilleux à partir de rien du tout », lance la comédienne Sophie Caron. Selon elle, sa collègue Salomé Corbo, l'humoriste Arnaud Soly et l'étudiante Rosaly Cormier, les bienfaits de l'impro ne s'arrêtent pas là : elle permet de développer l'écoute et la créativité, de créer des liens affectifs forts et, pour les plus introvertis, de s'exprimer. À la veille de la troisième journée mondiale de l'improvisation, ils dévoilent ce que l'impro a changé dans leur vie et font des démonstrations au micro de Catherine Perrin.  
 
Arnaud Soly raconte comment il est devenu passionné d'improvisation au secondaire : « Au premier match, j'ai figé. À la première période, je n'ai pas embarqué, je ne voulais pas le faire, je voulais mourir! Mais dès que j'ai joué ma première impro, dès que j'ai [déclenché] un premier rire, dès que j'ai eu le sentiment que ce n'était pas si compliqué – au contraire, c'est du jeu, c'est ce qu'on fait quand on est enfants –, que c'était ludique, que c'était dans le plaisir et la création... Dès que j'ai compris tout ça, ç'a été une histoire d'amour! » 
 
 Sophie Caron, Rosaly Cormier en Salomé Corbo et pleine démonstration d'improvisation au micro de Catherine Perrin Sophie Caron, Rosaly Cormier et Salomé Corbo en pleine démonstration d'improvisation au micro de Catherine Perrin Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande 
 
Travail d'équipe 
« Ça apprend la collaboration et la solidarité, puisque c'est un travail d'équipe, note Salomé Corbo. Ce que le sport d'équipe peut valoriser, eh bien, dans l'impro, on l'a, mais sur une matière artistique qui est assez démocratique. Moi, ça m'émeut toujours de voir ces petits groupes hétéroclites arriver et finalement être pleins d'unité, être solidaires. » 
 
 Sophie Caron et Rosaly Cormier en plein caucus avant une démonstration d'impro au micro de Catherine Perrin Sophie Caron et Rosaly Cormier en plein caucus avant une démonstration d'impro au micro de Catherine Perrin Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande 
 
Révéler les talents cachés 
« Ce qu'il y a de plus merveilleux [avec l'impro], ce qu'on voit beaucoup, ce sont les timides qui se révèlent. C'est ce qui est extraordinaire quand je vais donner des ateliers dans les écoles. Le petit exclu de la classe – j'en ai vu tellement –, le petit lunatique, celui qui souffre de trouble du déficit de l'attention... Ces personnes-là sont dans le moment présent [lorsqu'elles font de l'impro]. Elles ont une imagination extraordinaire. Ce sont des créateurs, des rêveurs... Ce sont des qualités extraordinaires pour faire de l'improvisation. Tout à coup, les autres élèves les regardent et disent : "T'es bon, je veux jouer avec toi!" »


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Sophie Caron sur Facebook
HYPERLIEN - Salomé Corbo sur Twitter
HYPERLIEN - Arnaud Soly sur Facebook
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 avril 2017

Le Projet Stérone : des filles drôles et un message féministe percutant

7 avril 2017

Pourquoi la satire est essentielle dans les médias

6 avril 2017

Rhodnie Désir : à la recherche des racines noires par la danse

6 avril 2017

La nouvelle vie d'Anthony Kavanagh

6 avril 2017

Sur-vie : Mariloup Wolfe et Luc Picard pastichent la téléréalité

5 avril 2017

Jewish Gangsta : chroniques du New York souterrain des années 1990