ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

Détective privé, un métier à la frontière de la légalité

Le mercredi 6 juillet 2016

Un détective privé typique des vieux films hollwoodiens
Un détective privé typique des vieux films hollwoodiens     Photo : iStock/zulufoto

Filature et surveillance, recherche d'individus, enquête sur la solvabilité... Que ce soit au service de compagnies ou de particuliers, les détectives privés opèrent dans une zone grise du point de vue légal, mais leur travail est reconnu lorsque le motif de leur embauche est légitime. Michel Corneau, détective privé, et Pierre Trudel, du Centre de recherche en droit public (CRDP) de la Faculté de droit de l'Université de Montréal, expliquent à Isabelle Craig comment les détectives privés doivent s'adapter à chaque situation.  
 
Michel Corneau travaille surtout pour des compagnies : bureaux d'avocats, institutions financières, compagnies d'assurance, etc. Des 25 % de particuliers avec qui il fait affaire, la majorité est constituée de propriétaires d'immeubles cherchant à récupérer des loyers impayés. 
 
Harcèlement? Connais pas 
Les cas de harcèlement, comme celui dont s'est plainte l'animatrice Julie Snyder après avoir supposément été prise en filature par des détectives privés, seraient rares selon lui. « À ce moment-là, un enquêteur perdrait toute crédibilité dans son investigation. On procède discrètement. Si l'on suit quelqu'un pendant une semaine, on ne le harcèle pas, parce que la personne ne s'en rend pas compte », indique-t-il.  
 
Le détective ajoute : « On fait la part des choses. On a eu un dossier pour lequel on surveillait un employé. C'était l'employeur qui était notre client. Monsieur embrassait sa dame avant de partir et allait vaquer à ses occupations. Il allait notamment voir sa maîtresse. Pendant une semaine, il y a peut-être été tous les jours, mais dans le rapport, ça n'est pas apparu, parce que ce n'était pas le but de l'exercice. » 
 
Des limites à respecter 
Selon Pierre Trudel, la filature est en théorie illégale, mais ce travail est parfois reconnu et utilisé en cour. « Les tribunaux ont repéré des situations où ça peut être possible. [...] Entre autres, il faut avoir un intérêt sérieux, un intérêt légitime, pour investiguer à l'égard d'une personne, dit-il. Le deuxième critère, c'est la proportionnalité des moyens, c'est-à-dire qu'on ne peut pas utiliser des moyens disproportionnés compte tenu des enjeux qui nous préoccupent. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

10 avril 2017

Plaidoyer pour un meilleur diagnostic de la maladie de Lyme au Canada

10 avril 2017

La crise de l'emploi, préoccupation majeure pour les Français

10 avril 2017

Dépôt cette semaine du projet de loi fédéral sur la légalisation de la marijuana

7 avril 2017

Frappes en Syrie : l'absence de consultation avec les alliés inquiète

6 avril 2017

Pepsi : vie et mort d'une publicité catastrophique

5 avril 2017

Danielle Ouimet dévoile ce qui menace les entreprises