ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Politique

Épuisement chez les politiciens : une génération plus prudente

Le mardi 19 avril 2016

Liza Frulla, Josée Boileau et Nicolas Chevrier
Liza Frulla, Josée Boileau et Nicolas Chevrier     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La mise au repos forcé de nombreux ministres et députés serait un signe que les politiciens s'arrêtent avant de craquer. Luc Fortin, Pierre Moreau, Lise Thériault et Alexandre Cloutier sont tous en congé de maladie. L'ancienne ministre Liza Frulla, la journaliste Josée Boileau et le psychologue Nicolas Chevrier expliquent à Catherine Perrin que la nouvelle génération de politiciens accepte d'écouter les médecins.  
 
Josée Boileau et Liza Frulla se souviennent toutes les deux d'une époque bien différente pour la politique, où les débats à l'Assemblée nationale duraient toute la nuit, où il était mal vu d'avouer qu'on partait en vacances et où les politiciens refusaient de consulter un médecin à moins qu'on ne les y force. 
 
Faiblesses mieux assumées 
« Je pense que maintenant, on assume mieux nos faiblesses, indique Josée Boileau. Avant – c'était vrai pour les journalistes comme pour les politiciens –, on buvait beaucoup. Je suis arrivée dans le métier il y a plus de 30 ans et il y avait encore des journalistes qui avaient de petites flasques dans leur tiroir. Les politiciens avaient des problèmes d'alcool. Ça faisait partie de la légende! [...] C'était une façon de surmonter un stress. Aujourd'hui, on accepte d'aller voir quelqu'un et de l'écouter. » 
 
Règles à réécrire 
Liza Frulla salue la ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, déterminée à respecter des mesures de conciliation travail-famille durant son mandat, mais craint qu'elle ne soit rattrapée par la réalité.  
 
Elle estime que les règles devraient être plus précises. Voici comment elle décrit le piège qui guette tout politicien : « La gestion du stress combinée à des déplacements constants et à une alimentation déséquilibrée fait en sorte que la table est mise pour une grande fatigue, sauf que le sentiment d'accomplissement compense tout ça. Quand on réussit quelque chose, ça donne une adrénaline suffisante pour dire au système : "Ça vaut la peine!" » 
 
Animal à dompter 
Nicolas Chevrier rappelle les règles de base d'une saine planification du travail : « C'est extrêmement important de garder en tête que la performance est quelque chose qu'on peut et qu'on doit gérer. Ce n'est pas parce qu'on travaille plus qu'on travaille nécessairement mieux. Prendre des pauses, prendre ses repas et prendre ses vacances quand c'est le temps vont nous permettre d'être plus efficaces pour chacune de nos heures travaillées. »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

30 mars 2017

Plus rien à faire : ces Français désintéressés de la politique

29 mars 2017

Jake Tapper, un journaliste embêtant pour l'administration Trump

23 mars 2017

Pourquoi les jeunes délaissent les partis politiques

23 mars 2017

Élections en France : Alexandre Jardin dénonce un système verrouillé

16 mars 2017

Les élections aux Pays-Bas vues par des Néerlando-Canadiens

14 mars 2017

Un gouvernement fantôme à l'intérieur de l'administration Trump?