ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Cinéma

Les grandes soifs : la quête de sens des adolescents

Le vendredi 19 février 2016

Kevin Beaulieu, Marie-France Gosselin et Delphine Piperni
Kevin Beaulieu, Marie-France Gosselin et Delphine Piperni     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le documentaire de Delphine Piperni suit quatre adolescents de 15 à 20 ans, issus de milieux bien différents, au moment où ils cherchent un sens à leur vie. Cette quête les mène, par exemple, à un rite initiatique dans le désert, à la découverte de l'art pour sortir de la rue ou à une redécouverte des racines autochtones. Delphine Piperni ainsi que deux protagonistes du film, Kevin Beaulieu et Marie-France Gosselin, expliquent à Catherine Perrin comment ils ont trouvé réponse à leurs questions en eux-mêmes. 
 
Delphine Piperni a d'abord cherché à réaliser un documentaire sur la spiritualité chez les jeunes, mais elle s'est rendu compte que leurs interrogations dépassaient ce cadre. « Je suis fascinée, parce qu'ils ont tellement d'intensité, ils ont tellement soif de plein de choses, dit-elle. Ils ont leurs premiers questionnements existentiels, mais en même temps, ils sont dans un vide de sens complet. On a beaucoup misé sur la vérité scientifique, la liberté de pensée, et on essaie de développer des habiletés chez eux, mais il n'y a pas beaucoup d'espace dans notre société. N'a-t-on pas oublié de donner à nos jeunes des outils de base? » 
 
Bande-annonce du film Les grandes soifs 
 
 
Crise de foi 
Issue d'une famille très pieuse, Marie-France Gosselin est aperçue dans le film en train de mettre sa foi à l'épreuve dans un camp pour jeunes axé sur la religion. « Malgré toute l'éducation que j'avais, je ressentais le besoin de tout remettre en question, indique-t-elle. Je me demandais comment appliquer ma foi au quotidien, surtout dans un monde aussi athée. J'arrivais avec une religion vraiment imposée par ma famille. Il fallait que je me trouve là-dedans. Je me demandais si j'étais vraiment pratiquante et si j'étais si croyante que je le pensais. »  
 
Faire du beau avec du laid 
Kevin Beaulieu vient pour sa part d'un milieu défavorisé à Montréal-Nord. Dans Les grandes soifs, on le voit découvrir l'art après qu'il ait connu la rue et les abus de substances. « Je suis le gars le plus scolarisé de ma famille et j'en suis bien fier, lance-t-il. Je vais chercher l'inspiration directement dans ce qui m'entoure, tout ce qui a un petit côté sombre ou difficile. Cette difficulté-là, j'essaie de l'amener dans un contexte où l'on peut y réfléchir ensemble. Dans le fond, c'est de faire du beau avec du laid. C'est l'une des forces de l'art. » 
 
Le documentaire Les grandes soifs sera présenté le 21 février à 13 h au pavillon Judith-Jasmin de l'Université du Québec à Montréal, à l'occasion des Rendez-vous du cinéma québécois.  
 
L'émission Second regard diffusera un reportage sur ce documentaire le 28 février à 13 h 30 sur ICI Radio-Canada Télé.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 avril 2017

Frantz : une ode pacifiste sans pareil, selon nos critiques

4 avril 2017

Le mariage gai expliqué avec des toutous

3 avril 2017

C'est le coeur qui meurt en dernier : du roman au grand écran

3 avril 2017

En cavale : un documentaire sur la dure réalité des centres jeunesse

31 mars 2017

L'économie du couple : un film profondément émouvant, selon nos critiques

28 mars 2017

Lina El Arabi, une comédienne au coeur d'un dilemme culturel