ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Le groupe Brown et la philosophie du hip-hop

Le jeudi 4 février 2016

Gregory Beaudin-Kerr, alias Snail Kid, David Beaudin-Kerr, alias Jam, et Jérémie McEwen
Gregory Beaudin-Kerr, alias Snail Kid, David Beaudin-Kerr, alias Jam, et Jérémie McEwen     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le trio montréalais rassemble deux générations de rappeurs : les frères Snail Kid et Jam, des groupes Dead Obies et Jam & P-Dox, ainsi que leur père, Robin Kerr, du groupe reggae Uprising. Catherine Perrin soumet leur rap familial au chroniqueur Jérémie McEwen, créateur d'un cours de philosophie du hip-hop au Collège Montmorency, à Laval. Snail Kid, Jam et Jérémie McEwen expliquent à l'animatrice comment le texte et le sous-texte sont également importants en musique rap. 
 
« Le rap m'intéresse depuis longtemps. La philosophie, c'est le domaine dans lequel je suis formé. J'ai finalement voulu joindre mes deux intérêts. Je me suis rendu compte que ça venait beaucoup plus facilement qu'on pourrait le penser, explique Jérémie McEwen à propos de son cours. Il y a beaucoup de philosophie dans le hip-hop et, dans la tradition orale de la philosophie, il y a quelque chose comme un rythme, aussi. »  
 
Il trouve dans des pièces de l'album de Brown, paru le 22 janvier, des plaidoyers sur des questions comme la solitude, également explorée par les philosophes existentialistes français. 
 
Lien à explorer 
« C'est intéressant de mettre en relation des rappeurs avec des grands penseurs », fait remarquer David Beaudin-Kerr, alias Jam. « C'est quelque chose qu'on fait vraiment très peu. On n'a pas beaucoup théorisé le rap comparativement à d'autres formes d'art. » 
 
Les deux frères avouent néanmoins se préoccuper davantage des sonorités que du sens, dans leurs textes. « Il y a un gros travail phonétique et on peut écouter la voix comme un instrument », indique Gregory, alias Snail Kid.  
 
David renchérit : « Je nous vois comme des percussionnistes. » 
 
Le groupe Brown sera en spectacle le 6 février au Club Soda, à Montréal, en première partie du rappeur Koriass.


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Brown sur Facebook
HYPERLIEN - Jérémie McEwen sur Twitter
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 avril 2017

Le Projet Stérone : des filles drôles et un message féministe percutant

7 avril 2017

Pourquoi la satire est essentielle dans les médias

6 avril 2017

Rhodnie Désir : à la recherche des racines noires par la danse

6 avril 2017

La nouvelle vie d'Anthony Kavanagh

6 avril 2017

Sur-vie : Mariloup Wolfe et Luc Picard pastichent la téléréalité

5 avril 2017

Jewish Gangsta : chroniques du New York souterrain des années 1990