ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

International

Le Salvador ravagé par les gangs de rue, les maras

Le lundi 1 février 2016

Le tatouage d'un jeune membre du gang de rue Barrio 18
Le tatouage d'un jeune membre du gang de rue Barrio 18     Photo : Getty images/AFP/Marvin Recinos

En 2015, le Salvador a recensé 140 meurtres pour 100 000 habitants. Cette violence généralisée s'explique surtout par les affrontements entre des gangs de rue, appelés maras. La sociologue Maria Mourani et le journaliste Martin Movilla expliquent à Catherine Perrin l'origine de la criminalité dans ce petit pays d'Amérique centrale. 
 
Une trêve de courte durée 
Selon Martin Movilla, la situation au Salvador est plus incontrôlable qu'elle a déjà été en Colombie ou dans certaines régions du Mexique. Les deux principaux gangs de rue du pays, le Mara Salvatrucha 13 (MS13) et le Barrio 18, avaient négocié une forme de paix en 2012, après des années de guerre ouverte. Mais cette trêve a volé en éclat en 2014 avec l'arrivée du nouveau président, Salvador Sánchez Cerén. 
 
Un État impuissant face au crime 
« Le problème au Salvador, c'est que les maras sont en guerre contre l'État », affirme Maria Mourani. Même l'armée du pays a de la difficulté à arrêter les gangs de rue dans leurs actions. Ces maras comptent plusieurs filières ailleurs en Amérique latine, mais aussi aux États-Unis et au Canada.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Une Québécoise au coeur de la lutte antimine en Somalie

22 mars 2017

Le Japon, enclave monoculturaliste parmi les flux migratoires

15 mars 2017

Laura Codruta Kovesi, icône de la révolte roumaine

9 mars 2017

Famines : un ancien sociologue de l'ONU blâme les multinationales

8 mars 2017

Disparition du vol MH370 : « On nous a menti »

3 mars 2017

Oprah, future candidate présidentielle?