ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Santé

Éducation des enfants : gare à l'attention divisée

Le mardi 26 janvier 2016

Gare à la tentation de diviser son attention vis-à-vis ses enfants, prévient une étude.
Gare à la tentation de diviser son attention vis-à-vis ses enfants, prévient une étude.     Photo : iStock

Vous avez l'habitude de faire autre chose en vous occupant de vos enfants? Une étude californienne non encore publiée suggère qu'un tel comportement des parents pourrait entraîner une perte d'entrain chez les enfants. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, explique à Catherine Perrin ce qu'est la fragmentation comportementale et en quoi les nouvelles technologies nous y exposent.  
 
Menée sur des rats, l'étude de chercheurs californiens nécessite des recherches plus approfondies chez les humains, mais démontre clairement l'effet dévastateur d'une activité mentale partagée. 
 
« La Dre Baram m'a présenté une vidéo spectaculaire, raconte Sonia Lupien. Quand elle a étudié le comportement de ces petits rats à l'adolescence, elle a observé que les petits des mères qui avaient un comportement fragmenté affichaient moins de comportements liés aux jeux et au plaisir en général. Ce ne sont pas des petits qui ont vraiment le goût de jouer. Ce dont elle se rend compte, c'est que ce qui stresse le bébé, c'est la fragmentation du comportement maternel, et non le comportement lui-même. » 


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Garder son cordon ombilical pour mieux guérir dans l'avenir

4 avril 2017

Ces médicaments qu'on prescrit encore malgré les dangers

28 mars 2017

Les trolls, des sadiques qui attaquent en groupe

23 mars 2017

Un langage révolutionnaire pour communiquer avec les autistes

21 mars 2017

L'épuisement parental : quand les parents n'en peuvent plus

17 mars 2017

Un village sur mesure pour les gens atteints de maladies cognitives