ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Science et technologie

L'amnésie à l'ère du numérique, un mythe à défaire

Le mardi 8 décembre 2015

Marie-Claude Ducas et Isabelle Rouleau
Marie-Claude Ducas et Isabelle Rouleau     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

L'abondance d'informations accessibles en ligne fait qu'on se fie souvent à son téléphone, à sa tablette ou à son ordinateur pour conserver les informations utiles. Certains croient que cette nouvelle façon d'utiliser sa mémoire rend plus bête, mais le contraire serait plus vrai. La chercheuse en neuropsychologie Isabelle Rouleau et la journaliste Marie-Claude Ducas expliquent à Catherine Perrin en quoi les nouvelles technologies nous rendent plus intelligents. 
 
« Je dirais que notre cerveau travaille plus, jusqu'à un certain point », souligne Isabelle Rouleau, pour qui c'est l'effort d'apprendre qui compte, et non la simple rétention d'information. « Se souvenir d'un numéro de téléphone n'a aucun intérêt. C'est une information factuelle qui n'opère pas de hiérarchisation. Ce qui est important, c'est de se souvenir de choses en relation avec d'autres choses, qui forment des associations. C'est comme cela qu'on construit notre vision du monde. »  
 
Selon elle, les nouvelles technologies présentent l'information d'une façon motivante, et l'abondance d'informations force le cerveau à constamment trier et élaguer celles-ci.  
 
Le luxe du tri 
Marie-Claude Ducas rappelle que chaque innovation est venue avec sa part de craintes pour la santé, du téléphone traditionnel à la radio. Internet ne fait pas exception.  
 
« Ça nous oblige à être plus intelligents dans notre façon de gérer la connaissance, dit-elle. Avant, on était un peu à la remorque de ce que quelqu'un décidait. On était à la remorque des médias, il fallait avoir lu le journal. [...] Dans les faits, il y a longtemps qu'il se publie bien plus de choses que ce qu'on est capables d'absorber. Mais maintenant, on se donne le droit de se dire : "De toute façon, je ne serai jamais à jour, je n'aurai jamais lu tous les journaux, je n'aurai jamais lu tout ce qui est sur Internet... De quoi ai-je vraiment besoin?" »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Comment la respiration agit sur nos humeurs

28 mars 2017

Ces oiseaux qui tambourinent pour se faire respecter

28 mars 2017

Du venin d'araignée pour soigner les AVC

22 mars 2017

Les bienfaits d'enseigner le codage

21 mars 2017

Les fourmis font de la chimie

21 mars 2017

L'orchidée : mode d'emploi de la plante en pot la plus vendue