ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
24
25
262728
29
30
31
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 25 août 2015


Société

Violence conjugale : un homme qui a tué sa femme se raconte

Gaston Bourdages et Denise Légaré
Gaston Bourdages et Denise Légaré     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Il y a 25 ans, Gaston Bourdages a assassiné sa conjointe de l'époque, Lorraine. Condamné à 7 ans de prison pour homicide involontaire, il a purgé 25 mois de sa peine et a fréquenté des maisons de transition et de nombreux spécialistes. Aujourd'hui, il donne des conférences et publie des livres sur son expérience. Catherine Perrin le reçoit en compagnie de sa conjointe, Denise. 
 
Ancien homme d'affaires, Gaston Bourdages n'avait jamais été violent avant le jour fatidique du 18 février 1989. Il estime avoir atteint, ce jour-là, un point de rupture. « C'est l'aboutissement de 45 ans de bien des choses. C'est ce que j'appelle une vie de barreaux de chaise. La déresponsabilisation faisait partie de mes dynamiques de vie, dit-il. Aucune sorte de violence n'est justifiable, mais elle s'explique. [...] Je porte la responsabilité de ne pas avoir pris rendez-vous à une époque où j'en avais besoin. J'ai eu des chances de le faire, mais j'étais un homme aux comportements irresponsables, et c'était dans ma nature de fuir. »  
 
Il dit avoir appris à écouter, à comprendre et à contrôler ses sentiments en prison. L'écriture a, par ailleurs, été pour lui un outil salvateur. 
 
Grosse erreur 
Denise Légaré est sa femme depuis 2003. Elle et Gaston se connaissaient depuis les années 1960. Elle dit n'avoir jamais craint Gaston. « Je n'ai jamais pensé à ça, dit-elle. Pour moi, ce n'était pas normal qu'il soit violent, parce que je ne l'ai jamais connu comme ça. Je me suis dit que c'était une grosse erreur de parcours. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Gaston Bourdages sur le web

Politique

Les ouvrages politiques, nouveaux outils de relations publiques

Les pages couvertures des livres <i>Stephen Harper : un portrait</i>, de John Ibbitson, <i>Le courage de ses convictions</i>, de Thomas Mulcair, et <i>Terrain d'entente</i>, de Justin Trudeau
Les pages couvertures des livres Stephen Harper : un portrait, de John Ibbitson, Le courage de ses convictions, de Thomas Mulcair, et Terrain d'entente, de Justin Trudeau

Stephen Harper : un portrait, une biographie non autorisée du premier ministre Stephen Harper, paraît en pleine campagne électorale. Catherine Perrin discute de l'utilité des ouvrages politiques, dont les politiciens se servent de plus en plus pour définir leur message, en compagnie de l'analyste politique Daniel Lessard, de l'ancienne députée Marie Grégoire et du professeur de sciences politiques Thierry Giasson. 
 
Selon nos invités, la nouvelle biographie de Stephen Harper ne devrait pas avoir de répercussions sur la présente campagne. Ils y voient un effort journalistique plutôt neutre qui ne renferme aucune bombe susceptible de nuire à la campagne conservatrice. 
 
Crédibilité 
Daniel Lessard, Marie Grégoire et Thierry Giasson décrivent l'étape de la publication d'un livre presque comme un passage obligé pour tout politicien d'envergure. « Ça fait bien, en campagne électorale, de dire : tiens, Justin Trudeau a écrit ce livre-là, souligne Daniel Lessard. Ça apporte une crédibilité. [...] Ce n'est pas innocent. »  
 
Le journaliste précise toutefois que les ouvrages politiques les plus intéressants sont les mémoires que les politiciens publient après leur carrière politique active. Il nomme, à titre d'exemple, Mémoires (2007), de Brian Mulroney, et Attendez que je me rappelle (1986), de René Lévesque.  
 
Mise en marché 
Pour Marie Grégoire, les récents ouvrages de Justin Trudeau (Terrain d'entente, 2014) et de Thomas Mulcair (Le courage de ses convictions, 2015) tiennent carrément de la mise en marché. « C'est une façon de se présenter au public. Surtout pour Justin Trudeau, qui est connu comme "le fils de...". Même chose pour Thomas Mulcair, qui est très connu au Québec, mais qui mérite d'être découvert ailleurs », dit-elle, ajoutant que l'avènement des médias sociaux pourrait amenuiser l'importance de ces ouvrages à l'avenir. 
 
Prise de parole claire 
Thierry Giasson n'y voit pas qu'un geste intéressé. « Dans l'idée d'une carrière politique, il s'agit de se compromettre, de coucher sur papier, d'une façon qui n'est absolument pas anodine, ses idées, explique-t-il. Les écrits restent. Ces idées-là peuvent être revendiquées par les adversaires. Ce sont des engagements importants. Ça demeure une prise de parole claire et concrète qu'on présente à l'électorat. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Daniel Lessard sur le web
HYPERLIEN - Marie Grégoire sur Twitter
HYPERLIEN - Thierry Giasson sur le site du Groupe de recherche en communication politique de l'Université Laval

Société

Flip de fille : rénover et revendre des immeubles au féminin

Marie-Jeanne Rivard
Marie-Jeanne Rivard     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La nouvelle émission Flip de fille lève le voile sur l'univers de Marie-Jeanne Rivard, une entrepreneure générale de 32 ans qui acquiert des immeubles et les rénove pour les revendre à profit. Il s'agit de la série que la chanteuse Marie-Chantal Toupin devait coanimer avant d'être écartée pour ses propos controversés en ligne. Détentrice d'une maîtrise en neuropsychiatrie, Rivard compte 17 « flips » à son actif. Catherine Perrin la reçoit.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Flip de fille sur le web

Arts et culture

Pénurie de cuisiniers : un cercle vicieux pour la restauration

Des apprentis cuisiniers de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ)
Des apprentis cuisiniers de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ)     Photo : Radio-Canada/Hélène Raymond

De plus en plus de jeunes cuisiniers décrochent de leur métier. Les longues heures de travail, les salaires bas et l'instabilité les découragent. Les patrons, eux, déplorent leur rendement à la baisse, pour les mêmes raisons, mais sont dans l'impossibilité d'augmenter les salaires sans faire payer la note aux clients. Lesley Chesterman, critique gastronomique au Montreal Gazette, décrit le cercle vicieux qui cause ce phénomène. 
 
Selon Lesley Chesterman, une partie du problème vient de la formation insuffisante et de l'empressement de la nouvelle génération de cuisiniers. « Pour moi, ça prend 10 ans pour former un bon chef. Maintenant, on leur donne un, deux, trois ans... Ils ne prennent pas le temps de voyager. Ils veulent être chefs très vite. Ils voient les émissions. Tout le monde veut être Gordon Ramsay, déplore-t-elle. C'est une plainte de beaucoup de chefs que les jeunes, maintenant, ne veulent pas travailler fort. Ils veulent devenir des vedettes. Alors, ils commencent à travailler et se disent que laver la salade pendant un an, c'est long. Peler des pommes de terre, c'est long. Mais il faut le faire! Il faut comprendre toutes les étapes. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Pénurie de cuisiniers : Il pourrait manquer jusqu’à 30 000 employés en restauration d’ici 15 ans si rien n’est fait » dans le Journal de Montréal
HYPERLIEN - Family First as Chef Chris Parasiuk Departs Mile-Ex Restaurant Manitoba dans Montreal Eater
HYPERLIEN - « Chef crisis: top restaurants struggle to find reliable chefs » dans The Telegraph
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Science et technologie

Grand Nord : des lacs et des rivières uniques

Un paysage du Grand Nord québécois
Un paysage du Grand Nord québécois     Photo : iStock

Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, prend part à un voyage de pêche dans le Grand Nord québécois. Il a la chance de survoler et de pêcher dans des lacs et des rivières uniques en leur genre. Catherine Perrin le joint par téléphone satellite. Il nous parle notamment du lac à l'Eau Claire, formé par la chute de deux météorites à 200 millions d'années d'intervalle.

Santé

Deux découvertes sur le stress qui pourraient tout changer

Un homme stressé
Un homme stressé     Photo : iStock

La spécialiste en neurosciences Sonia Lupien profite de la rentrée pour aborder deux découvertes récentes sur le stress qui risquent de guider l'année à venir dans le domaine de la santé mentale. Elle explique à Catherine Perrin comment le stress d'un individu peut influer sur celui de son entourage et comment l'administration d'hormones de stress peut avoir un effet calmant. 
 
« Si je vous emmène dans mon labo et vous stresse en mesurant vos hormones de stress, elles vont augmenter », explique Sonia Lupien pour illustrer la découverte sur la résonnance. « Maintenant, si j'emmène Alain (Vadeboncoeur, chroniqueur également assis devant Catherine Perrin) avec vous et l'assois en lui disant : "Je ne te stresserai pas, tu vas seulement regarder Catherine se faire stresser" pendant que vous, vous stressez, les hormones de stress d'Alain vont aussi augmenter. Plus il y a un lien entre deux personnes, plus elles vont résonner. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web

Santé

Gaétan Barrette dévoile le fond de sa pensée aux étudiants

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette
Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette     Photo : PC/Jacques Boissinot

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, donne ces jours-ci une série de conférences destinées aux étudiants en médecine dans les universités. Il a parlé durant quatre heures quinze minutes à l'Université de Montréal, lundi, et fera de même à l'Université McGill mardi. L'urgentologue Alain Vadeboncoeur a assisté à sa première conférence. Il explique à Catherine Perrin l'essence de ses propos.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur le web
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur Twitter
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur dans L’actualité

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
24
25
262728
29
30
31
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Teaser Pas banale, la viemlarge_pas_banale