ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910
11
1213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 11 mars 2015


Santé

Être enceinte sans le savoir, c'est possible

La sage-femme et auteure Isabelle Brabant et Marie-Ève Goupil, cette femme qui a passé presque neuf mois enceinte sans le savoir
La sage-femme et auteure Isabelle Brabant et Marie-Ève Goupil, cette femme qui a passé presque neuf mois enceinte sans le savoir     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Marie-Ève Goupil a accouché le 1er février de Sofia, son troisième enfant, six jours après avoir appris qu'elle était enceinte. Mme Goupil avait passé deux tests de grossesse négatifs avant d'avoir le verdict. Elle pensait à ce moment être enceinte de deux ou trois mois seulement. Comment une telle chose est-elle possible? Catherine Perrin en discute avec la principale intéressée, Marie-Ève Goupil, ainsi qu'avec la psychiatre Marie-Josée Poulin et la sage-femme et auteure Isabelle Brabant. 
 
Mme Goupil continuait d'avoir ses règles et avait engraissé d'environ deux kilos, tout au plus. Sur les conseils de sa mère, qui faisait remarquer qu'elle avait quelque chose de changé, elle a passé un troisième test, cette fois positif.  
 
Un choc après l'autre 
Croyant alors être enceinte de deux ou trois mois seulement, Mme Goupil a tenté de joindre sans succès sa gynécologue. Quelques jours plus tard, le bébé est arrivé. « C'était un choc, un peu, parce que je n'étais pas nécessairement prête pour un troisième bébé, mais j'ai accueilli ça comme une bonne nouvelle », raconte-t-elle. Elle évoque un second choc à l'arrivée de l'enfant. « J'avais le regret de ne pas l'avoir senti bouger en moi. [...] Je me suis dit : mon Dieu, j'ai raté ma grossesse! » 
 
Isabelle Brabant suppose que le cas de Mme Goupil relève d'une conjonction de causes : position du bébé, présence des règles, etc. « Il y a sans doute des petits signes qui sont là, mais on les interprète différemment puisqu'on a mis une croix sur la grossesse. » 
 
Déni possible? 
Marie-Josée Poulin suppose qu'il peut aussi s'agir de déni partiel de grossesse. « Selon l'école psychanalytique, il y a un phénomène de dissociation. La dame est enceinte, mais la réalité de la grossesse a quelque chose de stressant ou d'extrêmement stressant, qui fait en sorte que l'esprit n'interprète plus tout à fait les signaux d'une grossesse comme étant une grossesse, indique la psychiatre. C'est comme s'il y avait une hypnose utérine. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Elle accouche six jours après avoir appris qu'elle était enceinte » dans le Journal de Montréal
HYPERLIEN - Une naissance heureuse sur le site des Éditions Fides

Société

Jean Tremblay persiste et signe : « C'est les caribous avant les ouvriers »

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, dans sa vidéo <i>Appel à solidarité</i>
Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, dans sa vidéo Appel à solidarité     Photo : Youtube

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a fait la manchette, hier, en appelant les syndicats et les travailleurs à se mobiliser contre Greenpeace et les intellectuels, responsables selon lui des pertes d'emplois dans sa région. En entrevue avec Catherine Perrin, il se dit satisfait de son message et des répercussions de sa déclaration. 
 
« C'est ce que je souhaitais. Quand on fait une sortie comme celle-là, on veut qu'il y ait une portée. Je suis très content », indique Jean Tremblay au sujet des nombreux échos de sa vidéo sur différentes tribunes, lundi. 
 
Au sujet de ses propos sur Greenpeace et les intellectuels, il dit : « Je le pense vraiment. » Il précise toutefois qu'il a voulu parler des intellectuels de Greenpeace en particulier, et non des intellectuels au sens large.  
 
« Je ne trouve pas ça normal, je ne trouve pas ça démocratique », déclare-t-il au sujet du rôle de Greenpeace. « Est-ce normal qu'un organisme qui reçoit 300 millions par année établisse des normes et fasse de l'intimidation comme ça? Ce n'est pas à Greenpeace de faire ça, c'est à nos gouvernements. Qu'ils s'en aillent en Chine. On dit que la Chine, c'est la moitié de la pollution du monde. » 
 
Vidéo Appel à la solidarité de Jean Tremblay 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Jean Tremblay mène une charge contre Greenpeace et les intellectuels » sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Jean Tremblay sur le web
HYPERLIEN - Jean Tremblay sur Twitter

Société

La propagande, une arme encore redoutable à l'ère de l'information

La propagande est un outil de mobilisation très utilisé par le groupe armé état islamique.
La propagande est un outil de mobilisation très utilisé par le groupe armé état islamique.     Photo : iStock

Le recrutement tentaculaire du groupe armé État islamique ramène au premier plan la capacité de mobilisation de la propagande. La psychologue Rachida Azdouz, l'historien André Champagne et le professeur en sociologie Éric Pineault tentent, selon leur spécialité respective, de comprendre l'origine du phénomène et ses effets sur les populations de masses.  
 
Un outil de régulation sociale nécessaire?  
« La nouvelle propagande s'adresse à la masse et à la conscience collective », explique Éric Pineault, qui se base sur sa lecture de Propaganda, d'Edward L. Bernays. Il ne faut toutefois pas confondre l'utilisation de la propagande avec les autres formes de communication de masse, comme la publicité, l'information ou le divertissement. Comme l'a dit Bernays, la propagande ne cessera jamais d'exister, rappelle le sociologue. 
 
Propagande : petit cours d'autodéfense  
Rachida Azdouz reconnaît que la propagande est une arme psychologique redoutable, qui fonctionne selon des techniques bien précises. « Le propagandiste a un arsenal langagier qui lui est propre. Il ne cherche pas à provoquer la réflexion, mais l'action. (...) Il défend le gros bon sens, le vrai monde contre la mystification! Il est dans la polarisation », dit-elle. Toutefois, précise-t-elle, on peut se prémunir contre de telles techniques. 
 
Une arme redoutable de mobilisation dans l'histoire  
André Champagne explique l'importance de la propagande à travers l'histoire. De ses débuts dans la religion catholique, au Vatican, en 1613, au Québec référendaire des années 70, en passant par le socialisme français et les mouvements nazis, la propagande a fait partie de tous les combats idéologiques.  
 
Une vidéo de propagande pro-russe 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Article de Slate.fr
HYPERLIEN - Article sur la propagande dans The Atlantic

Société

Le long périple d'un Québécois pour adopter une petite Sierra-Leonaise

Le père adoptif de la petite Ella, Claude Perras
Le père adoptif de la petite Ella, Claude Perras     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Claude Perras est rentré au pays lundi avec la petite Ella, deux ans après avoir commencé ses démarches pour l'adopter en Sierra Leone. Déjà père de quatre enfants, le spécialiste en développement durable était pris dans un labyrinthe administratif. En pleine crise d'Ebola, Citoyenneté et Immigration Canada refusait de délivrer le visa qui aurait permis son retour. La petite Ella est arrivée 10 jours trop tard pour connaître sa grand-mère, morte d'un cancer foudroyant. Catherine Perrin reçoit Claude Perras. 
 
Redonner à l'Afrique 
« J'ai commencé ma carrière en Afrique lorsque j'avais 18 ans. J'ai été exposé à une immense pauvreté. J'ai décidé de m'impliquer en développement international. La vie a été bonne pour moi jusqu'à maintenant. Ma partenaire et moi avons décidé qu'on voulait redonner quelque chose à l'Afrique et à un enfant qui avait très peu de perspectives », explique Claude Perras au sujet de son désir d'adopter cette enfant.  
 
Grand manque d'humanité 
Il estime que tout s'est déroulé rondement du côté de la Sierra Leone, où il a un droit de résidence. Il déplore cependant que Citoyenneté et Immigration Canada ait ralenti sa démarche, même si les fonctionnaires savaient que la Sierra Leone était en crise et que la mère de Claude Perras était au plus mal. Selon lui, CIC cherchait à prouver que le jugement d'adoption sierra-léonais était frauduleux. 
 
« Ce que je retire de tout ça, c'est un très grand manque d'humanité au niveau de Citoyenneté et Immigration Canada. Je sympathise et j'ai énormément de pensées pour les Canadiens et les autres non-Canadiens qui ont à composer avec cette machine », affirme-t-il.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pétition pour le vis d'Ella au Canada sur Facebook
HYPERLIEN - « Un père ramène sa fille adoptive de la Sierra Leone au terme d'un périple imprévu » sur ICI Radio-Canada.ca

Arts et culture

Récemment à l'émission : Roy Dupuis révèle l'héritage amérindien insoupçonné des Québécois

Le comédien Roy Dupuis
Le comédien Roy Dupuis     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le comédien Roy Dupuis assure la narration du documentaire L'empreinte, d'Yvan Dubuc et Carole Poliquin, qui tente d'établir l'influence des cultures amérindiennes sur la culture québécoise. Le documentaire est présenté à l'occasion des Rencontres internationales du documentaire de Montréal. Catherine Perrin s'est entretenue avec lui en novembre dernier. Réécoutez l'entrevue ici.

Science et technologie

L'exposition aux produits chimiques pourrait expliquer l'autisme

Cette semaine, au bureau des études, les journalistes scientifiques Binh An Vu Van et Mario Masson nous parlent, entre autres, de l'exposition aux produits chimiques comme facteur déterminant de l'autisme. Il est également question des préférences musicales des chats.  
 
Références des sujets traités  
 
Des données recueillies pendant le développement de nouveaux médicaments seraient perdues –   Communiqué de presse de l'université McGill  
 
L'exposition aux produits chimiques serait un facteur déterminant de l'autisme – Article dans le Science Daily  
 
De faux souvenirs implantés pendant votre sommeil – Article dans The Guardian 
 
Les chats ont des préférences musicales – Article dans The Gardian  
 

Société

La simplicité volontaire est-elle encore d'actualité?

Henry Thoreau, philosophe et essayiste
Henry Thoreau, philosophe et essayiste     Photo : Getty Images

Le philosophe, essayiste et poète américain Henry Thoreau est le père de la simplicité volontaire. Cette philosophie prône un retour aux sources et une vie dans la nature. Une causerie sur l'oeuvre de Thoreau sera présentée à Québec et à Montréal la semaine prochaine. Catherine Perrin en discute avec Denis Lavalou, comédien et metteur en scène et Daniel Desroches, professeur en philosophie et conférencier.  
 
Le groupe de simplicité volontaire de Québec et le Théâtre Complice présentent un spectacle de lecture théâtrale autour de trois oeuvres de Henry David Thoreau le 16 mars, 19 heures 30, à Québec et le 18 mars, 20 heures, à Montréal.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Spectacle lecture théâtrale : Une causerie avec Henry Thoreau

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910
11
1213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant