ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16171819
20
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : �mission du vendredi 20 mai 2016


Société

Lavage de la semaine : Robert Poëti, calèches et Richard Martineau

Rafaële Germain et Youri Chassin
Rafaële Germain et Youri Chassin     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

L'auteure et chroniqueuse Rafaële Germain et l'économiste et directeur de la recherche à l'Institut économique de Montréal Youri Chassin passent en revue les événements marquants de l'actualité. Rafaële Germain aimerait savonner la langue de Dominique Savoie, sous-ministre au ministère des Transports, pour son attitude vis-à-vis de son ministre, Robert Poëti. Youri Chassin aimerait plutôt savonner celle du maire de Montréal, Denis Coderre, pour sa décision d'imposer un moratoire sur les calèches à Montréal. 
 
Il est également question de l'achalandage des musées, de l'Hôpital général juif de Montréal, de la crise économique et politique au Venezuela, du taux de diplomation dans les commissions scolaires de langue française et des permis d'Uber.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Youri Chassin sur Twitter
HYPERLIEN - Rafaële Germain sur le site des éditions Libre expression

Sports

Rugby au féminin : l'intelligence dans l'intensité

Catherine Leclerc, Élisabeth Langevin et Anne-Julie Charron
Catherine Leclerc, Élisabeth Langevin et Anne-Julie Charron     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Sport voisin du football, le rugby est un sport de contact qui demande lui aussi le sens de la stratégie. Ses adeptes l'aiment, parce qu'il rassemble les bons côtés de différents sports, mais aussi parce qu'il requiert et stimule l'esprit d'équipe. En compagnie de l'animateur Michel Désautels, féru de rugby, trois joueuses, Catherine Leclerc, Élisabeth Langevin et Anne-Julie Charron, expliquent à Catherine Perrin comment ce « sport de brutes joué par des gentlemen » se conjugue au féminin. 
 
Le rugby est de plus en plus populaire au Québec, où le nombre d'équipes a presque doublé depuis la fin des années 2000. Aux Jeux olympiques de Rio, cet été, le rugby marquera un retour dans une formule à sept joueurs. « Le rugby va probablement faire des adeptes avec l'apparition de cette version, estime Michel Désautels. Même sans connaître les règles, les gens vont vite aimer la vitesse et la qualité [du jeu]. D'un point de vue physique, c'est hallucinant! » 
 
Ne pas craindre le contact 
Catherine Leclerc juge bon que les joueuses ne portent qu'un équipement de protection minimal. « Il n'y a pas de faux sentiment de sécurité. Le plaquage est une forme de jeu qui est beaucoup plus encadrée et réglementée que, par exemple, au football, dit-elle. Avoir peur du contact n'est pas une bonne attitude. Je dis tout le temps aux recrues : "Ne pensez pas. Vous avez décidé de poser une action, allez-y jusqu'au bout. Si vous hésitez, c'est là qu'il y a des chances de blessures." » 
 
 Partie de rugby opposant les Nomades de Laval aux Locks de Saint-Lambert Partie de rugby opposant les Nomades de Laval aux Locks de Saint-Lambert Photo : Réjean Poudrette 
 
« J'ai joué longtemps au basketball, au soccer, puis au football fanion. Le rugby, c'est un peu un mélange de tous ces sports, indique Élisabeth Langevin. Il s'agit un peu d'apprendre à gérer les contacts. C'est complètement différent de ce que j‘ai fait, mais en même temps, c'est un mélange de tous ces sports. Puis, il y a l'esprit d'équipe : quand on est sur un terrain, il faut se soutenir... Ce n'est pas un sport individuel! » 
 
Transformer l'agressivité en intensité 
« C'est une bonne façon de gérer son stress après une journée de travail, affirme Anne-Julie Charron. Je pense qu'il faut trouver la différence entre agressivité et intensité. Souvent, il faut tirer l'agressivité [des autres] à son avantage. Les filles qui sont agressives sont celles qui ne sont pas nécessairement capables de bien transformer cette intensité-là. On n'a qu'à jouer un petit peu dans leur tête et on s'en sort relativement bien. »

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Le rugby : une naissance olympique sur Première PLUS
HYPERLIEN - Les Locks de Saint-Lambert sur le web
HYPERLIEN - Les Nomades de Laval sur le web

Société

Calèches : des solutions pour accueillir les chevaux écartés par le moratoire

Une fille donne une carotte à un cheval dans le Vieux-Montréal.
Une fille donne une carotte à un cheval dans le Vieux-Montréal.     Photo : PC/Paul Chiasson

À la suite de l'annonce d'un moratoire sur les calèches à Montréal, des cochers mécontents ont annoncé devoir faire euthanasier leurs montures, puisqu'ils n'auront pas les revenus suffisants pour les entretenir. L'organisme Galahad, qui promeut le bien-être et la défense des droits des chevaux, s'est porté volontaire pour trouver des refuges aux bêtes menacées. Me Nellie Benoît, membre du conseil d'administration de Galahad, explique à Catherine Perrin pourquoi le moratoire sur les calèches est une bonne chose en dépit du remous que cela crée.  
 
« Notre priorité est que les chevaux de Montréal ne soient pas envoyés à l'abattoir bientôt. Puisque nous avons 200 refuges à travers la province, nous sommes en mesure de les accueillir, ces chevaux-là, indique Nellie Benoît. Nous sommes ouverts à toutes les options. Nous sommes prêts à nous asseoir et à discuter avec [les propriétaires] pour nous assurer que les chevaux seront bien traités dans la prochaine année. » 
 
Sérieux problème 
L'organisme aimerait également être consulté en vue de la nouvelle réglementation qui sera adoptée l'an prochain, et qui devrait permettre le retour des calèches : « Galahad n'est pas contre l'industrie de la calèche en général. Mais, c'est sûr qu'on a entendu beaucoup de gens se manifester, que ce soit des employés ou des inspecteurs qui sont allés visiter les écuries... Il y avait un sérieux problème avec l'industrie de la calèche à Montréal. On salue donc la décision du maire Coderre. » 
 
Il est également question de l'exposition Des chevaux et des hommes : la collection Émile Hermès, présentée au musée Pointe-à-Callière de Montréal jusqu'au 16 octobre.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Pas de calèches pendant un an dans les rues du Vieux-Montréal sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Galahad sur le web
HYPERLIEN - Galahad sur Facebook
HYPERLIEN - Des chevaux et des hommes : la collection Émile Hermès sur le web

Arts et culture

Catherine-Anne Toupin bien accueillie en Grande-Bretagne

Catherine-Anne Toupin
Catherine-Anne Toupin     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La comédienne et auteure a récemment séjourné au Royaume-Uni, où sa pièce À présent a été traduite et a obtenu un grand succès! Right Now a été présentée à Bath, à Londres et à Édimbourg. Catherine-Anne Toupin en a profité pour y travailler sur sa prochaine pièce. Elle explique à Catherine Perrin qu'elle a pris cette aventure comme une « tape dans le dos ».

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Catherine-Anne Toupin sur Facebook

Cinéma

A Bigger Splash : un film stylisé à l'excès, mais prenant

Matthias Schoenaerts et Tilda Swinton dans <i>A Bigger Splash</i>, de Luca Guadagnino
Matthias Schoenaerts et Tilda Swinton dans A Bigger Splash, de Luca Guadagnino     Photo : facebook.com/abiggersplash

« On est dans une version beaucoup plus rock'n'roll et beaucoup moins Saint-Tropez de La Piscine », dit Helen Faradji au sujet de l'adaptation du film culte de Jacques Deray par Luca Guadagnino. « Le problème, avec ce style-là, est qu'il est accompagné d'une direction photo très crue, très froide, mais c'est tellement gratuit, qu'au bout d'un moment, on se demande : "Ce plan-là, il sert à quoi?" Ça parasite un film qui oublie un peu son récit. » Georges Privet a relevé maints défauts au film, mais soutient qu'il reste en tête : « Je n'étais pas convaincu en sortant, mais ça n'arrête pas de me travailler! »  
 
Bande-annonce du film A Bigger Splash 
 
 
Il est également question des films Callshop Istanbul, de Hind Benchekroun, et À la vie, de Jean-Jacques Zilberman. 
 
Bande-annonce de Callshop Istanbul 
 
 
Bande-annonce d'À la vie 

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Helen Faradji sur Twitter
HYPERLIEN - Georges Privet sur le web

Musique

La Pentecôte : les cantates sacrées de Bach revisitées par Eric Milnes

Pochette de l'album <i>La Pentecôte</i>, de l'ensemble Montréal Baroque sous la direction d'Eric Milnes, paru sous étiquette Atma Classique
Pochette de l'album La Pentecôte, de l'ensemble Montréal Baroque sous la direction d'Eric Milnes, paru sous étiquette Atma Classique

« On prend beaucoup de liberté, même dans la balance, dans la façon de poser des accords. J'ai été très surpris en entendant ça », dit Frédéric Lambert au sujet du nouvel opus de l'ensemble Montréal baroque, sous la direction d'Eric Milnes. Le disque renferme ce qu'il est convenu d'appeler, en musique classique, des parodies, qui n'ont rien à voir avec la moquerie, mais qui sont plutôt des réinterprétations des morceaux choisis. Frédéric Lambert est formel : « C'est un très, très beau disque. » 
 
Il est aussi question du volet violon du Concours musical international de Montréal, dont les quarts de finale auront lieu du 23 au 25 mai, la demi-finale, les 27 et 28 mai, et la finale, les 30 et 31 mai.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Concours international de musique de Montréal sur le web
HYPERLIEN - Frédéric Lambert sur Twitter

Science et technologie

Boucar Diouf en route vers une autre saison de La nature selon Boucar

Boucar Diouf
Boucar Diouf     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le biologiste, humoriste et animateur reprendra dès demain la barre de son émission combinant vulgarisation scientifique et questions sociales, pour une troisième saison. Il s'intéressera cette année aux coccinelles asiatiques et au choc thermique, à la mouffette et au rejet, à l'ours et aux vertus du jeûne ainsi qu'à maints autres sujets. Boucar Diouf donne à Catherine Perrin un aperçu de son émission sur les bactéries. 
 
La nature selon Boucar chantée par Joëllie Diouf 
 
 
L'émission La nature selon Boucar est diffusée les samedis à 11 h sur ICI Radio-Canada Première.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - La nature selon Boucar sur le web
HYPERLIEN - Boucar Diouf sur le web

Arts et culture

Ces artistes qui ont connu la censure

L'humoriste George Carlin, vu ici en 2004, a déjà fait face à la censure.
L'humoriste George Carlin, vu ici en 2004, a déjà fait face à la censure.     Photo : Getty/Getty Images Entertainement/Stephen Chernin

De George Carlin à Jimmy Carr en passant par Pierre Desproges, de nombreux artistes ont eu maille à partir avec les autorités responsables de la censure au fil des ans. Certains ont perdu des emplois à cause de leurs propos, tandis que d'autres se sont carrément fait arrêter. Dans la foulée de la visite de Dieudonné au Québec et de l'affaire Mike Ward et Guy Nantel aux Olivier, la critique Helen Faradji relève pour Catherine Perrin quelques cas où la liberté d'expression a véritablement été mise à mal.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Helen Faradji sur Twitter

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16171819
20
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Derni�re baladosiffusion disponible

Médium large

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant