ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
2526272829
30

Les meilleurs moments : Émission du mardi 5 avril 2016


Arts et culture

Rita Lafontaine : un amour infini du théâtre

La comédienne québécoise Rita Lafontaine est décédé lundi soir à l'Hôtel-Dieu de Montréal à 76 ans.
La comédienne québécoise Rita Lafontaine est décédé lundi soir à l'Hôtel-Dieu de Montréal à 76 ans.     Photo : PC/André Pichette

« La meilleure façon que j'ai de lui rendre hommage, c'est de jouer », dit la comédienne Guylaine Tremblay, en réaction à la mort de la comédienne Rita Lafontaine lundi soir, à l'âge de 76 ans. Elle s'attendait à la voir à la première d'Encore une fois, si vous le permettez, cette semaine. Michel Dastous, scénariste ayant travaillé avec Rita Lafontaine sur la série Le retour, se souvient d'une femme de théâtre intéressée par l'humanité. « Rita fait partie de ma famille artistique depuis très longtemps », dit-il.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La comédienne Rita Lafontaine s''éteint à 76 ans sur ICI Radio-Canada.ca

Société

Les brutes : des capsules web provocantes sur des sujets chauds

Judith Lussier et Lili Boisvert
Judith Lussier et Lili Boisvert     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Lili Boisvert et Judith Lussier coaniment une nouvelle série dans laquelle elles explorent les thèmes de l'heure, du harcèlement virtuel au sexisme grammatical en passant par la viande. Toutes deux connues pour leur franc-parler et leur côté provocateur, les chroniqueuses promettent de jeter un regard sans compromis sur des sujets chers à la génération Y. Elles expliquent à Philippe Desrosiers en quoi leurs capsules se distingueront du travail des youtubeurs. 
 
Les capsules de la série Les brutes seront mises en ligne à partir du 8 avril, à raison de deux capsules par vendredi.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les brutes sur le web
HYPERLIEN - Les brutes sur Facebook
HYPERLIEN - Judith Lussier sur Twitter
HYPERLIEN - Judith Lussier dans Métro
HYPERLIEN - Lili Boisvert sur Twitter
HYPERLIEN - Lili Boisvert dans Urbania

Arts et culture

21 jours : aventures hors de sa zone de confort

Hugo Meunier, Stéphanie Lapointe et Eza Paventi
Hugo Meunier, Stéphanie Lapointe et Eza Paventi     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La série immersive, pour laquelle des personnalités sont placées dans des situations qu'elles ne connaissent pas, est de retour pour une deuxième saison. Le journaliste Hugo Meunier travaillera dans un centre de la petite enfance (CPE), la documentariste Eza Paventi deviendra assistante à la réalisation de films pornographiques et la chanteuse Stéphanie Lapointe travaillera auprès de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Le trio explique à Philippe Desrosiers pourquoi de telles expériences demandent de l'humilité. 

21 jours | Dans l'industrie de la pornographie

Pour ce premier épisode de la nouvelle saison 21 jours, Eza Paventi se joint à l'équipe de Pegas Productions, le plus gros joueur québécois de l'industrie de la pornographie. Elle explorera les coulisses de cet univers en tant qu'assistante de Nicola Lafleur, fondateur et propriétaire de l'entreprise.http://tv5.ca/21-jours mardi 21h

Posté par TV5.ca sur lundi 4 avril 2016

 
La série 21 jours sera diffusée les mardis à 21 h sur TV5 à partir du 5 avril.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - 21 jours sur le web
HYPERLIEN - 21 jours sur Facebook

Santé

La longueur des doigts pourrait trahir la préférence sexuelle

Des doigts de bonne humeur
Des doigts de bonne humeur     Photo : iStock

Longtemps soupçonné, le lien entre la longueur des doigts et l'orientation sexuelle a été démontré par une récente étude du chercheur américain Marc Breedlove. Cette corrélation s'explique par le fait que les gènes qui contrôlent le développement du système génito-urinaire agissent aussi sur la formation des doigts. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, résume les conclusions de cette étude et rappelle qu'elle ne tient pas compte des autres facteurs qui déterminent l'orientation sexuelle.  
 
Cette corrélation se mesurerait en calculant le rapport entre la longueur de l'index et celle de l'annulaire, soit les deux doigts témoignant de l'exposition à la testostérone. Cet indice est d'emblée plus petit chez l'homme, dont l'index est en général plus court que l'annulaire, que chez la femme, dont l'index et l'annulaire sont en général de longueur égale. 
 
Donc, contrairement à ce qu'on pourrait croire, les hommes et les femmes homosexuels portent les signes d'une plus grande exposition à la testostérone que les hommes et les femmes hétérosexuels.  
 
La différence au bout des doigts 
« L'auteur est allé dans un festival gai à San Francisco et a demandé aux gens de montrer leurs doigts, raconte Sonia Lupien. Les hommes homosexuels avaient un indice beaucoup plus masculinisé que les hommes hétérosexuels. Il a fait la même chose chez des femmes homosexuelles, et a montré qu'elles avaient un coefficient aussi plus masculinisé que les femmes hétérosexuelles. Et chez les populations hétérosexuelles, plus vous avez de partenaires sexuelles, plus vous avez un indice masculinisé. Et si on leur donne l'occasion de discuter avec des hommes, les femmes vont donner une meilleure évaluation du degré d'attrait à des hommes qui ont un plus petit indice. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Conférence Ayoye! Douleur et santé mentale sur le web
HYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web

Consommation

Les 9 grands défis du monde de la restauration

Salle à dîner d'un restaurant
Salle à dîner d'un restaurant     Photo : iStock

Dans un article du magazine GQ, le chef américain David Chang énonce cinq problèmes qui peuvent tuer les restaurants, des départs prématurés des chefs aux prix trop bas des plats. La critique gastronomique Lesley Chesterman ajoute à cette liste d'autres problématiques qu'elle a elle-même observées. Au micro de Philippe Desrosiers, elle fait le décompte des facteurs qui font ou défont la santé d'un restaurant. 
 
« Dans les écoles de cuisine, je crois qu'on devrait donner autant de cours de cuisine que de cours de gestion et de comptabilité, parce que les chefs d'aujourd'hui sont obligés d'être autant des hommes et des femmes d'affaires que des cuisiniers, affirme Lesley Chesterman. Beaucoup de restaurants ferment en laissant beaucoup de dettes derrière et ça, ça touche aussi les producteurs. » 
 
Les 5 grands défis de la restauration selon David Chang 
 
1) Trop de bons chefs quittent les cuisines professionnelles; 
 
2) Il faut trouver une façon de payer les cuisiniers un salaire raisonnable;  
 
3) Les chefs et restaurateurs devraient « cloner » les restaurants qui fonctionnent bien; 
 
4) Les plats de restaurant ne sont pas assez chers; 
 
5) Il faut arrêter de penser que les chefs et restaurateurs sont riches.  
 
Les 4 grands défis de la restauration selon Lesley Chesterman 
 
1) La gestion est primordiale. Avec la forte concurrence, le bon chef n'est pas nécessairement celui qui cuisine de super plats qui réussit, mais celui qui sait faire des miracles à la fois dans la cuisine et dans le bureau, devant sa liste de dépenses. 
 
2) Devant la pénurie d'employés, les chefs et restaurateurs ne peuvent plus exploiter les employés. L'ambiance au travail doit aussi être correcte. 
 
3) Si un chef est obligé d'augmenter ses prix, le client doit être encore plus choyé. Un plat à 50 $ doit être parfait et le service qui accompagne un repas coûteux doit être courtois.  
 
4) Trouver un moyen de profiter de l'effet Airbnb au moyen de plateformes communautaires comme EatWith.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - EatWith
HYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Santé

CUSM : un casse-tête qui montre les failles des PPP

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)
Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)     Photo : Radio-Canada/Anne-Louise Despaties

La poursuite de 330 millions de dollars déposée par un consortium mené par SNC-Lavalin n'est que le dernier d'une longue série d'obstacles dans le dossier de la construction du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Les frais d'avocat s'accumulent, les budgets débalancés laissent envisager la fermeture d'unités, et des installations ont fait défaut. L'urgentologue Alain Vadeboncoeur explique à Philippe Desrosiers en quoi la formule du partenariat public-privé (PPP) n'a pas tenu ses promesses dans le cas présent. 
 
« C'était presque le paradis sur terre, les PPP, en 2007, 2008, 2009, quand ces grandes discussions avaient lieu. On nous promettait tout, notamment que les PPP empêcheraient toute fraude, que tout le risque serait transféré aux promoteurs privés et qu'il n'y aurait pas de dépassements de coûts, rappelle Alain Vadeboncoeur. Si on commence par la fraude, il faut quand même se rappeler qu'il y a actuellement une enquête sur ce qu'on décrit comme la plus grande fraude de l'histoire. [...] La question du risque en est une autre, mais en fait, on sait très bien que la formule a changé au fil du temps et que le gouvernement a pris de plus en plus de risques. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - CUSM: Barrette peu impressionné par la poursuite de SNC-Lavalin sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Le CUSM est officiellement ouvert, mais les irritants restent nombreux sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur le web
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur Twitter
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur dans L’actualité

Science et technologie

Des livres animaliers pas comme les autres pour enfants et ados

Quelques-uns des livres présentés par Pierre Gingras durant sa chronique.
Quelques-uns des livres présentés par Pierre Gingras durant sa chronique.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le jeune public a l'embarras du choix pour lire sur les chats, les chiens et les oiseaux, mais qu'en est-il des chauves-souris, des araignées, des acariens ou même des morpions? Des collections telles Les petits dégoûtants, Les 400 coups et Delachaux et Niestlé présentent des ouvrages sur ces bêtes moins connues, qui savent conjuguer apprentissage et plaisir. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, les présente à Philippe Desrosiers.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
2526272829
30

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant