ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
25
26
272829
30

Les meilleurs moments : Émission du mardi 26 avril 2016


Société

Les bons et les mauvais côtés d'avoir l'air jeune

Paul Journet et Juliette Gosselin
Paul Journet et Juliette Gosselin     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Les gens qui paraissent jeunes doivent redoubler d'efforts pour être pris au sérieux et rappeler au monde leur âge véritable. Ils sont souvent moins rapidement touchés par les affres du vieillissement, mais peuvent aussi se voir privés de rôles ou d'occasions intéressantes. Trois personnalités aux visages poupins, le journaliste Paul Journet, la comédienne Juliette Gosselin et le chef cuisinier Danny St Pierre, expliquent à Catherine Perrin ce qu'ils doivent faire pour faire oublier leur apparence. 
 
« Il y a quand même plusieurs avantages, dit Paul Journet. Parfois, les gens peuvent avoir une attitude beaucoup plus paternelle ou maternelle [envers nous], et pas du tout de façon péjorative ou agaçante. Les gens peuvent être plus intéressés à parler à quelqu'un qui appartient à la "relève". » 
 
Portes fermées 
« Souvent, on ne veut pas me voir en audition, parce que j'ai l'ai trop jeune », déplore Juliette Gosselin, tout en convenant que son milieu repose sur l'image. « Une fois qu'on a cassé cette image, les gens ont plus confiance [en nous]. Encore faut-il avoir l'occasion de le faire. » 
 
Déjouer les apparences 
« En restauration, c'est sûr qu'on s'attend toujours à voir un chef à chapeau avec les cheveux un peu blancs, convient Danny St Pierre. Peu importe l'âge, je pense que si on a un regard moindrement intelligent, si le propos se tient, les autres embarqueront dans l'aventure. Moi, je n'en ai jamais senti le désavantage. Ça ne m'a jamais empêché de faire du bon commerce. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Paul Journet sur Twitter
HYPERLIEN - Danny St Pierre sur le web
HYPERLIEN - Danny St Pierre sur Twitter

Environnement

L'ex-dirigeant de Rona veut ramener l'humain dans les affaires

Robert Dutton
Robert Dutton     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Robert Dutton cosigne Pour une écologie intégrale, un essai sur la nécessité de redéfinir l'économie en fonction de valeurs plus humaines. Selon lui, la véritable efficacité passe par une pleine intégration des employés dans le processus de décision. L'abdication de nos dirigeants au profit d'intérêts étrangers témoigne d'un mépris des individus. Robert Dutton explique à Catherine Perrin pourquoi les changements doivent venir des politiciens et des dirigeants. 
 
« Je suis très content qu'il y ait des gens qui s'indignent. Le mouvement de [Bernie] Sanders, aux États-Unis, m'interpelle beaucoup. Ce qui se passe en ce moment en France aussi. Je pense qu'il faut que les gens prennent la parole, trouvent des espaces. Il faut appuyer les orphelins politiques, appuyer cette réflexion des gens qui disent : "On ne se retrouve plus parce que les politiciens qu'on choisit pour nous représenter ne sont pas là pour le faire pour nous" », affirme Robert Dutton.  
 
« Pendant 22 ans, j'ai été président de l'organisation de Rona, et c'était mon projet de vie de prouver qu'on pouvait construire une grande entreprise avec des [valeurs] non négociables fortes, qui créent une culture où on va mettre la personne au cœur du projet d'entreprise. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pour une écologie intégrale sur le web
HYPERLIEN - Robert Dutton dans Les Affaires

Arts et culture

Luzia : le Cirque du Soleil dans l'oeil de Brigitte Poupart

Brigitte Poupart
Brigitte Poupart     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La metteure en scène, comédienne et réalisatrice collabore pour la première fois avec le Cirque du Soleil pour le nouveau spectacle Luzia. Librement inspiré du Mexique, il se veut une ode poétique et acrobatique à la culture de ce pays. Brigitte Poupart parle à Catherine Perrin du défi de travailler avec un mégaphone dans différentes langues et de superviser 44 artistes de 15 pays différents qui risquent leur vie chaque jour. 
 
Le spectacle Luzia est présenté sous le Grand Chapiteau du Vieux-Port de Montréal jusqu'au 17 avril.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le Cirque du Soleil sur le web
HYPERLIEN - Brigitte Poupart sur Twitter

Art de vivre

Alimentation : comment réduire la taille des portions

Sur cette photo, le verre et l'assiette de grand format sont de taille semblable à ce qui est utilisé en restauration de nos jours, alors que le verre et l'assiette de petit format représentent les standards des retsaurants d'antan.
Sur cette photo, le verre et l'assiette de grand format sont de taille semblable à ce qui est utilisé en restauration de nos jours, alors que le verre et l'assiette de petit format représentent les standards des retsaurants d'antan.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le problème des portions trop grosses est partout, pas seulement aux États-Unis. Une part de pâtes cuites ne devrait représenter que 150 g, soit la taille d'une balle de tennis, et une portion de viande cuite, 80 g, soit la taille d'un paquet de cartes. Pourtant, les portions que nous mangeons au restaurant et à la maison sont souvent démesurées. La critique gastronomique Lesley Chesterman donne quelques trucs pour enrayer le problème. 
 
« On met toujours plus [de nourriture] dans l'assiette que moins. [...] Si vous voulez voir à quel point nos habitudes ont changé, regardez les assiettes de votre grand-mère, ou allez chez les antiquaires pour voir à quel point les assiettes ont augmenté de taille », souligne Lesley Chesterman. 
 
Dans les restaurants, un client doté d'un verre de grande taille boira 9 % de plus qu'un client doté d'un verre de taille modeste. De plus, la critique demande : « Quand est-ce que les muffins sont devenus des gâteaux? » 
 
Les 4 trucs de Lesley Chesterman pour réduire les portions de nourriture 
1. Diversifiez davantage les menus : au lieu de prendre seulement une portion de pâtes, prenez des pâtes avec de la salade.  
 
2. Variez la formule entrée-plat-dessert : prenez plus d'entrées ou prenez un plat pour deux, ou encore un dessert pour trois. Rapportez les restes.  
 
3. Prenez toujours de l'eau avec votre vin. Non seulement c'est meilleur pour la santé, mais ça fait boire moins.  
 
4. Représentez-vous mentalement le poids de vos portions en pesant des aliments au moyen d'une balance à la maison. Imaginez-vous de quoi auraient l'air 10 livres de beurre sur votre corps.  
 
À gauche, un muffin provenant d'un café de la chaîne Java U. À droite, un muffin fait maison avec un moule conventionnel À gauche, un muffin provenant d'un café de la chaîne Java U. À droite, un muffin fait maison avec un moule conventionnel Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Santé

Un physiothérapeute dévoile 99 façons de prévenir les effets du vieillissement

Denis Fortier
Denis Fortier     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Marcher 6000 pas par jour pour combattre l'arthrose et préserver les fonctions cognitives, écarter les doigts pour contrer la perte de force dans la main... Voilà le genre de conseil que Denis Fortier prodigue dans son deuxième livre. Celui-ci donne des petits trucs pour des gens de tous les âges qui visent à améliorer leurs capacités cardiovasculaires, à stimuler leur équilibre, à prévenir l'ostéoporose et autres maux reliés au vieillissement. Denis Fortier explique à Catherine Perrin pourquoi il a lui-même servi de mannequin pour les photos du livre. 
 
« Il y a plein, plein de nouvelles études scientifiques qui documentent, par exemple, que des personnes de 80, de 85 ou de 90 ans peuvent aller chercher plus de masse musculaire et plus de force dans un court laps de temps en faisant des exercices à une intensité élevée, indique Denis Fortier. Tout le monde perd un peu de force musculaire avec les années. De 50 à 70 ans, on perd environ 8 % de masse musculaire par décennie. C'est un peu comme si l'on avait un réservoir d'eau qui coulait un peu, mais ce n'est pas parce que le réservoir coule qu'on ne peut pas rajouter de l'eau! »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - 99 façons de prévenir le vieillissement sur le web
HYPERLIEN - Denis Fortier sur le web
HYPERLIEN - Denis Fortier sur Twitter

Santé

Le miracle des bébés condors en direct sur Internet

Un des condors du nid de la réserve faunique de Hopper Mountain, en Californie
Un des condors du nid de la réserve faunique de Hopper Mountain, en Californie     Photo : allaboutbirds.org

Une caméra web installée en permanence dans un nid de condors situé dans la réserve faunique de Hopper Mountain, en Californie, permet d'assister en direct à l'évolution d'une famille reconstituée de ces rapaces à l'apparence sordide. Le couple et son rejeton sont les fruits d'efforts pour sauver l'espèce, menacée par le braconnage et la pollution : les parents sont d'origines différentes et le bébé a été remplacé à leur insu. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, parle à Catherine Perrin du déclin et de la résurgence des condors en Amérique. 
 
Caméra web en direct d'un nid de condor à Hopper Mountain, en Californie 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Une famille de condors sur caméra web sur le site All About Birds

Santé

Électrosensiblité : pas de lien avec les ondes, selon un nouveau rapport

Aucune preuve scientifique ne permet d'établir un lien entre les ondes cellulaires et l'électrosensibilité, qui touche de 2 à 15 % de la population.
Aucune preuve scientifique ne permet d'établir un lien entre les ondes cellulaires et l'électrosensibilité, qui touche de 2 à 15 % de la population.     Photo : iStock

Un rapport de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), chargé d'évaluer les effets sur la santé des ondes et des radiofréquences, ne signale aucun lien entre ces phénomènes et les problèmes d'électrosensiblité, qui touchent de 2 à 15 % de la population. L'étude reconnaît néanmoins le problème d'électrosensibilité et recommande de poursuivre la veille scientifique. L'urgentologue Alain Vadeboncoeur fait le point sur les données scientifiques connues à ce jour sur ce syndrome mal compris.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Évaluation des effets sur la santé des champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences sur le site de l''INSPQ
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur le web
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur Twitter
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur dans L’actualité

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
25
26
272829
30

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant