ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 1 mars 2016


Société

Mentors personnels : des guides pour une vie plus épanouie

Annie Germain, Céline Legault et Alain Simard
Annie Germain, Céline Legault et Alain Simard     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Ils ne sont ni psychologues ni gourous, mais leur approche s'y apparente parfois. Ceux qu'on appelle communément « coachs de vie » ont pour mission de fournir une aide dans l'atteinte de buts précis sur le plan professionnel, amoureux, social ou autre. Trois d'entre eux, Céline Legault, Annie Germain et Alain Simard, expliquent à Patrick Masbourian les principes de la programmation neurolinguistique (PNL), sur lesquels repose leur métier.  
 
Une formation de 1000 heures est requise pour obtenir la certification de mentor, qui n'est pas encore régie par un ordre professionnel.  
 
Vision élargie 
« On travaille sur les schémas, c'est-à-dire qu'on amène la personne à avoir une vision plus large de ce qu'elle vit, indique Annie Germain. Il peut s'agir de se mettre dans les bottines d'une autre personne avec qui on vit. Ça va faire une brèche dans les modèles mentaux [du client]. De nouvelles occasions, de nouvelles solutions vont émerger pour lui. »  
 
Géographie du changement 
« Quelqu'un est à un point A, il veut s'en aller à un point B... On voit un peu quelle est la problématique, comment on peut se rendre [à l'objectif souhaité], dit Alain Simard. Très souvent, il s'agit de nettoyer, entre les deux, les peurs, les croyances limitantes, et aussi de trouver des outils qui vont faire que cette personne sera davantage en mesure de s'affirmer. »  
 
À chacun son levier 
Les situations et les approches diffèrent. Céline Legault, par exemple, est spécialiste en gestion de la colère. « J'adore la colère! Je suis une passionnée de la colère. C'est une ressource exceptionnelle qui est vue, présentement, comme le mouton noir des émotions, déclare-t-elle. La colère est la gardienne du respect de soi-même, ce qui veut dire que, lorsqu'on est en colère – on parle d'une colère saine, on ne parle pas de violence –, c'est que les gens vont à l'encontre de nos valeurs. [...] C'est un levier de changement extraordinaire. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Céline Legault sur le web
HYPERLIEN - Alain Simard sur le web
HYPERLIEN - Annie Germain sur le web
HYPERLIEN - Centre québécois de programmation neurolinguistique sur le web
HYPERLIEN - Société internationale des coachs en PNL sur le web

Arts et culture

L'art d'être unique : des résidences artistiques pour handicapés intellectuels

Louise Giroux et Charles Bitton
Louise Giroux et Charles Bitton     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Un programme du Musée des beaux-arts de Montréal permet à de jeunes adultes vivant avec un trouble du spectre de l'autisme ou un handicap intellectuel de créer des oeuvres pour développer leurs talents et leurs habiletés sociales. Louise Giroux, responsable des programmes éducatifs au Musée des beaux-arts de Montréal, et Charles Bitton, père d'un jeune homme autiste ayant participé au programme, expliquent à Patrick Masbourian en quoi le programme peut révéler des traits de personnalités cachés. 
 
L'exposition de l'artiste autiste Maxwell Bitton est présentée jusqu'au 27 mars à la salle J.A. DeSève du pavillon Jean-Noëll Desmarais du Musée des beaux-arts de Montréal.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Maxwell Bitton sur le web
HYPERLIEN - Le Musée des beaux-arts de Montréal sur le web

Arts et culture

Animaux : du théâtre avec des bêtes

Luc-Alain Giraldeau, Hubert Proulx et Danièle Brière
Luc-Alain Giraldeau, Hubert Proulx et Danièle Brière     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La nouvelle proposition théâtrale du tandem Alexis Martin-Daniel Brière unit des comédiens à une véritable ménagerie d'animaux incluant vache, chat, cheval, chien, poules, cochons et même un grillon! Les bestioles y tiennent de vrais rôles et sont libres de circuler dans l'assistance. Daniel Brière, l'éthologue Luc-Alain Giraldeau et le comédien Hubert Proulx expliquent à Patrick Masbourian en quoi jouer avec des animaux équivaut à jouer avec des extraterrestres. 
 
La pièce Animaux est présentée du 3 au 20 mars à l'Espace libre, à Montréal.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Animaux sur le web
HYPERLIEN - Luc-Alain Giraldeau sur le web
HYPERLIEN - Luc-Alain Giraldeau sur Twitter

Science et technologie

Comment les réseaux sociaux affectent vraiment notre humeur

Une jeune femme vit des émotions fortes en consultant Facebook.
Les fausses nouvelles sont de plus en plus nombreuses sur les réseaux sociaux     Photo : iStock/Diego Cervo

Une nouvelle étude contredit l'hypothèse voulant qu'être témoin du bonheur d'autrui sur les réseaux sociaux pousse à se sentir malheureux. Au contraire, l'humeur de nos contacts virtuels se propagerait : les publications positives encourageraient la bonne humeur, tandis que les publications négatives accroîtraient la mauvaise humeur. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, explique à Patrick Masbourian en quoi cette étude prouve l'importance de bien choisir ses amis Facebook. 
 
Durant sept jours, des chercheurs de l'Université Cornell, aux États-Unis, ainsi que des chercheurs engagés par le réseau Facebook ont manipulé le fil d'actualité Facebook de 689 000 utilisateurs du réseau social à leur insu. Le nombre de contenus positifs vus par un groupe a été augmenté, tandis qu'il a été réduit pour un autre groupe. La même démarche a été menée pour les contenus négatifs. 
 
Lien direct 
« Quand les expressions positives étaient réduites sur le fil Facebook des utilisateurs, les gens avaient tendance à produire moins de messages positifs sur Facebook. La même chose pour les émotions négatives : quand les expressions négatives étaient réduites, les gens avaient tendance à produire moins de messages négatifs, indique Sonia Lupien. On a même découvert un effet d'encouragement : lorsqu'on réduisait les contenus négatifs, les gens avaient tendance à augmenter le nombre de leurs messages positifs. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Dons à la Fondation des maladies mentales sur le web
HYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web

Science et technologie

Mythes et réalité sur l'érable

Vue sur une érablière
Vue sur une érablière     Photo : iStock

Il est faux de croire que seul l'érable à sucre produit la sève qui pourra être transformée en sirop, tout comme on associe souvent erronément la production d'eau d'érable aux racines de l'arbre. À l'approche de la saison des sucres, qui pourrait être abrégée à cause de la douceur de l'hiver qui s'achève, Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, départage le vrai du faux dans nos croyances sur l'érable.

Santé

10 trucs pour changer la perception des enfants sur la nourriture

Un père cuisine avec ses enfants.
Un père cuisine avec ses enfants.     Photo : iStock

Même si on leur dit le contraire, les enfants continuent d'associer la nourriture santé au mauvais goût et la malbouffe au plaisir. Cette réalité peut donner un mal de tête aux parents consciencieux. La critique gastronomique Lesley Chesterman leur donne des trucs pour renverser la tendance et faire rimer valeur nutritive avec bon goût. 
 
« C'est important, quand on parle aux enfants, de dire que tout est délicieux », dit Lesley Chesterman, selon qui les enfants demeurent malgré tout hautement intéressés par l'activité de manger. « Il faut juste y goûter dans un plat qui est bon. Peut-être que ce n'est pas le bon moment de leur vie, mais peut-être qu'un jour ils l'aimeront. Les couleurs aussi jouent un rôle important dans l'appréciation d'un plat. » 
 
Les trucs de Lesley Chesterman  
1. Amenez les enfants au supermarché avec vous et prenez le temps de leur présenter les aliments, même ceux que vous n'achetez pas.  
 
2. Cuisinez avec les enfants. Ce n'est pas facile, mais c'est essentiel. Si les enfants coupent les poivrons et les oignons, ils seront plus impliqués dans le processus et moins portés à refuser les aliments qu'ils ont préparés eux-mêmes.  
 
3. Arrêtez de considérer les légumes comme l'ennemi numéro un et la malbouffe comme une récompense. 
 
4. Donnez la chance au coureur : ça prend au moins 15 essais au bâton pour qu'un enfant aime une nouvelle saveur. 
 
5. Apprenez aux enfants ce qu'il y a dans leurs aliments, ne serait-ce que pour leur donner le sens des proportions, par exemple, en leur disant que 4 g de sucre équivaut à une cuillère à thé. 
 
6. Amenez-les au restaurant pour leur montrer à quel point les légumes et les aliments « santé » peuvent être merveilleux.  
 
7. Et s'ils aiment tout? Tant mieux! Reste à les éduquer sur la grosseur des portions et ce qu'ils peuvent avaler en toute modération. 
 
8. Rendez le processus de la préparation des repas agréable en leur demandant leurs opinions. Demandez-leur de choisir une recette sur Internet. Regardez les émissions de cuisine avec les enfants. 
 
9. Goûtez, goûtez et goûtez! Variez les saveurs, et si vous n'aimez pas un aliment (comme le poisson), il ne faut pas empêcher les enfants de le découvrir.  
 
10. Finir son assiette? Oui, il faut manger tout ce qu'il y a dans l'assiette. Le truc? Préparez de petites portions et resservez-vous au besoin!

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Santé

Enfin un chiffre sur le temps moyen d'attente aux urgences

Une civière à l'urgence
Une civière à l'urgence     Photo : Radio-Canada/Myriam Fimbry

Deux heures et vingt-cinq minutes. C'est le temps moyen que les Québécois passent à l'urgence, selon de nouvelles données révélées par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Selon l'urgentologue Alain Vadeboncoeur, cette information sera utile pour régler le problème d'engorgement des urgences. Le médecin explique à Patrick Masbourian d'où vient l'imposant délai d'attente dans nos hôpitaux.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Où attendez-vous le plus à l''urgence? La réponse en cartes sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur le web
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur Twitter
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur dans L’actualité

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28293031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant