ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
18
19202122
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 18 janvier 2016


Société

Le lundi de déprime et l'hiver maudit

Une femme déneige sa voiture.
Une femme déneige sa voiture.     Photo : iStock

Le troisième lundi de janvier, appelé « Blue Monday » ou « lundi de déprime » serait la journée la plus déprimante de l'année, selon un concept mis de l'avant par le psychologue britannique Cliff Arnall. Catherine Perrin discute de cette idée et de la déprime hivernale avec le chroniqueur à La Presse Alain Dubuc et avec la médecin de famille Danielle Perreault. 
 
La formule de la déprime hivernale 
Arnall a mis au point une formule pseudoscientifique qui détermine que la déprime hivernale est régie par différents facteurs, comme la météo, les dettes et la capacité à rembourser, le temps écoulé depuis la période des Fêtes, le manque de motivation et le besoin d'agir. 
 
La formule du psychologue britannique Cliff Arnall La formule du psychologue britannique Cliff Arnall Source : Newstalkradio 
 
Vivre les extrêmes 
« On ne vit pas dans un territoire nordique. » Selon Alain Dubuc, la dépression saisonnière des Québécois serait plus présente à la fin de février et au début de mars. Contrairement à certains territoires du Nord, elle ne serait pas liée au choc de l'obscurité, mais à la longueur de l'hiver. 
 
Danielle Perreault indique que 60 minutes de marche ou une exposition à la lumière permettent d'atténuer les symptômes liés à la déprime hivernale. 
 
Références 
Le livre Maudit hiver, toutes les raisons de ne pas l'aimer, d'Alain Dubuc paraîtra aux Éditions La Presse le 25 janvier prochain.

Société

Pour mettre un terme aux préjugés sur l'aide sociale

La productrice et blogueuse Bianca Longpré
La productrice et blogueuse Bianca Longpré     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Selon un sondage réalisé pour le compte de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, les Québécois ont une opinion peu favorable des prestataires de l'aide sociale. La productrice et blogueuse Bianca Longpré, fille d'une mère monoparentale qui a bénéficié de l'aide sociale, réagit aux résultats de ce sondage. 
 
« Les gens qui reçoivent de l'aide sociale sont stigmatisés. » Bianca Longpré rappelle qu'on ne demande pas de l'aide social pour une question de malchance, de toxicomanie ou parce qu'on se laisse aller. 
 
Une aide essentielle 
La mère de Bianca Longpré a élevé quatre enfants en étant prestataire de l'aide sociale. La productrice indique que c'est grâce à cette aide du gouvernement que ceux-ci travaillent aujourd'hui. Elle conteste le projet de loi 70, qu'elle trouve trop flou, même s'il consiste à fournir un meilleur encadrement aux prestataires pour que ceux-ci trouvent un emploi. « On va couper dans la nourriture et il y a plein d'enfants qui vont écoper ».

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les assistés sociaux suscitent la méfiance - Le Devoir
HYPERLIEN - Moi Celestia, le blogue personnel de Bianca Longpré
HYPERLIEN - « Ces maudits BS », un article de Bianca Longpré dans le Huffington Post

Arts et culture

Faire le deuil de son idole

À Londres, une femme arbore un tatouage de Ziggy Stardust devant une murale représentant le personnage qu'incarnait David Bowie, où a grandi la légende du rock.
À Londres, une femme arbore un tatouage de Ziggy Stardust devant une murale représentant le personnage qu'incarnait David Bowie, où a grandi la légende du rock.     Photo : Reuters/Stefan Wermuth

Les dernières semaines ont été particulièrement éprouvantes pour les amateurs de culture, avec les morts d'artistes comme Lemmy Kilmister (Motörhead), Michel Delpech, Alan Rickman, David Bowie et René Angélil, pour ne nommer qu'eux. Catherine Perrin discute avec l'anthropologue Luce Des Aulniers et l'animatrice Annie-Soleil Proteau du deuil vécu à la suite de la mort d'une vedette. 
 
Un deuil de masse 
Si, dans les médias, les proches de ces personnalités se sont beaucoup exprimés, sur les réseaux sociaux, monsieur et madame Tout-le-Monde ont aussi publié des anecdotes, des hommages et des mots d'adieu parfois très personnels. 
 
L'anthropologue Luce Des Aulniers et l'animatrice Annie-Soleil Proteau L'anthropologue Luce Des Aulniers et l'animatrice Annie-Soleil Proteau Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault 
 
Comme la perte d'un proche 
« C'est la conjonction entre l'image de la vedette et la construction de l'identité », explique Luce Des Aulniers, qui parle aussi de surenchère émotionnelle liée à la perte d'idoles. Un tel type de deuil a été vécu par Annie-Soleil Proteau lorsque Michael Jackson est mort subitement. Elle a alors été emportée par un élan de consommation de musique du chanteur.

Arts et culture

Les Appendices : un rendez-vous d'humour absurde

Les comédiens et auteurs des Appendices Dave Bélisle, Sonia Cordeau et Dominic Montplaisir
Les comédiens et auteurs des Appendices Dave Bélisle, Sonia Cordeau et Dominic Montplaisir     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Les Appendices entament leur 8e saison à l'antenne de Télé-Québec et lancent un nouvel album le 29 janvier prochain : Les Appendices chantent les chansons de la saison 8 et aucune autre, mais ils voulaient quand même un super long titre d'album. Catherine Perrin reçoit trois membres du groupe, Dave Bélisle, Sonia Cordeau et Dominic Montplaisir. 
 
« C'est un terrain de jeu où l'on essaie des choses. » Sonia Cordeau s'enthousiasme toujours autant de l'humour absurde créé par le groupe et trouve illimité les sujets à parodier. Elle signale que tous les membres ont toutefois eu une année noire. Heureusement, la force du groupe vient pallier ces moments plus difficiles. 
 
La nouvelle saison des Appendices est diffusée à Télé-Québec le mardi à 22 h 30.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les Appendices - Télé-Québec

Société

Voyager malgré le terrorisme : des conseils pour s'y préparer

L'avenue Istiklal à Istanboul, en Turquie
L'avenue Istiklal à Istanboul, en Turquie     Photo : iStock

Après Tunis, Paris et Beyrouth, ce sont maintenant les villes d'Istanbul et de Ouagadougou qui ont été victimes d'actes terroristes. « On ne voyage plus de la même façon », indique Christian Dufour. Catherine Perrin discute de cette nouvelle réalité avec ce chercheur à l'École nationale d'administration publique (ENAP), la journaliste voyage de La Presse Stéphanie Morin et l'auteure pour le Lonely Planet Annick-Marie Bouchard. 
 
Des voyages mieux préparés 
Christian Dufour affirme avoir décidé de ne pas séjourner en Tunisie ou à Paris pour éviter d'être méfiant pendant ses vacances. 
 
Selon Stéphanie Morin, les gens continueront de voyager. Elle trouve qu'il est possible de faire du tourisme en sécurité, si l'on se prépare. Elle parle du choix touristique en mouvance en signalant que la Colombie est désormais prisée par les voyageurs. 
 
Le chercheur Christian Dufour, la journaliste Stéphanie Morin et l'auteure pour le Lonely Planet Annick-Marie Bouchard Le chercheur Christian Dufour, la journaliste Stéphanie Morin et l'auteure pour le Lonely Planet Annick-Marie Bouchard Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault 
 
S'informer au préalable sur Internet 
Annick-Marie Bouchard voyage sur le pouce ou avec le site Couch surfer et préfère se fondre aux populations locales. Elle recommande de s'informer sur Internet sur les tensions dans les pays visités. Cela permet d'adapter son séjour et de le rendre plus sécuritaire, même si « le terrorisme est imprévisible par nature. »

Société

Agenda : la tragédie de Ouagadougou et le forum de Davos

Des proches des victimes de la tragédie de Ouagadougou, à Lac-Beauport
Des proches des victimes de la tragédie de Ouagadougou, à Lac-Beauport     Photo : Radio-Canada

Trois observateurs de l'actualité politique et culturelle, l'auteur et panéliste au Téléjournal Daniel Lessard, le réalisateur d'ICI Québec André-Pier Bérubé et l'animatrice Julie Laferrière, passent en revue les événements à surveiller cette semaine. 
 
Daniel Lessard décrit ce dont il sera question lors de la rencontre à huis clos du Cabinet de Justin Trudeau, réuni à St-Andrews-by-the-Sea, au Nouveau-Brunswick. Il s'intéresse au Forum économique mondial de Davos, qui aura lieu à compter de mercredi, au moment où les marchés boursiers s'effondrent, sans aucune embellie à l'horizon. Il indique qu'il y a aura 1700 jets privés pour 1500 participants au sommet. Il signale enfin la tenue d'une semaine de caucus du Parti québécois et du Nouveau Parti démocratique. 
 
André-Pier Bérubé rappelle l'attaque terroriste à Ouagadougou, au Burkina Faso, qui a fait 29 morts, dont six victimes de la région de Québec. Il indique que la Corée du Nord devait participer au Forum de Davos, une première en 18 ans. Finalement, le test nucléaire a un peu tiédi l'ouverture de la communauté internationale envers ce pays. Il explique ensuite la poursuite des Micmacs de la Gaspésie contre le projet de transport de pétrole par rail vers Belledune. Enfin, il s'intéresse à la commission québécoise sur les conditions de vie des femmes autochtones au sujet des agressions sexuelles et la violence conjugale, qui commence aujourd'hui à l'Assemblée nationale. 
 
Julie Laferrière survole la programmation du 31e Festival du film de Sundance, où seront présentés les films québécois La guerre des tuques 3D, Elle pis son char et le court métrage de l'ONF Le photographe inconnu. Le festival aura lieu du 21 au 31 janvier, à Park City, dans l'Utah. Elle parle d'une exposition des artistes américains Kiki et Tony Smith, qui se tiendra du 22 janvier au 24 avril 2016, au Musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa. Les funérailles nationales de René Angélil auront lieu le 22 janvier à la basilique Notre-Dame de Montréal. La veille, le public pourra rendre hommage à René Angélil. 
 
Un des films québécois présentés au Festival du film de Sundance : 
'Elle pis son char' : un film intergénérationnel pour se libérer de l'abus | Médium large | ICI Radio-Canada Première 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Site web du Festival de film de Sundance
HYPERLIEN - Rencontre avec deux experts sur les artistes américains Kiki et Tony Smith

Le 23 janvier, au Musée des Beaux-arts du Canada

HYPERLIEN - Le documentaire Céline face à Dion - France3.fr

Arts et culture

Concours Outlander : le chardon et le tartan

Scène tirée de la série <em>Outlander : le chardon et le tartan</em>
Scène tirée de la série Outlander : le chardon et le tartan     Photo : Neil Davidson

Plongez dans l'histoire de l'Écosse du 18e siècle avec la nouvelle série Outlander : le chardon et le tartan! Courez la chance de gagner un voyage pour deux en Écosse, ainsi qu'une visite des lieux du tournage de la série en répondant aux questions posées durant l'émission, du 6 au 19 janvier. Pour participer, il suffit de remplir le coupon de participation que vous trouverez ici. 
 
Toutes les réponses aux questions se trouvent dans les épisodes d'Outlander : le chardon et le tartan, diffusés les samedis à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé à partir du 16 janvier, et offerts sur ICI Tou.tv Extra. 
 
Le nom du grand gagnant sera dévoilé à l'émission du vendredi 22 janvier.  
 
La question du jour 
 
Pour quelle raison Frank et Claire se retrouvent-ils en Écosse? 
 
A) Une seconde lune de miel 
B) Une rencontre familiale 
C) Une croisière sur le Loch Ness 
 
Bonne chance à tous! 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Outlander : le chardon et le tartan sur le web

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
18
19202122
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant