ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
789
10
11
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
282930
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 10 septembre 2015


Société

J'ai assez de Sugar Crisp : les ventes de céréales en chute libre

Un bol de céréales
Un bol de céréales     Photo : iStock

Depuis 2013, les ventes de céréales matinales sont en baisse. Les consommateurs en ont contre les quantités de sucre qu'elles contiennent et préfèrent d'autres produits pour le petit déjeuner, comme le yogourt grec. Les fabricants de céréales rivalisent de rabais et d'autres tactiques pour mousser leurs ventes. Arnaud Granata, rédacteur en chef d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, planificateur stratégique à l'agence lg2, lèvent le voile sur la nouvelle guerre des céréales qui a lieu dans les allées des supermarchés. 
 
« Aux États-Unis, qui sont toujours en avance sur les tendances en consommation, vous allez voir de plus en plus de barres tendres pour le déjeuner, rapporte Arnaud Granata. Ce que disent les études, c'est qu'on a toujours les mains sur notre téléphone cellulaire, on n'a pas le temps, donc on va préférer des choses qui ne nécessitent pas de mélange. » 
 
Il est également question d'un nouveau site de rencontres pour professionnels, de la mort annoncée des téléjournaux et de la nouvelle gamme de vêtements de Lululemon.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Arnaud Granata sur Twitter
HYPERLIEN - Stéphane Mailhiot sur Twitter

Arts et culture

Une journaliste raconte l'envers du spectacle Moby Dick

Une partie de l'affiche du spectacle <i>Moby Dick</i>, présenté au Théâtre du Nouveau Monde dès le 22 septembre 2015
Une partie de l'affiche du spectacle Moby Dick, présenté au Théâtre du Nouveau Monde dès le 22 septembre 2015     Photo : facebook.com/theatredunouveaumonde

Le spectacle Moby Dick, qui sera présenté au Théâtre du Nouveau Monde dès le 22 septembre, a donné lieu à de nombreux dépassements de coûts et conflits entre le metteur en scène, Dominic Champagne, et la directrice artistique du TNM, Lorraine Pintal. La journaliste Noémi Mercier a assisté à 50 heures de répétition du spectacle et signe un dossier sur les contraintes de la production artistique au Québec dans le plus récent numéro de L'actualité. Catherine Perrin la reçoit.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Moby Dick sur le web
HYPERLIEN - L’actualité sur le web
HYPERLIEN - Noémi Mercier sur Twitter

Santé

Une Montréalaise met au point des exercices pour contrôler l'arthrite

Philippe Kekesi et Naomi Ban
Philippe Kekesi et Naomi Ban     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Naomi Ban, une jeune kinésiologue atteinte de spondylarthrite ankylosante, a mis au point un entraînement qui permet de neutraliser les symptômes de la maladie. Philippe Kekesi, un jeune de 20 ans dont les ambitions sportives ont été freinées par la même variété d'arthrite, travaille avec elle pour peaufiner son traitement, avec des résultats étonnants. Catherine Perrin les reçoit tous les deux. 
 
La spondylarthrite ankylosante touche principalement le bassin, la colonne vertébrale, les articulations et les yeux. Causée par une hyperactivité inflammatoire du système immunitaire, elle est cependant difficile à diagnostiquer.  
 
Sur mesure 
Naomi Ban a reçu son diagnostic à 36 ans après avoir ressenti des douleurs pendant des années. Elle a mis au point des exercices basés sur la mobilité et les étirements pour soulager les raideurs et les spasmes musculaires induits par l'arthrite. « Lorsqu'on rencontre le rhumatologue, on nous dit de bouger. Mais c'est difficile de bouger. On a de la misère à mettre nos bas le matin », explique-t-elle à propos de ce qui l'a mise sur cette piste. « Il s'agit d'évaluer le patient. Chaque personne est différente. Je ne peux pas faire de programme générique pour toutes les personnes qui ont la spondylarthrite ankylosante ou une autre maladie inflammatoire. » 
 
Philippe Kekesi a croisé la route de Naomi après que son père l'eut rencontrée lors d'une conférence. Contraint de marcher avec des béquilles depuis son diagnostic, il estime maintenant avoir presque entièrement retrouvé sa forme et s'entraîne maintenant pour participer à un championnat Ironman. 
 
Il dit consacrer deux heures par jour aux exercices prescrits par Naomi. « C'est une motivation personnelle pour combattre la maladie », dit-il.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Naomi Ban sur le web

Arts et culture

La femme qui fuit : Anaïs Barbeau-Lavalette cherche sa grand-mère

Anaïs Barbeau-Lavalette
Anaïs Barbeau-Lavalette     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La cinéaste et auteure a tenté de comprendre la soif de liberté d'une grand-mère qu'elle n'a jamais connue dans La femme qui fuit, son nouveau roman. En 1952, Suzanne Meloche quitte son mari, le peintre automatiste Marcel Barbeau, ainsi que leurs deux enfants et refuse de garder un lien avec ces derniers. Anaïs Barbeau-Lavalette explique à Catherine Perrin comment cette démarche lui a permis de réparer l'histoire de sa famille. 
 
« J'ai eu envie de l'incarner, de savoir c'était qui, elle. C'était une femme, ce n'était pas juste une absence », explique Anaïs Barbeau-Lavalette.  
 
Humaniser le geste 
Pour savoir qui était vraiment sa grand-mère, l'auteure a engagé une détective privée, a consulté l'histoire du mouvement automatiste en plus de sonder les souvenirs parfois douloureux de son grand-père et de sa mère (la réalisatrice Manon Barbeau). Au final, elle a tout de même romancé une partie des faits relatés dans le livre. 
 
« J'ai réussi à humaniser le geste, dit-elle. Moi, j'ai des enfants, donc le moment de l'abandon, je n'arrive pas à le comprendre. Mais je l'ai recontextualisé. J'ai redonné un souffle de femme à cette absence-là. »

Arts et culture

Briller ailleurs, étouffer au Québec : nos artistes de retour d'Édimbourg

François Archambault, Alexandre Hamel et Sylvain Lapointe
François Archambault, Alexandre Hamel et Sylvain Lapointe

Une forte délégation québécoise a participé au Festival Fringe d'Édimbourg, qui s'est tenu durant le mois d'août. Ce festival est très important pour donner une visibilité à une carrière artistique. Catherine Perrin reçoit trois artistes qui reviennent de l'événement : l'auteur François Archambault, le musicien Sylvain Lapointe, de l'ensemble Buzz Cuivres, et le danseur-patineur Alexandre Hamel, de la troupe Patin libre. 
 
À Édimbourg, François Archambault a présenté la pièce The Walt Disney Project, écrite pour l'occasion; Buzz Cuivres a présenté un spectacle sur l'histoire de la musique conçu pour jeune public, tandis que Patin libre a présenté le spectacle Verticales influences, qui allie danse et patinage. Les trois œuvres ont soit remporté des prix, soit été louangées par les critiques. Patin libre figure en troisième position du palmarès du festival, ex aequo avec la troupe québécoise Barbu. 
 
Un Québec trop étroit  
Au retour, Patin libre a décidé d'annuler ses activités québécoises automnales. Les efforts investis au Québec n'en valent tout simplement pas la peine en comparaison avec les possibilités offertes à Édimbourg. « À Montréal, le milieu de la diffusion est très rébarbatif à ce qu'on fait, déplore Sylvain Lapointe. L'offre artistique est basée sur les choix très limités d'un petit nombre de personnes qui créent les festivals. On est très restreints par ce que les diffuseurs choisissent, contrairement au Fringe d'Édimbourg où, peu importe l'artiste, tout le monde est sur un pied d'égalité avec les autres. [...] À Édimbourg, on a le droit de faire des spectacles de rue, on a le droit des passer des prospectus devant les salles de spectacle. Les cabarets t'invitent à aller présenter un morceau de ton spectacle. Il y a ce partage et cette recherche de public qui ne se fait pas à Montréal. Ici, tout est régulé, le Quartier des spectacles est propre, prévisible, il faut des permis... » 
 
François Archambault, pour sa part, s'est créé à Édimbourg un réseau qu'il estime précieux. « Ces échanges-là ont des répercussions, dit-il. On sent qu'il y a une parenté. On se comprend. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Festival Fringe d''Édimbourg sur le web
HYPERLIEN - Buzz Cuivres sur le web
HYPERLIEN - Le Patin libre sur le web
HYPERLIEN - Mille Îles sur Facebook
HYPERLIEN - Dates de tournée de Tu te souviendras de moi sur le web

Arts et culture

100 ans du Canard enchaîné, le journal satirique sérieux

Un homme lit le canard enchaîné
Un homme lit le canard enchaîné     Photo : IAN LANGSDON

L'un des plus vieux organes de presse français est né il y a 100 ans aujourd'hui. Officiellement consacré à la satire, Le Canard enchaîné compte également plusieurs primeurs à son actif. Critique envers toutes les tendances politiques, il est demeuré prospère malgré une mise en page austère, peu de photos et une présence web négligeable. Le chroniqueur Hélios Azoulay explique à Catherine Perrin à quel point ce journal ne fait rien comme les autres.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le Canard enchaîné sur le web
HYPERLIEN - Le Canard enchaîné sur Twitter

Société

Récemment à l'émission : comment aider son enfant toxicomane devenu adulte

Des jeunes consommant de la drogue.
Des jeunes consommant de la drogue.     Photo : iStock

Lorsque son enfant d'âge adulte a des problèmes de consommation, il vaut mieux prendre ses distances. Dans notre émission du 2 septembre, on réagissait aux propos de l'ancien joueur de hockey Guy Lafleur au sujet de son fils Mark. Les invités de Catherine Perrin étaient le Dr Jean-Pierre Chiasson, fondateur de la Clinique Nouveau Départ et père d'un toxicomane suicidé, Manon Lacroix, directrice du Centre option-prévention T.V.D.S., et Louise, mère d'une femme de 30 ans aux prises avec des dépendances. Réécoutez la discussion ici.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
789
10
11
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
282930
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant